Ortie
Portrait de cgelitti
Bonjour,

j'ai 35 ans, j'ai deux fille de 8, 11 ans et je suis divorcée, dépuis 3 ans je suis dépendante de medicaments plus particulierement à la codeine, apres mon divorce, je me suis sentie tres seule, je ne dormais plus, entre le travaille et le quotidien (devoirs, ménage, enmener les enfants à leurs activités etc) j'ai vite craqué, dans ces cas la le peu d'amies que j'ai non rien vu ou n'ont pas vulu voir je me suis senti encore plus seule. J'ai commencé a avoir de tres fort maux de tete, mon dr. ma prescrit du daffalgan codeine pour me soulager et tres vite je me suis rendu compte qu'en prennant le medicament ca soulagez la douleur mais sa me donnez envie de dormir, tres vite pour chaque occassion j'ai commence a prendre ce medicament pour pouvoir affronter la journée plus relax. Maitenant je suis a 10 comprimés par jour je sui toujour seule, j'ai toujour une grande difficultes a gerer mon quotidien, les filles et leur petit soucis, et ma solitude. Jaimerais m'en sortir, commencer a revivre avoir des nouveaux projets faire des choses avec me filles, mais je ne sais pas comment faire et sourtout quoi faire, maison de cure ou psycotherapie § désantoxication? Quelqu un peut m'aider? Connaissez nous des hopitaux ou maison de cure? merci sarah

Ortie
Portrait de cgelitti
Bonjour Sarah,

Si j'ai bien compris, dès que le réveil sonne vous vous mettez en tête plein d'idées négatives qui font que pour vous la journée commence mal. Vous pensez à vos filles et au fait qu'il va vous falloir assumer seule encore toute cette journée qui commence. Vous vous dites que vous n'y arriverez pas, que c'est trop de responsabilités pour vous. S'ajoute à cela, votre souvenir d'enfance et enfin, la prise des 2 premiers cachets. Ces médicaments vous procurant une sensation de bien-être, dès que vous avez une petite contrariété, rebelotte, vous en prenez 2 autres et ainsi de suite.

Je vais à mon tour tenter de vous aider. Je vous demande une chose pour commencer : installez-vous confortablement pour lire ce qui va suivre, jambes décroisées, décontractée, comme si vous veniez de prendre 2 ou 3 Daffalgan.
Imaginez-vous dans votre lit demain matin, je ne sais pas quelle heure il est, mais le réveil va sonner...
et demain va être un nouveau jour pour vous, Sarah, vous êtes dans votre lit et sentez votre tête posée sur l'oreiller, tout votre corps sur votre lit, vous ressentez toutes ces sensations en vous, et peut-être trouvez-vous cela agréable ou autre chose.
Vous savez lorsque vous entendez le réveil, que vous allez vous lever ce matin, peut-être entendez-vous la sonnerie dans votre tête déjà, cette sonnerie qui est le point de départ de cette nouvelle journée qui va commencer et que vous voulez DIFFERENTE cette fois. Je ne sais pas en quoi elle est différente, mais vous, vous le pouvez le savoir, vous pouvez décider d'en faire une journée particulière, à votre manière, et vous pouvez commencer par vous dire en entendant la sonnerie que peut-être vous allez faire des choses aujourd'hui... des choses que vous aimiez faire dans le temps comme le ménage, un peu sport ou sortir un peu ou encore autre chose... et peut-être que dans ces perspectives d'action vous allez faire participer vos enfants... peut-être pas... c'est comme vous le voulez... et tout en vous imaginant ces nouvelles dispositions vous pouvez vous sentir de mieux en mieux, vous pouvez encore profiter de cet instant au lit pour vous détendre encore davantage...
Prenez tout le temps qu'il vous faut, permettez-vous ces rêveries matinales bienfaitrices pour vous... imaginez comment cette journée peut être DIFFERENTE ...
comme si vous tourniez votre propre film, laissez votre regard s'attarder là où vous allez ressentir des choses agréables pour vous... et tout en regardant cette nouvelle journée , vous savez que tout ne va pas se passer comme vous le voulez... il y aura des contrariétés, mais maintenant, vous pouvez décider de prendre du recul par rapport à cela, vous dire que peut-être si les filles se chamaillent c'est qu'elles en ont besoin, et que peut-être aussi, elles ne se disputeront pas en vous voyant heureuse, calme... toutes étonnées, et avec l'envie de partager ces moments avec vous... des moments que vous savez créer rien que pour elles.
Dans tous les cas, demain, à la sonnerie, je ne sais pas comment vous allez procéder mais vous pouvez changer les choses... pour vous... pour vos filles... et pour un temps profiter de ces moments de réveil le matin, pour vous détendre, vous relaxer, ou encore autre chose de bien pour vous.
Et quand vous vous lèverez, vous saurez que quelque chose a changé, que rien ne sera plus comme hier, je ne sais pas comment vous le saurez mais vous le saurez.

Je vous souhaite un doux dimanche, Sarah,
Ortie
Ortie
Portrait de cgelitti
Bonjour Sarah,

je comprends bien le désarroi dans lequel vous êtes, aussi j'ai quelques questions à vous posez afin de vous proposer quelques pistes.

1/ qu'appelez-vous "pour pouvoir affronter la journée plus relax" ?
2/ en quoi la journée qui commence est-elle difficile pour vous ?
3/ qu'aimez-vous ou qu'aimiez-vous faire, voir, découvrir... dans la vie ?
A bientôt,
Ortie
sara
Portrait de cgelitti
Bonjour Ortie,

je vais esseyer de vous expliquer du mieux que possible ce que je ressant:
Tout les matins quand le reveille sonne, je n'ai qu'une envie me tourner et continuer de dormir, car commencer la journée est vraiment tres dure, j'ai peur, peur d'assumer l éducation des fille toute seul (c'est une trop grande responsabilité),je me dit que je ne vais pas y arriver, j'ai suivi une terapie chez un psy apres mon divorce pour esseyer de le surmonter, malheuresement au lieu de m'aider sa c'est empiree, il y a des souvenir d'enfance que j'avais bien enfuis tres tres loin qui sont revenue, et un dans l'autre c'est trop donc je commence avec mes comprimées (2) qui apres quelques minutes me procure une petite sensation (sais difficile a expliquer) de bien être qui dure envirent 2heures et pendant la journée il suffit que j'ai une dispute avec quelqu'un, que les filles se disputent et se chamaillent, une mauvaise nouvelle ou des problemes au boulot que j'en prends encore deux puis apres encore deux ..........
Quand j'etait encore mariée, je me disais qu'il n y avez pas assez d' heures dans une journées tellement j 'etait active (sport, ménage, courses boulot m'occuper de ma petite famille, cinema organiser des soirées, tout le temps en vadrouille, je trouver même le temps pour mes copines!!!) maitenant quand j'y pense sais tellement loin et j'ai du mal a croire que j'ai pu autre fois être aussi active. Pour l'instant je n'arrive pas a voir ce que jaimerais faire.
Sujet vérouillé