marie-paule
Portrait de cgelitti
Je ne retrouve pas dans les facteurs de risques énoncé dans l'articlede e-santé-fr le stress et l'hérédité qui sont pourtant communément admis comme générateurs d'accidents cardiaques. D'autre part il semble que les facteurs de risques ne s'adittionnent pas mais se multiplient. Il serait ainsi plus dangereux de dépasser deux facteurs de riques "légèrement" que de dépasser un seul facteur de risque defaçon importante. En ce qui me concerne je présente plusieurs petits dépassements (colestérol, tension, stress...) mais mon médecin estime que ce sont de petits dépassements est n'est pas d'avis de traiter. Alors que faire ?
Dr Philippe Presles
Portrait de cgelitti
Bonjour,
Vous pouvez revoir votre médecin avec les toutes dernières données de l'étude Inheart (Yussuf). La tendance actuelle est effectivement de traiter les facteurs de risques même mineurs.
Sincères salutations,
Dr Philippe Presles
Rédaction e-sante.fr
Derechef
Portrait de cgelitti
BONSOIR

Heureusement les facteurs de risque ne se multiplent
pas,heureusement ils font deja assez de degats comme ca
Contentez vous de la additionner c'est deja pas mal.
Il faut dire la verite a son medecin,le mien est passe
a cote d'une embolie pulmonnaire,sans recherches
opiniatre d'infos,j'etais mort.
Je lui ais garde ma confiance car il a admis son erreur,
et quelles professions ne se trompent jamais?
Si votre medecin traitant rechigne pour les examens
voyez un cardiologue,mais ces symptomes sont banals!
Quant aux taux ,il faut surveiller un max le LDL
et la tension,au moins 85% des pb cardios.
Le LDL ne doit pas depasser 1,5 g,au dela il vaut mieux se faire traiter,sans panique,ce taux reste normal
(normale superieure)
sylviane
Portrait de cgelitti
[QUOTE=Dr Philippe Presles] Bonjour,
Vous pouvez revoir votre médecin avec les toutes dernières données de l'étude Inheart (Yussuf). La tendance actuelle est effectivement de traiter les facteurs de risques même mineurs.
Sincères salutations,
Dr Philippe Presles
Rédaction e-sante.fr
[/QUOTE] be voyons , comme ça , ça fait l'affaire des grands consortiums pharmaceutiques , c'est une excellente tactique marketing et commerciale !!
marie-paule
Portrait de cgelitti
Bonjour,
J'ai aussi des facteurs à risques : antécédents cardiaques paternels sur plusieurs générations. J'ai 55 ans, fais HTA (contrôlée et soignée), je suis trop grosse (j'arrive pas à maigrir), je suis depuis plusieurs mois déprimée (depuis octobre 04 en arrêt de travail pour dépression), pacemaker, j'arrête !!! Je n'ai plus l'impression que mon médecin me prend au sérieux car malgré mes problèmes de travail (je suis atteinte de surdité) je fais de la dépression, je pense qu'elle croit que je fais semblant ! elle m'envoie chez un psy j'y vais jeudi 20 et chez la cardio vendredi 21. Je vais voir ce qui va se passer, car je n'en peux plus !
A +
biorodogyl
Portrait de cgelitti
[QUOTE=Dr Philippe Presles] Bonjour,
Vous pouvez revoir votre médecin avec les toutes dernières données de l'étude Inheart (Yussuf). La tendance actuelle est effectivement de traiter les facteurs de risques même mineurs.
Sincères salutations,
Dr Philippe Presles
Rédaction e-sante.fr
[/QUOTE]
Je pense que si ANDRE se présente avec les dernières données de l'étude Inheart, il va horripiler son médecin traitant et qu'il va se faire " prendre en grippe" car il ne faut jamais aller à l'encontre de l'avis de son médecin même s'il doit mettre votre vie en DANGER car LUI seul est un SCIENTIFIQUE et n'hésitera pas à lui le rappeler si besoin est.Je ne pense qu'actuellement les facteurs à risque sont traités puisque l'insuffisance cardiaque n'est pas prise au sérieux si le médecin lui même la constate pas, si le patient se plaint d'essouflements et de fatigue, on entend que le pateint soit essouflé pour monter sur la table d'auscultation...

Sujet vérouillé