halte
Portrait de cgelitti
AFP 25.04.2006 - 13:21

Quarante-neuf personnes ont été identifiées comme ayant reçu des gélules amaigrissantes à base d'extraits thyroïdiens préparées par la même pharmacie parisienne et parmi elles, seize ont été ou sont encore hospitalisées, dont deux sont dans un état grave et une est décédée, selon la Direction générale de la santé (DGS).

"A ce stade de l'enquête, il n'est pas certain que toutes les personnes à qui ces gélules ont été prescrites et délivrées par cette pharmacie aient pu être jointes", indique la DGS mardi dans un communiqué

Les personnes traitées par ces gélules doivent arrêter de les prendre immédiatement, consulter leur médecin et se signaler au 06 85 33 36 20", souligne la DGS.

"Il s'agit de gélules de petite taille, blanches et bleues, en flacon de plastique cristal, fermé par un bouchon blanc, étiqueté avec le nom et l'adresse de la pharmacie Demours, et un numéro de préparation : 111.300".

Mais, "contrairement à ce qui a été dit précédemment, l'étiquette ne porte pas la mention de la nature du produit ce qui a pu laisser penser aux personnes à qui il a été prescrit qu'il s'agissait de substances de type homéopathique, phytothérapeutique, etc", relève la DGS.

"A ce jour, 49 personnes ont été identifiées comme ayant reçu des préparations d'extraits thyroïdiens préparés par la pharmacie Demours (Maizil), située 80 rue de Prony à Paris 17e et parmi elles, seize ont été ou sont encore hospitalisées, dont deux sont dans un état grave et une est décédée", précise-t-on de même source.

Selon l'enquête "certaines de ces personnes recevaient d'autres préparations magistrales en gélules, délivrées par cette même pharmacie et qui, associées aux gélules d'extraits thyroïdiens, sont susceptibles d'en aggraver les effets", rappelle-t-on.

Le Pr Didier Houssin, directeur général de la santé, tiendra un point presse mardi à 16h30 au ministère de la Santé sur le sujet.

Clara
Portrait de cgelitti
Il y avait une explication très claire et sans appel du Dr FICKER au JT de 13 h sur France 2, il disait exactement la même chose que Mise au point et il a fait un petit rappel sur les dangers des régimes soi-disant miracles type pamplemousse, hyperprotéiné et compagnie...
cela sauvera peut-être quelques vies espérons-le...
mise au point
Portrait de cgelitti
coucou Clara je crois que c'est pas gagné...tant que le ministere de la santé ne prendra pas une decision courageuse pour mettre un terme a cette mascarade ca ne changera pas...chacun doit prendre ses responsabilites et assumer ses actes...a partir du moment ou des produits sont commercialises dans des rayons parapharmacies bcp de personnes croient que c'est un gage de securite...helas c'est loin d'etre le cas...ce qui me fout les boules c'est de lire le communique du ministere de la sante ( sur leur site) alors que ca aurait ete plus simple de demander aux pharmacies concernees de retirer ou d'arreter la commercialisations des sachets hyperproteines des gelules et ou remedes miracles etc etc...
les personnes soufrant d'exces de poids continueront de consommer des produits dits " miracles " a partir du moment ou cela est stipule sur le package...elles ont besoin de croire en quelque chose quitte a y laisser la vie ( je ne parle meme plus du chequier)
de plus ce que je ne comprends pas c'est le fait d'autoriser la mise sur le marche de tt et de n'importe koi...a ce moment la n'importe qui peut commercialiser ce qu'il veut negocier avec un pharmacien des royalties sur chaque vente et basta." encore une histoire de lobby"? ..y a un truc qui m'echappe...
pour finir je reste convaincu que le solution ne viendra que du ministere de la sante et ou des autorites sanitaires afin de mettre un terme a ces mises en danger d'autrui...
bisous les filles ;-)
mise au point
Portrait de cgelitti
hello bea...;-) et oui j'espere comme toi que cela fera reflechir plus d'une...et que surtt cela ne se reproduise plus...que la personne decedee...finalement servira a quelque chose ( je suis desolé de dire cela)./
sinon y a des personnes qui se disent ouais en fait c'est des hormones thyroidiennes etc etc...mais connaissez vous la composition exacte des produits et ou des remedes amincissants?????????????????? surtt que le seul repere qu'on a c'est une boite postale en suisse en italie... parfois meme les commerciaux l'ignorent...pour pas dire svt...;-)
deusio/ on arrive a vous faire croire que les extraits de plantes sont sans danger a partir du moment ou c'est 100% sans OGM....que c'est issue de l'agriculture biologique etc etc...faut il encore une fois le rappeler que des personnes en ile de france ont finit dialysees suite a la consommation d'une plante asiatique....
jusqu'ou seriez vous prete a aller pour perdre des kilos superflus??? quelle est la limite??? quitte a y laisser la vie????
jusqu'ou seriez vous prete a aller pour perdre du poids??????????????
guest
Portrait de cgelitti
A LIRE ABSOLUMENT !!!!!!!!!!!! FAITES ATTENTION A VOUS LES FILLES.
Clara
Portrait de cgelitti
C'est bien Mise au point j'espère que ce message va être lu et surtout compris.
Les pilules miracles sont non seulement inefficaces mais elles sont surtout MORTELLES !!!!!!
mise au point
Portrait de cgelitti
AFP 25.04.2006 - 20:50

