mali34
Portrait de cgelitti
Bonjour à tous.

Je voudrais lancer un double appel : un en direction des médecins qui collaborent ici pour qu'ils sensibilisent leurs confrères, et un en direction des participants à ce forum. Oh je sais, je suis à cheval sur deux forums, mais c'est volontaire, alors pardon...

D'abord, je voudraisexprimer pour le moins une certaine incompréhension : bon nombre de médecins s'imaginent que la douleur est simplement un signe possible de dépression ; hélas, s'il se peut que ce soit de temps en temps le cas, ce n'est pas toujours ainsi ! Personnellement, c'est le fait d'avoir une douleur persistante et chronique, plutôt violente, permanente ou presque, jour et nuit, liée à l'endométriose (gynécologie, maladie invalidante), donc sommeil perturbé, avec pour ne rien arranger un deuil dans ma famille proche (mais la douleur avait commencé avant), donc c'est la douleur qui a provoqué la dépression et non l'inverse ! J'aimerais bien que, progressivement, les médecins essaient de comprendre un peu mieux leurspatients (es) et ne décident pas pour eux, à leur place, sous prétexte que de toutes façons nos capacités mentales seraient forcément diminuées ! Bien sûr, heureusement ce n'est pas le cas de tout le monde ; mais de grâce, puisqu'il semble y avoir ici des médecins sérieux, essayez de sensibiliser vos confrères sur ce point : cela me paraît très important dans l'intérêt des patients, et peut-être même pour le corps médical pour essayer de moins se tromper de choix thérapeutique... Je crains que ce soit pire encorequ'une bouteille à la mer, mais néanmoins j'espère ardemment être entendue ! Merci d'avance.

D'autre part, j'aimerais bien savoir s'il existe des personnes dans mon cas, hommes ou femmes d'ailleurs peu importe, pour qui la dépression soit arrivée à cause d'une douleur trop longue et trop violente qui finissait par tout perturber. Si oui, comment les uns et les autres s'en sont-ils sortis, ou bien est-ce pour nous tous le même relatif ou total échec ? Merci si vous acceptez d'échanger sur ce sujet je le sais délicat mais bon, je tente, puisque "qui ne risque rien n'a rien"...

Bon courage à tous dans vos difficiles parcours, la meilleure soirée possible, et... cordiales salutations à tous, y compris au premier "groupe" que j'ai interpellé peut-être un peu vivement mais avec sincérité et dans l'espoir que peu à peu ça change ! L'espoir fait vivre, paraît-il...

Maritchou13.

mali34
Portrait de cgelitti

Bonjour Maritchou13

j'ai eu un accident grave suite à un choc crânien , h

je criaisde douleurs terribles et de suite,en commençant par les urgences,le médecin

tentait de me calmer et m'à prescrit de suite des anti depresseurs: 

Par la suite ,opérations multiples et comme les douLeurs persistent, on vous dit que c'est psy! Trop facile et c'est la mode depuis plus de 10 ans!!!

Je suis d'accord avec toi, bop s'il ne savent pas où s'il ne veulent pas se casser la tête et surtout chercher la cause et qu la morphine ne marche plus: anti depresseurs! !!!

A force de me voir souffrit et pleurer, antide presseurs! !

Je suis déçu car j'ai mal toute la journée et je suis à l'abandon chez moi!!!

Et là  oui il y a risque de dépression car on ne sais plus qui peut nous aider

alerte à la prescription systématique d'antidépresseurs 

mali34

!

Sujet vérouillé