Falquetta
Portrait de cgelitti
bonjour sa fait 5 mois que je traine une cruralgie qui est tres douloureuse j'ai passée plein de radios des myieloscanner irm j'ai pas hernie discale mais une discopathie est on n'arrive pas a me soignée alors si quelqun d'entre vous a eu le méme probléme faite moi le savoir merci bcp de votre gentillesse car je souffre bcp
ZIPETTE
Portrait de cgelitti
Paris, le 16/04/2009
Après sciatique j'ai cruralgie jambe gauche et comme vous toutes très mal à l'aine et la hanche. Arrêtée depuis 3 semaines avec 10js Biprofenid je ne vois aucune amélioration. J'ai lu vos témoignages, les plus anciens pourraient-ils nous faire savoir comment a évolué leur état ? Qui parmi vous a consulté un Chiropracteur ?
Une bouteille à la mer d'une optimiste qui ne veut pas rester impotente. Cordialement et accrochez-vous !
margot
Portrait de cgelitti
Salut !
Mon mari souffre depuis 5 ans maintenant du dos avec fourmillement dans une jambe lorsqu'il marche.
Il est resté deux fois coincé sans pouvoir se relever.
Il a eu 4 infiltrations. La 1ère lui a fait beaucoup de bien mais les autres rien du tout, et pour finir, son rhumatologue lui a dit que c'était dans la tête ! Il voulait le mettre sous anti-dépresseur et sous lyrica, mon mari à refuser et est resté sous diantalvic car, étant agriculteur et devant conduire des engins, il voulait garder l'esprit clair.
Les radios, scanners et IRM n'ont pas dévoilé grand chose aux yeux des rhumatologues : discopathie en S1-L5, un petit kyste, quelques débordements... Ils disent que se sont des choses bénignes qui ne devraient pas faire mal, d'autres disent qu'il est usé à 50 ans !
Depuis deux mois, en plus de tout, il dort de moins en moins bien et a mal aux os du bassin, et à l'aine gauche : il ne peut pas appuyer dessus sans avoir mal.
Que faire ? Nous avons une exploitation à faire tourner, des emprunts à rembourser et aucun médecin ne lui donne d'arrêt de travail, c'est marche ou crève!
Merci de nous répondre.
merciris
Portrait de cgelitti
bonjour
sa fait 3 jours je ne dors pas avec une douleur entre cuisse et bas du ventre c' très douloureuse tous les 2 munites, j'ai eu comme traitement brexin 20mg, niflugel,
et dalfagan sans résultat j'ai plutot mal le soir dans la journée quelques pigmentations. Lundi je retourne voir un autre rhumatologue car je souffre énormement.
merci je vous souhaite bon courage et je vais prier pour vous aussi.
micheline
Portrait de cgelitti
cela fait 5 semaines que je souffre d' une cruralgie ,
au repos cela va mais dès que je pose la jambe droite à terre , elle me fait mal , je ne peux pas rester debout.

