• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    12 avis
  • Commentaires (0)

Cystite : 3 jours de traitement

Cystite : 3 jours de traitement

La cystite, infection urinaire très fréquente se manifestant par des brûlures urinaires et des envies impérieuses, se traite à l'aide d'antibiotiques. Mais alors que la tendance était plutôt en faveur d'un traitement express en une seule prise, un nouveau consensus recommande désormais une antibiothérapie de 3 jours.

La cystite est une infection bactérienne des voies urinaires basses très fréquente : 20 à 40% des femmes sont concernées au moins une fois au cours de leur vie. Pour certaines, les cystites ont la fâcheuse tendance de récidiver. Ce sont ici les jeunes femmes sexuellement actives les plus souvent concernées. Brûlures urinaires, envies impérieuses, le diagnostic de cystite est particulièrement simple, il repose sur l'utilisation d'une bandelette urinaire réactive à la présence de nitrites et de leucocytes. C'est un examen particulièrement fiable. Le traitement fait appel aux antibiotiques, comme pour toute infection ayant une origine bactérienne. Mais quel antibiotique choisir et quelle durée de traitement ?

Contre la cystite, antibiotiques de la famille des fluoroquinolones

La bactérie en cause reste depuis de nombreuses années Escherichia coli. En revanche, les résistances aux antibiotiques ont considérablement évolué, et ce, de façon variable d'un pays à un autre. C'est ainsi que les antibiotiques efficaces pour guérir une cystite sont désormais peu nombreux. En France, il est recommandé de prescrire en première intention un antibiotique de la famille des fluoroquinolones.

Antibiothérapie durant 3 jours

Quant à la durée du traitement, plusieurs formules ont successivement été proposées : 7 à 10 jours, 3 jours ou 1 seul jour. En France, la tendance était jusqu'à aujourd'hui à la prise unique. Mais cela va changer car les experts sont arrivés à un consensus. En effet, l'analyse de toutes les données disponibles est en faveur du traitement de 3 jours. Les traitements de 1 jour sont les moins efficaces et les traitements longs de 7 à 10 jours ne sont pas plus efficaces que ceux de 3 jours. Par rapport aux traitements monodoses, ceux en 3 jours ont également l'avantage de couvrir toute la période symptomatique, ce qui rassure les femmes et limite la tentation de recourir à l'automédication.

Mis à jour par Isabelle Eustache le 20/05/2011
Créé initialement par Isabelle Eustache le 10/04/2007

Sources : Journal international de médecine, jim.fr, 19 mars 2007 ; Naber K.G. eet coll., European Association of Urology 2006.

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 

en savoir plus