une mere en colere
Portrait de cgelitti
Le décrochage scolaire ne s'est pas fait pour ma part a l'adolescence mais bien après a partir de la terminale ou la pression était trop forte avec le bac. Vous commencez par vous rendre compte que l'école sélectionne et que l'idée de l'égalité des chances est hypocrisie. J'ai eu mon baccalauréat mais j'étais démotivé. j'étais bonne élève et je voulais uniquement faire plaisir à mes parents. L'université a été un véritable échec. J'ai décroché en 2ème année de psycho cela ne m'intéressait pas du tout ..j'ai été mal dirigé. J'ai par la suite travaillé en tant qu'animatrice avec des enfants pendant 7 ans ce sont mes plus belles années . L'école de la vie. Ensuite j'ai exercé dans un service en mairie en vue d'aider des jeunes à trouver leurs lieux de stages nécessaires à leur cursus scolaire.Ce service s'adressait à des collégiens et lycéens .Cela m'a replongé dans cet univers frustrant:Car nombreux sont ceux qui ne trouvaient pas de lieux de stages et se voyaient dans l'obligation de redoubler leur année. Ces situations ne donnent pas envie de continuerà étudier. J'ai vu certains de ces jeunes choisir alors de se déscolariser et de rentrer dans la vie active avec des petits boulots (animation). Pour vos recherches vous pouvez peut être questionner ces lieux qui reçoivent des jeunes déscolarisés tels que service jeunesse et mission locale vous obtiendrez de nombreux témoignages bon courage dans vos recherches.