Coupure, écorchure, abrasion, écharde : des blessures de la peau

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 06 Septembre 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 28 Juillet 2014 : 10h32
-A +A

La coupure, l'écorchure, l'abrasion et la pénétration d'un corps étranger sous la peau sont des blessures qui font généralement partie du quotidien de chacun.

Coupure, écorchure, abrasion, écharde : des blessures de la peau : Comprendre

  • La coupure est une ouverture de la peau faite par un objet tranchant.

  • L'écorchure, une déchirure légère de la peau.

  • L'abrasion, une éraflure superficielle de la peau causée par le frottement sur un objet ou sur une surface rugueuse.

  • L'écharde, un petit fragment pointu qui a pénétré sous la peau par accident.

Ces blessures peuvent être douloureuses, entraîner une sensation de brûlure dans certains cas et devenir infectieuses si elles ne sont pas correctement soignées.

Coupure, écorchure, abrasion, écharde : des blessures de la peau : Conseils pratiques

Nettoyer la plaie

Nettoyez la blessure avec de l'eau et du savon. Au besoin, appliquez un antiseptique iodé ou à base de chlorhexidine. Irriguez la plaie avec beaucoup d'eau pour faire sortir un éventuel corps étranger. Vous pouvez utiliser une crème antibiotique, en évitant celles qui contiennent de la néomycine, car elles peuvent provoquer des allergies. Couvrez ensuite la plaie d'un pansement stérile qui ne colle pas ou encore d'un tulle gras suivi d'un pansement sec. Si nécessaire, exercez une pression sur l'entaille, couverte par une compresse sèche, pour arrêter le saignement.

Retirer le corps étranger en entier

Qu'il s'agisse d'une écharde ou de tout autre corps étranger, utilisez une pince à épiler stérilisée à l'alcool, à un produit désinfectant ou à l'eau bouillante. Il est préférable d'utiliser une pince fine afin de ne pas écraser et casser la partie visible de l'écharde. Cela risquerait de vous empêcher de la retirer en entier. Si vous ne réussissez pas à l'enlever facilement, ne vous acharnez pas et consultez un médecin.

Surveiller les signes d'infection

Changez le pansement tous les jours et assurez-vous qu'il n'y a pas de signes d'infection. L'infection se caractérise par une augmentation de la douleur, par l'apparition progressive d'une rougeur et par un gonflement. Dans ce cas, il faut consulter un médecin.

Vérifier son carnet de vaccination

Si votre blessure est relativement importante, vous devez vous assurer que votre carnet de vaccination antitétanique est à jour.

Éviter d'appliquer certains produits sur la blessure

L'alcool, l'eau de Javel concentrée ou d'autres produits irritants, comme des produits chimiques, sont nocifs et peuvent retarder la cicatrisation.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 06 Septembre 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 28 Juillet 2014 : 10h32
Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001.
A lire aussi
Cicatrisation Publié le 06/09/2001 - 00h00

À la suite d'une blessure profonde, les tissus se régénèrent progressivement. Durant la phase initiale de guérison, des cellules, des vaisseaux vont se reformer.Cette phase dure environ trois mois, pendant lesquels la cicatrice augmente en volume, devient plus rouge et plus dure.Ensuite, la...

Plaies et cicatrisation : tout savoir Publié le 26/05/2014 - 07h19

Autrefois signes bienvenus des accidents de la vie, les plaies aujourd’hui doivent être réparées, vite… et bien ! De la connaissance du processus de cicatrisation, sont nées des solutions de réparation très techniques.

Morsures humaines ou animales Publié le 06/09/2001 - 00h00

Petite morsure de l'animal de compagnie, morsure plus profonde d'un chat ou d'un animal sauvage voire aussi morsures humaines, à commencer par celles qu'on s'inflige à la langue, aux lèvres et aux doigts... Les possibilités de blessures par morsure sont multiples et les risques d'infection plus...

Plus d'articles