Dépistage précoce du cancer du côlon : un atout pour la vie

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 29 Janvier 2001 : 01h00
-A +A
Comme trois des membres de sa famille, Charles Schulz, le créateur de la célèbre bande-dessinée des Peanuts, est décédé d'un cancer du côlon.
Sachant que 5 à 10% de ces tumeurs sont déterminées par des facteurs génétiques, il aurait dû se faire dépister précocement, car détecté assez tôt, le cancer du côlon se guérit avec près de 100% de succès !
Dans ce cadre, la Société Européenne d'Endoscopie Gastro-intestinale a lancé une grande campagne de sensibilisation sur le cancer du côlon.

Le cancer du côlon est une des tumeurs malignes les plus répandues, juste après le cancer du poumon chez l'homme et le cancer du sein chez la femme. En Europe, 135.000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année dont 37.000 français. Actuellement, 60% des sujets atteints décèdent, alors que paradoxalement un dépistage précoce porte à 100% les chances de guérison ! Ce fait est d'autant plus valable chez les personnes ayant des antécédents familiaux, c'est-à-dire lorsqu'un ou plusieurs membres de la même famille sont touchés par un cancer du côlon, de la muqueuse utérine, de l'appareil urinaire ou de la peau, et particulièrement lorsque ces tumeurs apparaissent avant l'âge de 45 ans.

Le dépistage en pratique

La très grande majorité des tumeurs se développent à partir de polypes bénins. Pour lutter contre ce cancer, il est donc indispensable de les détecter et de les surveiller. L'examen des selles apporte des indications en montrant la présence de sang, mais si une pathologie cancéreuse est soupçonnée, des examens plus approfondis sont nécessaires. L'endoscopie gastro-intestinale donne un diagnostic fiable, permet de prélever des échantillons de tissus et d'enlever les polypes éventuels. De nos jours, grâce au progrès techniques, elle se pratique de façon indolore.

Il s'agit d'une maladie dite de « sociétés développées » dans laquelle, style de vie et régime alimentaire jouent un rôle certain. Le cancer du côlon impose une surveillance étroite et régulière surtout à partir de l'âge de 50 ans ou plus tôt en cas d'antécédents familiaux.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 29 Janvier 2001 : 01h00
Source : Communiqué de Presse, European Society of Gastrointestinal Endoscopy, Munich, 27 octobre 2000.
A lire aussi
Polypes intestinaux : quels symptômes ? Publié le 06/10/2014 - 07h41

Les polypes intestinaux sont de petites excroissances qui siègent dans le côlon. Ils sont le plus souvent bénins, mais pas toujours. Quels sont les symptômes des polypes intestinaux et quels sont les risques de complications ?

Dépistage du cancer chez l'homme Publié le 22/09/2004 - 00h00

Pour la femme, tout le monde le sait, le dépistage du cancer passe par une mammographie, un frottis etc. Mais pour l'homme, quels sont les types de cancer dépistables et quels sont les examens à pratiquer ?

Dépistage du cancer chez la femme Publié le 29/09/2004 - 00h00

Quelles sont les techniques de dépistage du cancer chez la femme ? e-sante.fr fait le point sur le dépistage du cancer du col de l'uterus, du cancer du sein, du cancer du côlon... Vous saurez tout sur la coloscopie, la mammographie, le frottis...

Plus d'articles