feminette
Portrait de cgelitti
Mon marie est tombe dans la depression depuit qu il a arreter le sub en aout 2007.Il est vraiment pas bien renferme sur lui ne sort plus etc etc.

Je recherche des temoignage de ceux qui on eus le meme parcour car cela m aide beaucoup a tenir le coup avec 2 enfant en charge plus le maris malade, c est pas facil tous les jours.

il est suivie par un psy qui lui prescrit des mùedoc mais je constate que cela n a pas d effet.

merci pour vos temoignage.

feminette
Portrait de cgelitti
Salut Nab,

Ca fait ch*** de savoir que ton mari est toujours un peu dans le kiwi ! J?éspère vraient pour vous deux que vous trouverez vite une solution?tu le mérites?

Pour les antiD je suis d'accord avec toi, on ne voit pas d'effet (si ce n'est la tête dans le c** du matin au soir et comme dit Max une capacité impressionnante de se foutre de tout ce qui se passe autour de soi..). Depuis le mois d'Âoût mon copain a arrêté les AntiD et les anxyolitiques qui lui étaient prescrits en même temps que le sub et honnêtement, aucun changement sur le moral (pas de déprime lors de l?arrêt?) mais par contre il a clairement moins la tête dans le derrière. Bref, les AntiD c'est encore une bonne vieille façon de te droguer (et de t?éviter de penser?) lorsque les toubibs ne savent pas trop comment faire autrement?
Le souci c?est que la déprime après le sub est presque logique biologiquement en fait? Le sub (comme tous les opiacés?) libère dans ton organisme énormémement de dopamine (hormone ou neurotransmetteur de plaisir, satisfaction?), au début ça en libère beaucoup, et ton corps en produit alors naturellement moins par lui-même. Quand tu baisses le sub petit à petit ton corps réapprend à fabriquer de la dopamine tout seul, mais bien sûr pas assez par rapport à la dose que te donnais le sub avant d?où la déprime (je ne sais pas si je suis très claire?). Quand tu stoppes complètement le sub (et c?est pour ça qu?on conseille d?aller en cure à un dosage très faible) ton corps se retrouvant sans « substance de plaisir et satisfaction » déprime alors complètement car toujours pas assez de dopamine sécrétée naturellement?
En gros c?est un peu comme la ménopause Lol, un bouleversement hormonal total, des neurotransmetteurs insuffisants et une déprime logique? Les docs prescrivent alors des antiD qui sont à base de dopamine, noradrénaline ou sérotonine et qui sont là pour pallier le manque d?hormones? Le pb (cercle vivieux?) c?est que le souci se repose quand tu arrêtes les AntiD, il faut le faire par pallier pour réhabutuer ton corps à sécréter tout ça NATURELLEMENT !!! C?est le chien qui se bouffe la queue quoi?
Je sais bien que ce que je te dis ne résouds en rien ton problème d?aujourd?hui, mais c?est juste pour te dire qu?il te faut encore être patiente (je sais « encore » et « patiente » sont des mots assez pénibles dans nos situations?) car ton mari, son corps, son organisme, vont naturellement aller mieux au bout d?un moment, si les antiD peuvent l?aider un petit moment pour qu?il garde la tête hors de l?eau c?est tant mieux, mais il faut aussi le forcer à se bouger, à soritr, à faire plein de chose et voir plein de gens? Il faut s?occuper pour que le temps passe vite ? Le sport par exemple est un moyen excellent de produire de la dopamine, de même que ? Le sexe? Lol, c?est vrai en plus !!! Tu sais donc ce qui te restes à faire Lol !! Je plaisante bien sûr, j?imagine que tu ne dois pas être très en forme, mais il faut te dire que ça aura une fin, le fait qu?il voit un psy et qu?il ait complètement arrêté le sub c?est formidable, ne baissez pas les bras, soyez patient et dite vous que vous avez fait le plus dur? Et pour vous rassurer dites vous bien que cette déprime est « normale, chimiquement logique » et donnez vous les moyens de faire des tas de choses plaisante, agréable pour stimuler les t?ites hormones de ton mari?
Voilà, j?espère ne pas t?avoir trop ennuyer, je te souhaite plein de courage et de bonnes choses, bonne soiré et à bientôt !
PS : je ne suis pas médecin alors si il y a des choses où je me suis plantée n?hésitez pas à me le dire !   
Max
Portrait de cgelitti
Salut Nab,

J'ai aussi un antidépresseur, quand j'ai senti que le moral baissait vraiment trop, mon médecin ma conseillé d'augmenter le dosage, mais j'ai vite rebaissé la dose parce que je trouve qu'avec ça on se branle vraiment trop de tout, et pas bon, quand on doit assumer une famille, mais cela vaut peut être mieux provisoirement, que de sombrer dans la défonce ou l'alcool. Ce qui est sur c'est qu'il faut qu'il ce bouge le cul, les médocs c'est bien le temps de ce remettre en selle, mais qu'il ne prenne pas l'habitude de se reposer sur toi, parle en peut être à son psy, mais garde le moral, tout fini par s'arranger quand on fait ce qu'il faut, certainement pas aussi vite que l'on voudrait. Bon courage A+
Sujet vérouillé