Avec 73 personnes concernées, cinq en réanimation et un décès suspect, l'affaire des gélules amaigrissantes à base d'extraits thyroïdiens préparée par une même pharmacie parisienne est "très préoccupante", selon le professeur Didier Houssin, directeur général de la Santé.

Les autorités sanitaires recherchent toujours des personnes susceptibles d'avoir reçu ces gélules blanches et bleues (numéro 111.300) préparée par la pharmacie Demours (80 rue de Prony dans le 17e arrondissement), toutes n'ayant "vraisemblablement pas pu être jointes" depuis l'alerte lancée le 19 avril.

Quant à la pharmacie, elle a fait mardi l'objet d'une mesure de "fermeture provisoire", a indiqué Michel Peltier, directeur de la Direction régionale des Affaires sanitaires et sociales d?Ile-de-France (Drass Ile-de-France).

"73 personnes susceptibles d'avoir pris ces préparations à base d'extraits thyroïdiens ont été identifiées, dont 38 par l'intermédiaire de la pharmacie" qui avait préparé ces gélules", a indiqué mardi le Pr Houssin.

Seize personnes ont été hospitalisées, dont deux ont pu quitter l'hôpital. Parmi les personnes encore hospitalisées, cinq sont en réanimation, soit en raison d'un "coma métabolique", soit en raison d'un "déficit neurologique d'évolution incertaine", dont quatre en région parisienne et une à Clermont-Ferrand, a-t-il détaillé.

"Une est décédée le 18 avril" à l?hôpital Saint-Antoine à Paris, "préalablement à l'alerte" du 19 avril, a-t-il rappelé. Mais "le lien n'est pas formellement établi, une autopsie a été pratiquée et des analyses sont en cours", a-t-il dit.

Le précédent bilan de la Direction générale de la santé faisait état de 49 personnes identifiées.

Les premières analyses de gélules provenant de cette pharmacie montrent qu'elles contenaient "les extraits thyroïdiens qu'on s'attendait à y trouver", mais on a trouvé également "une autre substance de la famille des hormones thyroïdiennes à des doses très importantes", a précisé Jean Marimbert, patron de l'Afssaps (agence du médicament), le Pr Houssin parlant même de "quantités anormalement importantes".

Une enquête judiciaire a été ouverte et l'Ordre des médecins a été saisi, a rappelé le Pr Houssin.

A ce stade, "un" seul médecin est impliqué dans ces prescriptions, "mais il y en a peut-être d'autres", a relevé le Pr Houssin, en qualifiant cette "affaire" de "très préoccupante".

Les personnes traitées par ces gélules doivent cesser de les prendre et, en cas d'apparition de palpitations, fièvre, vomissements, diarrhées -signes d'intoxication thyroïdienne appelée "thyréotoxicose"- doivent consulter rapidement et se signaler au 06-85-33-36-20.

"Il est vrai que les extraits thyroïdiens sont légitimement utilisés pour certaines formes d'hypothyroïdie (glande fonctionnant au ralenti) à titre de substitution, par contre ce n'est plus considéré comme un traitement de référence de nos jours dans le cadre de régime" amaigrissant, a commenté M. Houssin. "Je pense qu'il y a risque de surdose", a-t-il ajouté.

L'Afssaps va d'ailleurs se pencher sur la pertinence de l'utilisation des ces extraits dans le cadre des régimes, selon M. Marimbert.





poids
Portrait de cgelitti
les extraits thyroïdiens sont strictementinterdits pour les régimes amaigrissants.(en France, du moins)

en principe,ils ne sont plus prescrits. faire attention à tout ce qui s'achete sur le net.

