sami
Portrait de cgelitti
Bonjour,

il y a un peu plus de 3 ans, j'ai perdu un bebe (accouchement trop prematurement, mon fils n'a vecu qu'une seule journee),ca a ete dur mais bon ca alle.

Un an et demi apres, j'accouche de ma fille (qui aura bientot 2 ans), tout se passait bien lorsque au bout de 6 mois j'ai commence une depression, j'ai attendu 3 mois avant d'alle voir un specialiste et là on m'a mise 6 mois sous paroxetine (deroxat), au bout des 6 mois on a diminue les doses, jusqu'a arreter. Un mois apres, je tombe enceinte et la ca recommence de plus belle.Crise de panique, peur d'etre seule, peur de ne pas savoir m'occuper correctement de ma 1ere fille, peur de ma nouvelle grossesse(alors qu'elle est voulu),de ne pas savoir m'en occuper egalement, gout de rien, plus du tout de gout a la vie, en plus ayant des grossesses compliquees, je ne peux rien faire.Plus de gout a vivre non plus......

Maintenant je suis enceinte de presque 5 mois et l'on vient de me remettre un traitement :laroxyl et seresta en cas de plus grosse crise.

En fait, j'ai l'impression de ne pas en voir le bout,j'ai tjrs cette boule dans la gorge qui fait que je ne me sent pas bien a longueur de journee.Que puis je faire pour qu'enfin je me sente mieux et que je vive pleinement ma vie de maman et de femme?

sami
Portrait de cgelitti
et si c'était un remède...
Sami..
sami
Portrait de cgelitti
Bonjour,
Je voulais tout simplement        &n bsp;   témoigner et je ne comprends pas moi aussi j'ai souffert et j'en souffre encore , j'ai rechuté 3 fois . mais , lorsque je me retrouve à l'etranger, je me sens beaucoup mieux et surtout si je parle une autre langue , et si était un remede. Bon courage....Sami.
samitochile@hotmail.com
marie
Portrait de cgelitti
Bonjour Anita,

question grossesse et enfant, je ne peux rien te répondre là dessus puisque je n'ai pas encore d'enfant.
Par contre je connais bien la dépression et les envies suicidaires qui suivent la perte du goût et de l'intérêt à la vie. Pour y remédier, parce que ca se ressent comme une "force" qu'on ne maîtrise pas, je suis allée consulter une conseillière en psychologie.
C'est très utile parce que tu as quelqu'un devant toi qui non seulement t'écoute mais qui comprend tout de suite de quoi tu lui parles. En plus cette personne "t'ouvre les yeux" pour ainsi dire vers des solutions, des portes à ouvrir. Avec elle, tu réussis peu à peu à mettre tes pensées en ordre, et à comprendre ce qu'il te manque, ce dont tu as besoin, ou peut-être à surmonter le deuil de ton bébé que tu as - je pense- trop/très vite refouler.
N'hésite pas á consulter! Tu ne vas pas le regretter!
Courage, on peut s'en sortir, je te l'assure!
bise : )
Marie
Sujet vérouillé