nounou fanceline
Portrait de cgelitti
bonjour! je voulais savoir comment on peut faire quand on est dépressif et qu'on refuse que sa famille le sache par peur de la faire se sentir coupable.
razara
Portrait de cgelitti
oui je vis encore dans ma famille, d'où le fait de ne pas consulter pour ce que je croit être une dépression étant donner les circonstances (divorce de mes parents et concours difficils) et les symptômes(fatigue, envie de rien, pleurs sans raisons...).
quand au confident, j'ai une amie à qui je me confie quand je vais vraiment pas bien mais c'est tout.
razara
Portrait de cgelitti
ma mère a consulté un psy il n'y a pas si longtemps et elle m'a emmenée une fois avec elle; et personnellement, j'ai trouvé que ce psy ne posait pas du tout les bonnes questions, mais j'appréhende tout de même plus pour la seconde raison
razara
Portrait de cgelitti
merci de tes conseils nounou.
Pour répondre à tes questions, oui j'ai une sécu (sécu étudiante) et je suis sous la mutuelle de mes parents.
En ce qui concerne les vacances, je vais partir une semaine en août avec des copines, et le reste du mois en famille, normallement.
quant à la consultation, je vais réfléchir même si, je t'avoue, cela me fait un peu peur de consulter: cela fait longtemps que j'ai cessé d'avoir confiance et que je résoud mes problèmes toutes seules, alors...
nounou
Portrait de cgelitti
Razara, au début tu dis que tu penses être dépressive.. s'il s'agit de celà, c'est un état de santé et non un problème quelconque..c'est à toi de voir comment tu vas te sentir dans les semaines qui viennent, mais si c'est celà, tu risques de te retrouver inchangée à la rentrée; des fois, un petit coup de pouce à point nommé est mieux que d'attendre pour finalement y venir quand même.
pourquoi dis tu que tu n'as pas confiance dans les consultations, tu connais quelqu'un qui a été mal soigné ? ou tu appréhendes de consulter pour ce motif ?
Nounou
Portrait de cgelitti
eh bien Razara, pourquoi ne pas aller dans un dispensaire médico psychologique, c'est gratuit..mais il ne faut pas rester comme ça.. si tu avais la jambe cassée, ou une dent qui te fait mal, tu consulterais, et bien là, c'est pareil.. aucune honte ni gêne à avoir..essaie de te décider, et va prendre rendez vous, sans attendre que les choses ne s'aggravent.

tout n'est peut être aussi qu'une grosse fatigue accumulée et passagère, suite à des évènements difficiles et à la fatigue des concours, et pour ça tu as le droit d'aller chez ton médecin sans te cacher devant la famille.. je pense que tu n'es plus une enfant, tu as le droit d'avoir des exigences, surtout concernant ta santé...et l'accès aux soins est pour tous..tu as la sécu et une mutuelle ? ou la CMU ?

ce serait dommage de ne pas te sentir bien dans ta peau avec les vacances qui arrivent..!! allez, courage et fais le !!! on ne pourra pas te guérir à distance..mais on veut bien parler avec toi, en attendant, si tu le veux. tu comptes partir en vacances ?
cordialement..
nounou
Portrait de cgelitti
Bonjour Razara, tu n'es pas obligée de le dire à ta famille, du tout.. tu consultes et tu respectes les prescriptions et indications de ton médecin ou de ton psy, c'est ton affaire.. estce que tu vis encore dans ta famille ?
F.
LN
Portrait de cgelitti
Bonsoir Razara,
Que veux-tu dire par "être dépressif" ? Consultes-tu un médecin ? Te fais-tu soigner ?

Quant à ta famille, comme le dit nounou, tu n'es pas obligé de leur dire. A toi de faire comme si tout allait bien lorsque tu les vois !

B
nounou fanceline
Portrait de cgelitti
Bonjour Razara, j'espère que tu vas bien..

la démarche de ta maman n'avait sans doute rien à voir avec la tienne.. chaque personne va consulter pour ses problèmes personnels et son vécu, son histoire, son ressenti.. qui n'était ce jour là pas du tout le tien, forcément..!.
si tu veux, pour voir un peu ce qui se dit, va sur le forum "psychologie psychiatrie".. va voir à "Psychiatrie", il s'amorce une belle discussion, si tu veux participer..
clarisse
Portrait de cgelitti
J'ai réussi à donner le change pendant des années pour une dépression postnatale sévère avec résurgences de traumatismes. Personne n'était au courant, j'étais suivie par un psychiatre et sous médicaments très forts, mais c'est une énergie à puiser en profondeur, c'est épuisant et injuste car parfois on aimerait être soutenue. Au bout du compte, j'ai pu et dû partager cela avec mon compagnon, car certaines attitudes ne peuvent plus être comprises. Choisis au moins un confident proche de toi.
Sujet vérouillé