christelle
Portrait de cgelitti
Bonjour à tous

Je n'arrete pas d'enchainer malheur:maladie ,operation,pas de travail,pas d'argent sur malheur!!!!!!!!!!!et je ne sais plus quoi penser de tout celà.

que faites vous quand le ciel s'écroule sur vous???

Merci à tous.

gaellegoas
Portrait de cgelitti
Je crois qu'il faut positiver, voir le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide, se dire que le soleil revient toujours après la pluie.

J'ai perdu mon père quand j'avais 15 ans. Ma petite soeur a fait une attaque cérébrale à l'âge de 25 ans et est paralysée du côté gauche, le pompon c'est quand ma petite princesse a eu le cancer à l'âge de 17 mois. Elle est décédée à l'âge de 3 ans 1/2 il y a 1 an suite à une récidive. J'ai ensuite démissioné de mon travail car je ne me sentais pas capable de reprendre. je suis retombée enceinte et mon bébé étant en siège, j'ai dû avoir une césarienne qui m'a provoqué une embollie pulmonaire. j'étais à 2 doigts d'y passer. Du coup, je suis sous anti-coagulant (prise de sang toutes les semaines, hospitalisation pour divers examens...)

Vous voyez, je les cumule et pourtant, je ne sais pas comment, je n'ai pas fait de dépression. J'ai par contre attrapé tout ce qui passait l'hiver dernier (grippe, gastro...) je pense que mon organisme était sans défense après le décès de ma fille. Je crois que c'est ma mère qui m'a transmis son optimisme, j'ai été élevée comme ça.

Entourez-vous de gens gais, sortez, positivez.
huguette
Portrait de cgelitti
C est pa facile, mais il ne faut pas baisser les bras, je suis croyante, alors je prie, je lis des livres genre soeur Emmanuel ou sur pensee positive etc,
fati
Portrait de cgelitti
toutes ces personnes qui nous donnent des solutions ont bien raison, je suis dans le meme cas que Latina. Seulement il est difficile de prier Dieu car dans ces moment là c'est le degout de tout qui vous envahis, moi j'ai l'impression que les prière ne marche pas à tout le coup. Bonne chance
roland
Portrait de cgelitti
Depuis le mois de mai 2006, ma vie a été complétement transformée. Toutes mes croyances, tous mes rêves ont été anéantis. C'était pendant une journée de printemps, une journée comme on les aime avec un soleil radieux et une atmosphère qu'on ne rencontre pas très souvent pendant l'année. Une journée où malgré tous les tracas quotidiens, on se sent rajeunir. Ce matin là, on m'a annoncé que je suis atteint d'un cancer de la moelle osseuse. Je n'ai pas réalisé tout de suite que toute ma vie future et mes projets allaient s'écrouler. C'était six mois avant la retraite et après 45 années de labeur. J'avais réussi à grimper dans la hiérarchie de l'entreprise. D'apprenti typographe, je suis devenu cadre supérieur avec énormément de responsabilités.
Je gagne nettement moins actuellement, j'ai souvent d'énormes difficultés à boucler les fins de mois. Mais, j'ai le bonheur d'avoir une épouse et une fille formidables. Toujours pris par mes obligations professionnelles et mes passions sportives, j'avais petit à petit perdu le besoin de communiquer avec les deux. Grâce à cette sournoise maldie, je me rends compte que même dans la maladie, l'amour reste toujours le plus fort. Ce ne sont plus nos ébats sexuels qui nous unissent mais la TENDRESSE. Nous nous sommes rapprochés à nouveau, nous communiquons sans égoïsme et passons parfois plusieurs heures ensemble à discuter de tout ou rien. J'ai également des voisins formidables, qui maintenant font partie intégrante de la famille. Malheureusement le cercle des amis s'est grandement rétréci. Cela m'a permis de faire un tri impressionnant. Me sont restés que les plus fidèles et surtout sincères. Mon cancérologue me dit toujours que son mérite est de 60% et les 40% restants viennent de moi. Nouveau coup dur, la greffe de moelle osseuse a échoué et pourtant, je continue à relativiser et à me battre avec rage. D'après les statistiques médicales, je viens de dépasser de 6 mois le temps de vie qui m'était imparti après l'échec de la greffe. Je fais ma prière tous les soirs au coucher et j'ai l'impression que quelqu'un m'écoute et prête attention à ma personne.
Courage Latina, tu n'es malheureusement pas la seule à connaître ces moments de découragement, de solitude et d'abandon. Je suis certain que tu arriveras à trouver des temps meilleurs. Tu ne manques pas de courage car tu viens le prouver en envoyant ce message. Souvent sa propre solution s'avère être la meilleure.
anita
Portrait de cgelitti
bonjour
nous avons tous a un moment donnée dans notre vie des passages comme le votre
il faut pleurer rien d'annormal loin de la
essayer de sortir pour prendre l'air a la campagne et parler de ses souçis
personne ne trouvera de solutions a votre place mais peut etre une petite aide
et rien que le fait que quequ'un puisse ecouter cela soulage
essayer de régler un probleme a la fois
pleins de courage a vous
une maman
Portrait de cgelitti

