val38
Portrait de cgelitti
Bonjour à toutes et merci d'avance à celle (ou celles)qui pourra (pourront) me répondre : voilà, mon amour et moi même venons de decider de sauter le pas et de faire un bébé ensemble. Je suis vraiment très heureuse!

J'ai donc arreté la pillule dimanche 5 mars. Date à laquelle, ou plutôt autour de laquelle j'aurai du avoir mes règles comme habituellement à chaque arrêt entre 2 plaquettes. Or cette fois ci, mes règles sont arrivées plus tôt que prévu et je les ai eu une semaine avant l'arrêt de ma plaquette, à savoir le lundi 27 février.

Sur quelle date dois donc je baser mes calculs pour connaitre ma date exacte d'ovulation ? celle de mes dernières règles (le 27 fev.) ou bien celle de l'arrêt de ma pillule (le 5 mars) j'espère que tout ce que j'écris est clair et que vous comprenez mon souci !?!

Merci à celles qui pourront éclairer ma lanterne ! :-)

Cookie
Portrait de cgelitti
La réponse est très bête, Val. Tant que tu prenais la pilule, tu n'avais pas de règles mais un saignement de privation à l'arrêt de la plaquette ou parfois avant l'arrêt. Sous pilule, pas de règles parce que pas d'ovulation.
Du coup, je te conseille la patience ce mois ci pour laisser tes ovaires se remettre au travail : tu verras quand reviennent tes règles et tu pourras savoir, le jour de tes règles, que tu as ovulé environ 14 jours avant. Il se peut que tu les attendes plusieurs semaines, les retards sont assez fréquents à l'arrêt de la pilule.
Pour l'instant, je crois qu'on ne peut pas te donner de conseil sérieux, sauf à avoir des rapports fréquents et réguliers pour que le jour où l'ovulation se produira, l'ovule rencontre des spermatos disponibles.
val38
Portrait de cgelitti
merci pour ces précisions Sésé. J'espère, comme tout le monde j'imagine, tomber enceinte rapidement, ou en tt cas dans pas trop longtps, sans aucun problème de fausses couches spontanées, comme celles dont tu parles. Malheureusement, à la lecture de nombreux témoignages sur ce site, j'ai pu constaté que de nbreuses femmes avaient eu à vivre l'expérience douloureuse de fausse couche. A celles là, je voulais dire bravo d'avoir eu le courage et la force de recommencer à essayer d'avoir un bébé. Mais je crois qu'une fois que l'on a decidé que l'on était prête à avoir un bébé, on est prêt à aller très loin pour ça. On devient forte malgré l'adversité et on tient bon malgré tout... En tt cas je souhaite tout plein de bonheur à venir (viiiite !! ;-) )à ttes celles qui liront ce mail!
val38
Portrait de cgelitti
effectivement, la réponse était tte bête ! Merci en tt cas Cookie pour ta réponse hyper rapide! Je vais suivre tes conseils et attendre que tout se remette en route naturellement pour calculer correctement mon ovulation. Après, on verra bien qd bébé décidera de pointer le bout de son nez ! Merci encore et bonne journée !
sésé
Portrait de cgelitti
bonjour, juste une petite précision liée à l'expérience (la mienne et celle de mon entourage) il est fréquent que les premiers cycles soient un peu incertains après l'arret de pillule, cependant cela n'empèche pas la fécondation, et c'est là où je voulais en venir: les risques de fausses couches spontannées du premier trimertre de grossesse qui sont normalement de 20% passent à 40 voir 50% les trois premiers mois après l'arret de pillule, pour des raisons hormonales ou autres.... donc prudence! on entend souvent d'attendre trois cycles après pillule et surement pour cette raison là
bises
Sujet vérouillé