florian
Portrait de cgelitti
Je suis la plus part du temps triste malgre l amour que me porte mon entourage.
cathy
Portrait de cgelitti
il y a des jours ou tout me semble bien puis alors même que cette sensation ne perdure vlan !...tout se brouille à cause d'un évènement d'une personne (mon partenaire en l'occurance) il ne se rend pas compte du travail que je fais sur moi pour nous et c'est que vient la souffrance de devoir faire face encore et encore aux conflits.Je ne suis pas folle mais prise par mes sentiments qui me plongent dans de profondes abîmes malgrés moi. De la simplicité un peu de tranquilité donner de l'amour et de la confiance, voilà se qui me fait du bien. Je porte l'image de la fille toujours forte de tempérament que les hommes aiment à regarder mais l'aspect physique doit il pour autant devenir un boulet une étiquette? Je me trouve ridicule lorsque je me relis il y a tant de personnes qui souffrent pour des raisons vraiment terrible et je n'arrive pas à faire face à ce virus imaginaire qui me ronge depuis bien trop longtemps maintenant le remède est simple partager de bons moments avec une ou des personnes qui ne me jugent pas , parler pour que ça sorte l'amour rend fort comme il peut détruire . Je me sent parfois trés seule et à d'autre moment j'avance avec l'espoir que la vie se transforme.
florian
Portrait de cgelitti
Je n'ai pas internet chez moi, alors je consulte quand je peux.
Ne pas avoir besoin de l'avis des autres pour exister... qu'est ce que ça serait bien. Accepter le conflit avec espoir, qu'est ce que ça serait chouette.Nous n'arrêtons pas de faire des compromis avec nous même, avec les autres.Tu n'as pas à la minimiser ta souffrance, elle est spécifique, elle existe. C'est bien que tu puisse l'exprimer, elle te foutra la paix pendant un moment. L'expression c'est un outil pour la combattre. Faut se méfier quand même, on a tendance à s'y attacher aussi à ces petites bêtes là (les souffrances et la plainte).La souffrance de nos sociétés elle est psychologique, existentielle, voire spirituelle. On est largué au milieu de toute cette complexité, de cette société de consommation insatiable. On a le droit d'être paumé, chacun à sa manière.En chacun de nous il y a une lutte entre le ptit "ange" et le ptit"démon".Ton virus il est pas imaginaire,il vient de quelque part, mais tu peux le dépasser et t'en servir pour grandir.Dernièrement, j'ai compris qu'on ne pouvais pas être heureux sans penser, parler, agir pour l'Amour universel.
Félicitation pour ton courage et ton combat.
florian
Portrait de cgelitti
Notre pire ennemi c'est nous même. Il est certain que rien ne peut remplacer ce qui doit venir du plus profond de nous même. Pourtant c'est là, c'est bel et bien là. Au coeur de ta Vie. Y'a des personnes pour qui cette force est plus compliquer à trouver que pour d'autres. J'en fait moi aussi partie. Je pense que c'est une question d'entrainement. Reconnaitre le beau, le petit beau qui se pointe de temps en temps. Le gouter et puis le laisser partir, juste savoir qu'il a existé.Apprendre a ne plus écouter les petits démons sournois dans nos têtes qui gâchent ces instants précieux, qui nous poussent à ne pas y croire.Quoi qu'on en pense, la Vie c'est beau. Faut s'y faire...
Sujet vérouillé