bien répondu,tatie M, une chose après l'autre et faire ce que l'on peut comme on peut.
suivant les problèmes, personne n'est au même niveau : certaines personnes travaillent énormément par jour, d'autres, par maladie ou accident avancent à leur rythme. ce qui compte, c'est de ne pas trop se demander pourquoi on ne fait pas plus si l'on ne peut vraiment pas mais accepter ces faiblesses, les reconnaitre.
certaines maladies guérissent, d'autres nous collent à la peau toute notre vie, certaines personnes ne nous comprennent pas et nous voient des fois comme des fainéants quand la maladie ne se voit pas. ce qui compte c'est que chacun n'oublie pas ce qu'il a traversé et la force qu'il a eu pour s'en sortir et pour en être fier et se dire qu'il a été finalement fort et non faible comme les mauvaises langues ou faux amis ont tendance à penser.
et ce n'est pas la dépression qui prouve la faiblesse, je sais pourquoi je le dis, c'est le suicide qui nous fait ne plus croire en rien et est-ce vraiment ça aussi de la faiblesse ? pour éviter le suicide, toujours garder une petite lueur d'espoir, c'est tout.
et aucune importance que vous cherchiez à puiser de l'énergie en priant si ça vous fait du bien ou ailleurs, l'essentiel c'est que vous avanciez POUR VOUS SANS NEGLIGER CEUX QUI VOUS AIMENT.
meme un tunnel noir sans fin, à force d'avancer, on fini toujours par en trouver une sortie.
vous pouvez me croire, j'ai connu les bas fonds du desespoir et même la dépression et la psychiatrie et même si aujourd'hui je m'en suis sortie c'est grâce à ma force intérieure et au personnel soignant et aux psys avec lesquels on parle de son mal. J'ai depuis un traitement à vie qui ne m'enchante pas mais c'est ça ou alors je "ressasse" mon enfance pourrie.
personne n'a envie de se sentir diminué ou "bon à rien". on a tous besoin de se dire que l'on vaut quelque chose et ce n'est pas un chomage ou autre qui doit vous faire penser le contraire. ayez confiance en vos possibilités et ne laissez personne vous diminuer.
je vous souhaite de réussir
HELENE
Portrait de cgelitti
Bien aimée je te conseil d'être très forte, ne lache pas prise. Moi meme qui te parle je suis une responsable avec des enfants à charge et non seulement les maladies se signalent de part et d'autre dans ma famille, mais en plus je travaille et je réclame 20 mois d'arriéré de salaire. Je t'exhorte de prier Dieu et le changement suivra. Tu vois mon cas, je suis chrétienne, je prie et le Seigneur pourvoie aux besoins. Donne ta vie à Christ et tu verras le changement. Dieu peut susciter même ton ennemi pour te sécourir si tu t'ouvre à lui sincèrment. Du courage ma chère. Expérimente Dieu et tu verras le résultat positif.
layna
Portrait de cgelitti
ca c facile a dire j aurais aimée avoir une mer com toi c pas le cas moi jme cache derriere un masque tou va bien mai ce n est qu illusion j ai si mal que j en creve chaque jour un peu plus j etais enceinte de 3 mois quand il est partie j ai fait com si de rien ete personne de ma famille ne m a demander si j allais bien j aime mon enfant plus que tou devant elle je ne pleur et me plains jamais mai malgres ca je suis malheureuse je n ai plus d amis j ai mis des distance pour ne pas avoir a mentir sur mon mal etre je suis devenue tres emotive tou me va droit au coeur je msens si seule et personne ne le voit alors j ecris mes peines c pas qu il m ai quitter qui a entrainer ma deprime c un de trop j ai 30 ans et a 12 an ma mer a divorcer et c remarier avec un hom violent sans amour pour nous et elle ne penser qu a vivre sa vie en oubliant ses enfants avec el il ete tjrs gentil !moi j etais sa bete noir la grande gueule donc jprenais des coups tres souvent mai g grandit et aujourdui j en veu a ma mer et lui j etais deja solitaire et malgres les année je le suis rester ma lumier c ma fille je fait tou pour la rendre heureuse mais cette boule en moi qui me rend si triste je n arrive pas a etre heureuse et g peur de ne plus jamais sourire!   
tatie M
Portrait de cgelitti
depuis un an et demi, je vis des choses plus ou moins difficiles... depuis 3 mois, ce st surtout des choses difficiles même très difficiles... ce que je fais pour continuer, pour tenir le coup ? j'avance un pas après l'autre, quand j'ai envie ou besoin de craquer, je craque, je me redresse et j'avance de nouveau, j'essaie de ne pas trop demander à la vie, je prends ce qu'elle me donne, les choses positives, j'essaie de les apprécier à leur juste valeur, les choses négatives, j'attends que ça passe... et petit à petit, j'avance, je ne me pose pas de question, je ne regarde pas trop loin, je vis au jour le jour, c'est tt ce que je ss capable de faire, et quand ça ira mieux parce que je ss convaincue que ça ira mieux, je verrai alors pour regarder plus loin... je te souhaite bcp de courage parce qu'il en faut, continue à avancer et tu verras, tt finira par aller mieux, ça ne peut pas être autrement !!!
muriel
Portrait de cgelitti
Surtout, ne jamais baisser les bras, croire que tout pourra s'arranger un jour procain. Ne restes pas seule, fais toi aider par des proches, parles de tes problèmes à ton entourage; ils t'apporteront peut être une solution. Si tu ne veux pas les embêter avec tes problèmes il existe des centres d'écoute et de conseil, voir même une aide psychologique qui t'aidera à surmonter la spirale infernale.
La solution est en toi et avec de la volonté et une aide tu pourras trouver des solutions.

Pages

Sujet vérouillé