j' ai des antalgiques ( morphine 1 le soir et le matin) avec ces médicaments je passe la journée.Je précise j' ai 52 ans
Léa
Portrait de cgelitti
Votre appel n'a pas eu de réponse... J'ai eu une cruralgie l'année dernière qui a duré 7 mois.. et s'est terminée par l'administration d'infiltrations + séances de kiné. Récidive depuis 7 semaines ni les séances de kiné, ni l'osthéopathie (2 séances), ni de chiropratique, ni les infiltrations n'ont amélioré les douleurs. Par contre, contrairement à l'année dernière, je n'ai pas de douleur en position couchée. Un rhumatologue me conseille le repos, un autre de marcher, bouger, pour éviter la fonte musculaire... Je ne peux me passer d' antalgiques (Propofan), je prends de l'Harpagophytum en ampoules, fais des massages au baume du Tigre et porte une ceinture de maintien le plus possible et cela me pourrit la vie ! Je précise que j'ai 1 hernie discale. Mon rhumato m'a parlé d'une éventuelle opération : mais je viens de lire ci-dessus qu'une personne souffre d'une cruralgie après l'opération d'une hernie discale.
Minon
Portrait de cgelitti
Ca fait 2 ans que j'ai des douleurs au niveau de ma hanche et au niveau lombaire.Après pls tests on m'a diagnostiqué arthrose de la hanche et aussi au niveau L4-L5-S1 ainsi qu'une déchirure partielle du labrum (mais mon orthopédiste ne veut pas m'opérer car il dit qu'elle est trop petite).J'ai vu ostéopathe(3),psysio,rhumatologue,chiro,naturopathe,massages essayer pls pilules (je prends présentement tramacet mais ça me rend "gaga")et j'ai reçu pls injections de cortisonequi n'ont rien données.J'ai aussi mal à mon aîne,le dedans de ma cuisse (comme une ligne)l'intérieur de mon genou (on dirait qu'il va bloquer),le dessus de mon tibia ainsi que ma cheville,tendon d'achille et mon talon.Aidez-moi svp car mon moral n'est pas très bon
MAG12
Portrait de cgelitti
J'ai 40 ans et je viens d'apprendre il y a 48 heures que je souffre de cruralgie ; après 2 jours de traitement (diantalvic et biprofenid) celà va mieux j'arrive à remarcher et je n'ai pratiquement plus mal ; j'ai appris également que j'avais de l'arthrose à la hanche droite. J'ai souffert le martyre une nuit durant, je n'avais jamais eu aussi mal de ma vie, même un accouchement est moins douloureux...
MAGUY33
Portrait de cgelitti
SALUT APRES UN LUMBAGO-SCIATIQUE SEPTEMBRE 2004,en decembre il savere qu il y a hernie discal L4 L5 OPERE EN FEVRIER PUIS UNE RECIDIVE OPERE EN JUILLET 2005 JE SOUFFRE DEPUIS D UNE CRURAGIE CRONIQUE AVEC TOUS, QUE SA COMPORTE.ESSAYER DIVERS ANTI-INFLAMATOIRE DOULEUR ETCS.SANS RESULTAT AUJOURD HUI J ESSAYE DU RIVOTRIL.PAS UN JOURS OU JE SOIS BIEN.AU CHOMAGE DEPUIS 2007,JE NE VOIT PAS VERS QUEL EMPLOIE ME DIRRIGER.APRES AVOIR FAIS UNE TENTATIVE POUR ETRE FAMILLE D'ACCUEIL,QUI MA ETAIT REFUSER DU A LA CRURALGIE.DOMMAGE C'ETAIT POUR MOI LA MEILLEUR SOLUTION TRAVAILLER CHEZ MOI ET POURVOIR GERER MES DOULEURS.
Nono
Portrait de cgelitti

Tout d'abord Bon courage à toutes et à Tous.Il en Faut.
Je vais détaillé les autres soucis quotidiens ou annexes.

Je "travaillais " aussi sous régime agricole dans une jardinerie; je conseillerai à Margot de changer de médecin et de consulter un neurochirurgien pour son mari

J'ai 60 ans dans 4 mois, Je suis diabétique non insulo-dépendant .
j'ai été opéré d'une première hernie discale L5/S1 avec sciatique coté droit il y a 7 ans.( donc limité à porter des poids inférieur à 15 kg par le médecin du travail.

Connaissez-vous le poids d'un sac de terreau de 40litres ou celui d'un arbre ou arbustes en container de 15 litres,responsable de service pouvez-vous refuser d'aider un personne âgée à charger son caddie, sa voiture
Comment le même responsable fait -il pour la mise en place en rayon des 10 à 30 rolls de plantes qu'il reçoit quotidiennement (100 à 300kg/rolls) qu'il doit tirer, pousser sur sol lisse et souvent accidenté. la pression sur le dos et les bras , cervicales genoux est très forte. Les conséquences sont à la "hauteur" Hernie cervicale, opération des ménisques, ligaments croisés détériorés.

