laura
Portrait de cgelitti
mon mari est dépendant au travail, il est médecin et comence ses journées à 6 heures pour les terminer après 23 heures tous les jours.Le dimanche il travaille à la maison et ne prend aucun jour de repos;il est irritable, angoissé à l'extrême et se met en fureur si on aborde le sujet de son travail ou de ses horaires.Il vit un véritable enfer et nous un cauchemar mais il ne veut aucune aide.que faire? merci de vos idées ou de vos conseils.
véro
Portrait de cgelitti
les posts datent de juin 2005 et en plus ras le bol du voyeurisme à la Delarue
*****
Portrait de cgelitti
Que faire = voir un medecin
laura
Portrait de cgelitti
Bonjour,
Je suis journaliste pour l'émission "Science, on tourne" diffusée sur France2.
Nous sommes en train de préparer une émission sur les addictions et c'est pour cela que je souhaiterais entrer en contact avec un dépendant au travail qui participerait à notre reportage.

Je suis joignable par mail lauraelkaim@hotmail.com
Pour tout complément d'information, n'hésitez pas à me contacter.

Bien cordialement

Laura Elkaim
zorbag
Portrait de cgelitti
je reconnais etre malade du travail mais c est bien plus complique qu on pourrait le penser.d abord j adore mon metier depuis que je suis tout petit je depanne des trucs je peux pas imaginer ma vie sans depanner quelque chose.d autre part pour faire vivre ma femme et mes enfants j ai achete une maison en campagne et je travaille au loin.ce sont des enfants bien eleves je le reconnais mais s ils avaient vecus dans une cite hlm ils seraient chefs de bande!voici le bon cote de la campagne l honnetete le courage,l'absence de racisme due a la tres forte culture chretienne et de toute facon c est pas naturel en val de loire.mais moi dans tout ca comment voulez vous que je me trouve des amis ici je ne suis pas paysan je deteste la chasse je n ai pas de points communs avec ceux-ci alors mes amis je ne les ai qu au travail et arreter de travailler c est vivre dans la solitude dans une grande detresse morale.
vivivi
Portrait de cgelitti
alors là, zorbag, si tu crois que les gamins de la campagne sont à l'abri de la drogue et du "vice".. tu te trompes, ils sont souvent plus délurés que les gamins de la ville.. justement !! plus fins, plus malins, plus observateurs, plus roublards, débrouillardise et rouerie ancestrale oblige.(il fallait bien se défendre contre le pouvoir du roi)..

ça peut être un bien comme un mal.. habitant l'ile de france, mes gamins étaient moins dégrossis que les petits ""paysans" (cousins) de nos lieux de vacances !!
je t'en raconterais des vertes et des pas mures sur les campagnes et les jeunes..
on peut devenir chef de bande, dealer, n'importe où !!

en ce qui concerne l'abscence de racisme due à le culture chrétienne.. je te conseilerai quand même de te rendre le plus souvent possible à la messe.. et de faire la tournée des cafés ensuite.. tu ferais des découvertes..

N'oublie pas que dans les campagnes, la langue est le premier ustensile et la médisance le pain quotidien, les cocufiages une distraction très courante.

si tu travailles au loin, coupé du monde qui entoure ta famille, je ne serais pas étonnée qu'un jour prochain tu tombes de haut et sois obligé de revoir ton point de vue..
Sujet vérouillé