cgelitti
Portrait de cgelitti

Mon mari (55ans) a été diagnostiqué "ménière" en janvier dernier. Les crises étaient épouvantables,elles avaient lieu tous les 2 à 3 jours (fréquence de 48 a 58 heures entre les crises) et duraient de 7 à 8 heures, avec des vomissements et une incapacité totale à se mouvoir, bouger la tête et encore moins se lever. Il a été hospitalisé de nombreuses fois car il n'arrivait pas à s'alimenter parfois pendant 48 heures.En mars il a eu 3 injections de gentaline espacées de 10 et 8 jours. ça a été terrible. après la 1ère injection il est resté hospitalisé 12 jours dont 5 sans pouvoir s'alimenter.Il était tel un veillard, s'accrochant à ce qu'il pouvait pour faire quelques pas, il n'avait plus d'équilibre et ne pouvait supporter la lumière.Il était sous perfusion de tanganyl a forte dose. Progressivement il a pu remarcher avec un équilibre instable.

Aujourd'hui, 6 mois après son traitement à la gentaline, son équilibre est revenu progressivement même s'il est encore incapable de marcher plus d'une heure. il souffre néanmoins de crises pressionnelles variables en intensité et d'une sensation d'ébriété difficile à vivre. le nystagmus est variable également, en tout cas il ne disparait pas.

Aujourd'hui en fin d'après midi, il a refait une crise de vertige, il se sentait partir comme au temps des crises de vertiges rotatoires du début d'année; ce qui m'interroge car la gentaline a permis une totale aréflexie vestibulaire.

Les médecins semblent formels et les 2 spécialistes que nous avons consultés nous disent que les crises pressionnelles devraient s'espacer et que la rééducation vestibulaire devrait l'aider à compenser. Je m'interroge quant à la véracité de leur propos après autant de temps et surtout après ce nouvel épisode qui ressemble fort à une récidive de crise de Ménière.

Si quelqu'un peut nous faire partager son expérience afin de nous permettre de mieux comprendre, d'avance je l'en remercie

PUB
PUB