Et puis fin décembre 2008 un "accident banal" blocquage de la colonne vertébrale lors d'un inventaire en "bougeant" une statue.L'arrêt de Travail stipule contracture paravertrébale gauche, avec Lombalgie et impotence à la marche. Je passe sur les douleurs que vous avez tous citées.( médicaments prescrit Nexen, Omerazole 20mg, Myolastan, Diantalvic)
Je suis arrêté huit jours, je reprends le travail et dans la foulé prends une semaine de congés d'hiver .Au cours de celle-ci j'ai un nouveau blocage beaucoup plus important . Lors de mon retour la visite médicale de reprise m'attendait avec la surprise de décision médicale: inapte au poste demande de reclassement à un poste administratif. Une procédure (complexe)d'étude de poste et de reclassement professionnel est lancée par le médecin du travail qui se passe dans un délai de 15 jours
Entretemps je passe l' IRM prévu dont les conclusions sont claires " Cruralgies gauches hyperalgiques, discopathies dégénératives, L2-L3 et L3-L4; Volumineuse hernie discale migrée exclue à partir de L4-L5, avec fragment volumineux exclu rentrant en conflit évident avec la racine L4 dans le canal Lombaire. Etc...
Le radiologue m'invite à consulter mon médecin d'urgence le jour même, qui m'arrête pour un mois toujours en Accident de Travail, le temps de voir un Neurochirurgien (1 moi d'attente).Le surlendemain j'étais à nouveau convoqué par le médecin du travail qui allait me signifier la décision prise par mon employeur : à   savoir mon licenciement pour inaptitude médicale ne pouvant pas me reclasser dans l'entreprise. Au vue des résultats de l'IRM et de la décision du médecin et de mon nouvel arrêt en AT , La procédure est suspendue jusqu'à ma "guérison".
Entre temps j'ai été opéré, le 3 mars " en urgence"
j'ai une amyotrophie du quadriceps gauche (diminution de 7 cm en largeur du volume de muscles par rapport à la cuisse droite) , nouvelle gonarthrose des genoux gauche et droit. Convalescence premier arrêt d'1 mois: repos et marche progressive de 1/2 à 1 heure par jour, seconde prolongation de deux mois pour rééducation du quadriceps.

En 2007 et 2008 j'ai deux accidents du travail ayant entrainés des conséquences aux genoux dont une opération méniscale du genoux droit interne, le genoux gauche est "OUT" en attente d'une prothèse ultérieure, je suis considéré trop jeune et capable de marcher (mais en boitant) durant une heure avec des douleurs "supportables" cela dépend et varie suivant les personnes

Je ne prends plus de médicaments anti-douleurs (je prends suffisamment d'autres médicaments)depuis deux mois, mais le prenant sur moi je grimace et émets des aihhh et ouiill en marchant pour monter sur un trottoir et mes ennemis principaux sont les marches d'escaliers surtout pour les descendre, ainsi que les rues en forte pente (ce qui est le cas de mon quartier). Je part en vrille avec mes genoux qui se dérobent aussi
Chaque jour en dehors de trois séances hebdomadaires de stimulateur chez le kiné (très vivifiantes cela peut vous donner des idées sur les effets de la gègène en Algérie)) j'effectue des séances d'une demi-heure de Neurostimulateur (TENS eco2)que j'ai acquis par ordonnance de mon neurochirurgien ( remboursé à 60% et en totalité suivant les mutuelles) cela semble avoir des résultats satisfaisants et positifs après deux mois de traitements.
Depuis un mois je suis suivi aussi par rhumatologue j'ai une série de trois infiltrations de "Synovial" dans les deux genoux qui subissent des effets collatéraux.

Je suis donc arrêté de puis le 29 décembre 2008,en arrêt accident de travail. Je viens d'avoir une prolongation d'un mois aujourd'hui.

MAIS

Maintenant la MSA (sécurité sociale agricole) conteste la prise en charge de mon opération, de ma convalescence et de mes soins kiné voulant faire passer ceux-ci en maladie.
J'avais jusqu'au mois dernier la conservation de mon salaire, prime et autres intéressements.
Cela m'a été supprimé sans avoir eu un seul contrôle médicale de la MSA.
J'ai été obligé
1)de saisir La commission de recours amiable
2 de demander une expertise médicale dont la contre expertise ou l'accompagnement d'un médecin expert revient plus ou moins à 400? (de votre poche)
3 cela sera suivi sans doute d'un jugement auprès du TASS, Tribunal des affaires de Sécurité Sociale( 6 mois à 1 an de procédure.

Entre -temps je serais au licencié au chômage,
Comment voulez-vous trouve du travail à 60 ans avec une incapacité médicale de notre niveau.

peut-être mis en retraite anticipé au taux plein, dispensé d'effectuer de faire pour mon cas les 5 années de trimestres manquants. Mais avec quelle retraite?

Vous souffrez, la douleur physique est présente
vous n'avez rien demandé
et en plus on vous attaque administrativement et vous harcèle moralement
On vous coupe les ponts et les finances
On fini par vous virer
Cette douleur là vous mine encore plus profondément





VALERIE
Portrait de cgelitti
[QUOTE=mumu] j ai lu vos message c est vrai la cruragie fait vraiment tres mal mais verifier si vous n avais pas de diabete car le diabete donne aussi de la cruragie cela est mon car quand j ai des douleur je prend du ixprim cela soulage tre bien tout depend des ca bon courage a tous il faut avoir beaucoup de patience[/QUOTE]

Pages

Sujet vérouillé