Béa
Portrait de cgelitti
Ce matin, aux infos, ils ont à nouveau parlé de cette histoire.

Environ 70 personnes auraient pris ces cachets, mais à ce jour, toutes ne se sont pas encore manifestées !
La pharmacie en question est fermée.

J'espère au moins que cette histoire en fera réfléchir certaines...

Bises mise au point !
lectrice
Portrait de cgelitti
Cet article mérite la première page, alors je l'y remts.

J'espère que toutes les mangeuses de pilules vont le lire.


Inc'allah
mise au point
Portrait de cgelitti
AFP 26.04.2006 - 20:11

L'affaire des gélules amaigrissantes à base d'extraits thyroïdiens, une médication que l'on croyait disparue, démontre qu'avec des régimes miracles, on peut mettre sa vie en danger et même mourir pour quelques kilos, déplorent les spécialistes.

Une femme est décédée le 18 avril à Paris après avoir avalé une préparation provenant d'une pharmacie parisienne, fermée depuis mardi, et cinq autres personnes ont atterri en réanimation pour la même raison.
Une enquête préliminaire a été ouverte et l'Ordre des médecins saisi, les prescriptions d'un seul médecin apparaissant actuellement en cause dans cette affaire.

Les analyses ont décelé la présence d'une hormone en quantités anormalement élevées, selon les autorités sanitaires, pour qui l'erreur dans l'officine est l'hypothèse la plus vraisemblable,.

Mais la nature même de ce type de prescription indigne les endocrinologues. Plusieurs d'entre eux reconnaissent voir arriver régulièrement dans leur consultation des femmes avec des "ordonnances absurdes, dangereuses".

Engouement pour des plantes chinoises prétendument sans danger, vogue de coupe-faim retirés du marché après des séries de décès, la lutte contre les rondeurs est semée d'embûches parfois mortellesLes extraits thyroïdiens? "On n'utilise plus ça du tout, c'est totalement dépassé", s'exclame le Pr Arnaud Basdevant, spécialiste de l'hôpital Hôtel Dieu (Paris). "Ce n'est pas un traitement indiqué dans l'obésité, c'est simplement interdit", assure-t-il.

"Les extraits thyroïdiens existent depuis 1893 et ont rendu d'immenses services aux patients souffrant d'hypothyroïdie", mais de nos jours on n'utilise plus d'extraits de glande animale mais de la L-tyroxine", renchérit le Pr Philippe Bouchard, président de la Société française d'endocrinologie (SFE).

Certains patients font pression sur les médecins pour obtenir des résultats spectaculaires, sans avoir conscience des risques: "les hormones thyroïdiennes provoquent un amaigrissement pathologique avec fonte des muscles et notamment fonte du muscle cardiaque", assène le Pr Bouchard.

Les quantités ingérées dans cette affaire? "Il s'agit de doses que je n'ai jamais vu: 100 à 500 fois plus que la dose normale. Je n'ai jamais observé cela chez des femmes traitées pour hypothyroïdie, même quand elles se trompent de dosage", s'effare-t-il.

L'hyperthyroïdie, dite iatrogène dans ce cas, c'est-à-dire induite par le pseudo-traitement amaigrissant, provoque une "hyperthermie" (forte fièvre) et une "cardiothyréose", et un coma consécutif au choc cardiaque.

Anna, 56 ans, désirait perdre 5-6 kilos et affirme qu'elle n'avait pas l'ombre d'un problème de thyroïde. Elle consultait depuis un an le médecin en cause et "ce n'est que le 22 mars, alors qu'elle trouvait qu'elle n'avait pas beaucoup maigri, qu'elle a eu ces fameuses gélules. Une semaine après, elle tombait malade. Elle devrait sortir demain, elle a eu de la chance", admet son avocat, Me Sylvain Maier, qui portera "plainte pour empoisonnement" en son nom.

Parmi les produits pouvant renforcer les effets des hormones thyroïdiennes figurent des diurétiques, qui ne font perdre aucune graisse, mais facilitent en revanche la défaillance cardiaque en provoquant une perte de potassium néfaste pour le coeur.

On retrouve aussi des benzodiazépines comme le Valium parmi les ingrédients des "mixtures" prescrites, sans doute pour masquer l'effet des hormones thyroïdiennes, et le tout est parfois fractionné pour contourner la loi Talon, qui interdit de tels mélanges dans une même gélule, relève un spécialiste.

Pages

Sujet vérouillé