laurence
Portrait de cgelitti
Ma fille de 18 ans souffre depuis 2 ans de crises de spasmophilie. Je serais heureuse d'avoir le témoignages d'autres personnes dans la même situation.
cedric
Portrait de cgelitti

------------------------------------------------------------ --------------------

bonjour,

pouvez vous répondre a mes questions???je suis spasmophile depuis 5 ans, j'ai 23 ans . depuis quelques mois, les crises ont reprises de plus bell, il y a encore peu de temps je ne pouvais mm plus prendre les transport en commun (bus, train...) chaque fois la peur de faire une crise en ces lieux préné le dessus sur la fiction pr le réel...( sensation ettoufemen, malaise jusqu'a la perte de connaissance, sensation d'engourdissement des membres...)depuis quelques semaines je ne reçent plus aucun de ces symptomes mais de nouveaux ont l'air de faire surface... ( fatigue intense dés le réveil, sensations de courbatures, spasmes musculaires, mal de dos, état général tendu ect...) se ne sont pas des symptomes comme jai l'abitude d'avoir... que faire??? connaissez vous ces derniers??? demain j'ai rendez vous chez un neurologue pour un examen de l'activité nerveuse et musculaire.... j'ai déja fais des prises de sang a gogo ... les traitements de magnésium ne suffissent plus..... courage a tous et merci d'avance pour vos témoignage
enishi
Portrait de cgelitti
Bonjour marie(pour la forme).En fait la première chose que je voudrais dire, c'est CALME TOI! J'ai lu ton témoigage et c'est carrément flippant! Franchement, j'ai peur que tu fasses une bêtise dans pas longtemps!
Il faut te calmer, et relativiser. Je suis desolé que personne ne t'ai repondu plus tôt, tu as l'air d'être un cas d'extrême urgence! D'abord, tu dois retrouver la foi, recommence à prier. Ne crois tu pas que DIEU guerit les malades? Ensuite, si ça peut te reconforter, d'autres sont passé par là, t'es pas toute seule. Il faut à tous prix que tu sois positive. Moi c'est ce que je fais. J'ai eu une periode de deprime et aujourd'hui je ne repasserais par là pour rien au monde. Je m'efforce tout le temps de rester positif et de prendre la vie du bon côté. Et puis tu dois apprendre à prendre du temps pour toi. Si en ce moment tu exploses, c'est parce que tu es soumises à trop de contraintes. Il faut alors que tu acceptes le fait que tu n'es plus assez
forte, et que tu prennes du recul, que tu te reposes aussi. Pour ma part, je suis etudiant en 3ème année de medecine, et je suis sur le point de redoubler ma 3ème année, alors que je n'avais jamais echoué avant,et je n'ai aucun regret, parce que je sais que j'ai besoin de prendre du recul, de considerer la vie autrement. Il faut absolument que tu reprennes gôut à la vie, c'est la seule chose qui compte, rien ne compte à part ça. Tant que t'accepteras pas ça, tu ne pourras pas t'en sortir. Je ne sais pas comment se deroule ton quotidien, qui sont tes amis, ta famille, mais je pense que tu devrais poser un regard different sur ta vie à partir de maintenant. Et n'aie pas honte de demander de l'aide, tu en as besoin, et j'espère que ton entourage te soutient comme il se doit. Je te souhaite du fond du coeur de que tu en sortes, il faut y croire.
bernard
Portrait de cgelitti
[QUOTE=Goxoan] Bonsoir,

