katou
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Ma maman subit depuis Septembre dernier une forte dépression.

Depuis Noel, son état s'est dégradé.

Je ne sais plus quoi lui conseillé pour lui venir en aide.

Si quelqu'un parmi vous a vécu cette expérience et peut m'aider à trouver des solutions,je suis à votre écoute.

Merci d'avance de votre aide.

Une fille unique démunie face à la maladie.

katou
Portrait de cgelitti

Ta maman est t'elle suivie par un gynéco ?
Comment accepte t'elle sa ménopause ?
Souvent ce désordre hormonal fait subir des changements plus ou moins importants selon les cas mais c'est aussi le mental qui ne suit pas toujours ( on n'est plus la même, les autres vont s'en rendre compte, prise de poids...) et là c'est la dépréssion alors il ne faut pas hésiter à consulter un psy.
En attendant, être à son écoute, lui montrer qu'elle n'est pas délaissée et que pour ses proches elle n'a pas changée, parler avec elle de sa ménopause, de sa souffrance, lui faire exprimer ses craintes... sans tabous mais aussi la stimuler ( changement de look coiffure vêtements..)et surtout ne pas la mettre dans un cocon qui ne ferait qu'agraver la situation il faut lui donner des nouveaux repères.
Forcer le mental en positif et cela autant de fois qu'il glisse vers le négatif, sera un combat mais il se gagne, il faudra laisser le temps au temps car la souffrance doit aussi remonter à la surface afin de pouvoir la combattre l'étouffer n'est pas l'idéal car tôt ou tard elle se manifestera.
Bon courage,tenez bon toutes les deux et donnez nous des nouvelles
katou
Portrait de cgelitti
j'ai 47ans et j'ai vécue la même chose et de plus à la même période en 2004 ce n'est que maintenant que je revis vraiment

par contre je suis désollée car ce soir je n'ai plus le temps de répondre vraiment mais si mon expérience peut aider je le fais volontier dès demain
tatidoudou
Portrait de cgelitti
beaucoup d'amour et de patience ,ne pas forcer "les choses" .Avant tout rechercher un soutien voir une thérapie d'accompagnement pour votre maman.Il faut nommer la souffrance,l'accepter pour la combattre à l'aide de médicaments préscrits par un médecin spécialisé qui saura veiller aux éventuels effets secondaires .De toute façon il faut un suivi qui permet d'avoir des repéres sur l'évolution de la maladie,il faut un soutient par la parole qui identifiera la souffrance,et aménera petit à petit vers le mieux être car la douleur morale sera atténuée et laissera la place à la pulsion de vie nouvelle pour accepter les nouveaux challenge de notre existence ici bas!Mais avec tout ça de la TENDRESSE,des gros calins,et ne pas s'entourer de grincheux égoistes 'donneur de leçons'.C'est LA dépression de votre mére elle seule lui donnera une fin quand cela sera le moment!Alors courage,la victoire sera grande et la vie prendra un autre sens parcequ'elle mérite d'être vécue !Bien à vous.   ~~ marie christine~~
Sujet vérouillé