seichh
Portrait de cgelitti
voilà je voulais poster un témoignage. Cela fait depuis 1990 ou 1991 que je n'ai jamais retouché à un pétard (j'en ai 39 aujourd'hui). J'ai fumé des joints au collège (et oui à mon époque...) arrêté au lycée (changement d'environnement)même si j'en fumais 1 ou 2 par an ensuite. Vers 24 ans, après avoir passé une journée assez terrible (concours, lettre de mon ami qui "pleurait" car il était parti sans moi en Indonésie, mais avec une autre nana.. ; il y a des cons: mûrir c'est essayer de les percevoir à temps) je vais à une fête et fume un joint fait "maison".. Il devait y avoir qqchose en plus, ou bien mon état psychologique du jour?? j'ai crû devenir folle. Pompiers, hosto, convulsions, hallicinations, electrocardiogramme... j'ai perdu 5 kg en une nuit. Le matin, je me suis réveillée, vu le psy de service: "je ne retoucherai jamais plus" et sortie de l'hopital en me disant que j'étais une survivante.

Pas de séquelles psychologiques mais pendant des années, j'ai eu la phobie des joints ( je reconnaissais l'odeur à 20 mètres) qui pouvait me provoquer des crises de paniques.

Cela s'est estompé.

Aujourd'hui, j'ai arrêté aussi la cigarette.

voilà mon expérience. Aucun souvenir après tant d'années d'un quelconque plaisir avec les joints!

PUB
PUB