J'ai aujourd'hui 58 ans et je peux vous dire que j'ai souffert de spamophilie depuis des dizaines d'années. Elles s'estompent mais se manifestent encore mais j'ai appris à les gérer.
En fait, il s'agit de l'irritation du système neuro musculaire après un stress, une angoisse, un choc affectif mais aussi un changement de lune (la pleine lune peut les accentuer), un orage... Il faut apprendre à les maîtriser, à respirer profondément pour se détendre, ne pas prendre de boissons excitantes (thé ou café ou alcool) éventuellement prendre de l'homéopathie qui donne un bon résultat ou prendre un bain relaxant et être au calme. Je ne pense pas qu'un psy puisse résoudre le phénomène, il peut aider peut-être. Lisez le livre du Docteur Rubinstein (neurologue)sur la spamo. Il y croit et il reçoit en consultation (il était à Paris 16ème).
Si vous souhaitez des infos complémentaires, n'hésitez pas à me contacter : iduskioceane@aol.com.
Les personnes qui ne sont pas concernées ne peuvent s'imaginer le mal être et les angoisses ressenties, nous n'avons pas de problème psychologique mais une trop forte sensibilité et je confirme qu'il y a une hérédité.
Cordialement [/QUOTE]
aude
Portrait de cgelitti
salut fanny.je souffre également de spasmophilie depuis un moment maintenant.la spasmophilie n'est pas un état de dépression.beaucoup de gens en souffre sans le savoir.cela s'accentue en fonction de l'état dans lequel tu es.moi par exemple si je suis très fatigué je fais des crises de tétanie mes musles se contractent et j'ai du mal à respirer.avec les années j'ai appris a me calmer seule .je pense qu'il faut que t'essaye meme si c'est dur de relativiser.De plus ,quand tu dit que ta vie est une autre maintenant c'est pas totalement vrai car ca peut disparaitre .tu peut etre spasmophile une période de ta vie seulement.la spasmophilie n'est pas une fin en soit tu ne fait pas forcément des crises tout le temps non plus!faire un sport peut t'aider si c'est pas ton cas voila a bientot
sabine
Portrait de cgelitti
titeuf je pense que oui car des que j'ai des angoisses je refait une grosse crise et en ce moment j'ai des soucis .mon medecin ma dit d'aller voir une psychiatre pour commencer une therapie .j'ai finie mon traitement (piqures )demain je prend rendez vous et je commence .les tremblements ,,la sensation de ne plus pouvoir respirer ,les pleurs ,et avoir tres froid,les crampes tous sa je connais.moi je pense qu,en ce moment je fait une depression plus de la spasmophilie depuis 3ans j,ai develloper la maladie de crohn je suis sous traitement ,et on ma dit que sa peut etre liee .bon courage a vous tous
didou
Portrait de cgelitti
Bonjour
Ca fait 10 ans que je fais des crises de spasmo.
En fait quand je fais des crises je perd connaissance ou tous mes muscles se contractent de façon très douloureuse pour se relacher ensuite.
Le quotidien n'est guère joyeux avec des vertiges réguliers, une fatigue permanente...
J'ai vu 2 psy, pris du magnésium, des calmants, du fer (jétais anémiée), de l'Hepatmyl (j'avais une tension basse).
Aujourd'hui le seule chose qui me fasse de l'effet quand je suis vraiment mal c'est l'Heptamyl. Je ne me l'explique pas.
Toutefois mon état général n'est pas satisfaisant puisque je ne peux pas continuer à prendre de telles doses d'Heptamyl tous les jours.
Avez-vous des conseils ?
Marie
Portrait de cgelitti
Bonjour je m'appelle Marie, j'ai 15 ans et j'ai, depuis quelque temps maintenant, la respiration qui se coupe. A chaque fois, j'ai soudainement très chaud et souvent des fourmillements dans le bas des jambes.Pensez-vous que cela pourrait être des crises de spasmophilie? Merci de me répondre au plus vite................
Francisco
Portrait de cgelitti
Pour gilles,
Je découvre ce forum et lorque tu décris tes symptomes j'ai, à quelque chose prés les mêmes et cela dure depuis 6 ans.Aucun docteur ne m'avait parlé de spasmophilie.
En lisant plusieurs témoignages je suis preque persuadé que c'est le bon diagnostic.
On me parlait de trouble anxieux généralisé.
Que puis je faire pour en sortir? Merci pour vos conseils.
fanny
Portrait de cgelitti
Bonjour à tous. Mon médecin a diagnostiqué il y a un mois ma spasmophilie. Tout y était... et puis je pars en vacances : le deuxième jour je suis partie aux urgences !!! Je ne croyais pas que cela pouvait se traduire par de tels symptômes. Quatrième nuit :j'ai cru que j'étais en train de mourir (j'en ai encore peur, et le souvenir est très vif). Et puis mon amie chez qui j'étais en vacances m'a confirmé ce diagnostic (son beau-père en souffre... elle connaît). Bizarrement cela m'a rassuré même si mes crises sont toujours là, mais au moins j'ai réussi à admettre cet état. Mais ma vie est une autre vie maintenant, je vais donc me battre pour vivre avec cette nouvelle particularité que les gens assimilent trop à de la dépression. J'ai besoin d'en parler avec des gens qui me comprennent parce que je ne veux pas saoûler les autres avec cela. Merci de vos réponses.
alambi
Portrait de cgelitti
Je l'ai aussi été à l'âge de 27 ans pour des raisons que j'ai comprises un peu plus tard. J'avais quitté ma famille pendant près de 7 ans pour des études. De retour, j'ai retrouvé un important changement de comportement principalement au niveau de mon père qui m'a beaucoup affecté. Ma première crise s'est déclenchée alors que j'en discutais avec un proche.
Les crises se sont aggravées par la suite à cause d'une relation amoureuse que je souhaitais qui n'a pas eu lieu. Sur une période de 6 mois, j'ai eu des migraines sans arrêt qui se sont miraculeusement stoppées le jour que je suis allé faire un scanner... psychologie quand tu nous tiens.
C'est devenu plus grave lorsque mon frère est tombé gravement malade et est décédé par la suite. Mon médecin, un généraliste m'avait dès le début parlé de spasmophilie avec un traitement à base de calcium et magnésium aussi. Je me suis réfugié face à tous ces problèmes nouveaux pour moi dans le travail, et par moments, à cause de surmenage, les crises revenaient. Le pire ce fut dans un avion où je fut pris d'une crise d'angoisse terrible, au point de faire très peur aux hôtesses.
J'ai 34 ans maintenant marié et amoureux de ma femme. Ca va beaucoup mieux et je ne prends pas de traitement. Je me suis refusé à rencontrer des spécialistes étant convaincu qu'à mon niveau qu'il s'agissait d'accepter des changements, même difficiles dans ma vie. De temps en temps seulement, je prends des anxiolytiques surtout pour m'aider à dormir. De légers spasmes surviennent de temps à autres que j'ai appris à accepter. J'essaie autant que possible de faire du sport, de sortir de la ville de temps à autre car l'environnement où je vis est plutôt stressant. J'apprends également à positiver les choses même si je suis en général plutôt introverti. Courage et bonne guérison à tout ceux qui en souffre.

Pages

Sujet vérouillé