MCTHIRION
Portrait de cgelitti
Alors, bonjour a tous.

Voila le problème, qui n'est pas le mien mais celui de ma mère. Depuis peu de temps après ma naissance (environ 24 ans) ma mère a été plongée dans des dépressions a répétition ces 25 dernières années. Ma mère a mis du temps a m'expliqer ce qui n'allait pas mais une fois que mon père est parti (après 26 ans de vie commune) elle s'est ouverte à moi et mes soeurs et a commencé à nous raconter son enfer, et à nous le faire partager aussi malheureusement.

Le décor est une enfance ultra glauque avec 12 frères et soeurs, une mère dont la croissance mentale s'est arrêté à 4 ans (je sais pas...mais le doctuer lui meme me l'a dit), et à 13 ans, un viol qui a duré plusieurs jours car elle avait été séquestrée.

Bref, une fois qu'elle m'eut raconté tout ca, elle m'a expliquer sa maladie. Elle voit du sang partout, tout le temps, elle a peur de sortir de sa maison, peur du noir, peur du silence. Maintenant elle est toute seule car mes soeurs et moi avons grandi et tentons de faire notre vie du mieux que nous le pouvons en tentant d'être presentes le plus possible.

Ce qui me pose un sérieux problème, ce qui me révolte même, c'est l'attitude des médecins toutes ces années. Tous autant qu'ils sont, la seule chose qu'ils ont été capable de faire a été de la blinder de médicaments. CE qui fait que toute mon enfance, je l'ai passé a voir ma mère dormir. Maintenant, après plus de vingt ans d'un tel traitement, il ne reste rien de la jeune fille de 18 ans qu'elle était quand elle m'a mis au monde, elle a pris énormément de poids et ces problèmes de santé n'arrêtent pas d'apparaitre.

La raison pour laquelle je poste ici est que j'aimerais savoir si il reste un espoir encore. J'ai vainement tenté de parler a ses médecins mais personne ne semble se préoccuper de son futur. Y'a t'il un moyen de sortir indemne d'une cure de vingt ans de médicaments tel que les tranxen, prozac et consor?

Désolée pour la longeur de ce poste et merci à ceux qui ont eu la bonté de le lire jusqu'au bout.

bonne journée

MCTHIRION
Portrait de cgelitti
bonjour,
Je pense qu'en changeant éventuellement de médecin, si cela est possible pour votre maman et de voir un très bon psychiatre, j'insiste lourdement sur très bon, la diminution, voire l'absence de médicaments semble possible. J'ai 46 ans et déprime depuis l'âge de 14 ans. Je viens enfin de trouver un psychiatre, qui est là pour m'aider à dormir sans médicaments (pour le moment, ce n'est pas encore le cas) par contre il m'a changé complètement mon traitement antidépresseur et depuis cela va beaucoup mieux. J'avais pris lors de ma dernière dépression entre 2001 et 2002, kilos et le médecin que je voyais me disait que c'était moral, pas les médicaments ... Bref, je suis sortie de ses pattes et maintenant après avoir cherché je vois ce pschiatre au début 1 fois par semaine, puis 2 fois et maintenant 3 fois par semaine. Il m'a fait un dossier pour que je sois prise à 100% par la sécu et je reperds mon poids, qui est l'origine de la dépression que je fais depuis 2 ans, car le fait de se savoir en confiance et de ne plus prendre de neuroleptiques est extrême important pour moi.
Voilà, j'espère que vous trouverez une solution. Je vous ai donné mon expérience personnelle.
bon courage pour la suite
Sujet vérouillé