sage
Portrait de cgelitti
Bonjour à tous,

J'aimerai discuter avec des personnes qui, comme moi, ont un couple reconstitué. J'aimerai avoir vos avis, partager vos expériences.

Pour ma part, je suis en couple depuis trois ans et ce n'est pas tous les jours facile à gérer :

- 2 enfants en garde alternée (ceux de mon compagnon), et moi je n'ai pas d'enfant.

- l'ex-femme avec qui il faut garder le contact pour les enfants

- les beaux-parents qui ont eu du mal à m'accepter

etc, etc...

Comment vivez-vous au quotidien ce genre de situation ?

A bientôt !

maminette
Portrait de cgelitti
réfléchis bien Cara ....
zen
Portrait de cgelitti
Vanille, je crois que pour qu'il te laisse l'usufruit, il faut soit être mariés, soit pacsés ?? et même si tu as l'usufruit, pense à t'acheter quelque chose à toi perso, de toutes façons si tu n'as pas d'enfants, tu as bien des neuveux ? ou alors, tu mets tes sous sur une assurance vie, et tu nommes tes héritiers.. tu as plein de solutions.
Mais bon l'important avant tout est quand même d'avoir un emploi, le logement suivra toujours bien..et à la limite..les filles... un mobile home ou une caravane dans un lieu de rêve pour la retraite, pas de ménage,pas de chauffage, les cocotiers et la lagune, non mais, ya pas que les hlm ou les pavillons pour finir sa vie !!!si je peux, c'est ce que je ferai !!!
courage Vanille ne te préoccupes pas trop, mais reste vigilante, et pense pour toi.
Carine
Portrait de cgelitti
Oui c'est tout à fait clair et le mieux que l'on peut faire c'est de s'améliorer ou d'en prendre conscience et d'essayer c'est déjà un grand pas.

Mais je m'étonne qu'il n'y ait pas plus de témoignages car si je réfléchis bien autour de moi que ce soit ma famille ou mes amis la majorité forment un couple reconstitué sauf mes parents
alex
Portrait de cgelitti
j'aimerai acheter un appartement, le problème c'est que je me retrouve licenciée depuis 6 mois il y en a eu plusieurs et j'étais dedans. Je me sens mal aussi à cause de ça, et j'ai vraiement peur. Peur de ne rien retrouvé, peur de me retrouver à la rue en cas de pépins, peur peut être de ne pas très bien connaître la personne avec qui je vie. Car bien sur après mon divorce j'ai pris un appart, et je l'ai laissé pour venir vivre chez lui, ( quelle erreur ) je sais. Moi aussi je met de l'argent de côté, mais j'ai aussi amené quelques meubles comme une chambre des bibliothèques, des livres, alors si je devais partir il est bien facile de faire sa valise très vite, mais beaucoup moins pour emmener des meubles. Je pense que ses enfants ne poseront aucuns problèmes, mais leur mère a une très grande influence sur eux. Je ne souhaite pas bien sur qu'il arrive quoi que ce soit, mais c'est vrais qu'il est dure de vivre avec une épée de damoclesse au dessus de sa tête.
Carine
Portrait de cgelitti
Et cette question ne t'ai jamais venue à l'esprit auparavant ? Car moi et mon ami on a habitait ensemble 1 an après s'être fréquenté et je me suis posé toutes les questions si on se sépare, son fils, si un jour on a un enfant (chose qui est arrivé)etc...
Je pense que tu devrais poser la question franchement à ton compagnon surtout si il a insisté pour que vous viviez ensemble lui dire qu'avec le temps tu te préoccupes de ce qui pourrait t'arriver si un malheur arriverait
Vanille
Portrait de cgelitti
Bonjour Carine,

Contente de te voir de retour parmi nous !

A bientôt, j'espère.
Vanille
Portrait de cgelitti
Oh si, il y a bien longtemps que ce sujet m'inquiète ! Mais, au début de notre vie commune, je n'osais pas aborder le sujet, car tout cela était encore bien frais. Et rien ne nous disait si nous allions rester ensemble ou pas.

Je lui ai déjà fait part de mes craintes. Sans vraiment lui dire ce que j'attendais de lui. Mais je sais que le sujet se présentera à nouveau. A moi alors de lui dire les choses d'une manière diplomatique !

Carine
Portrait de cgelitti
Bien sûr que cela m'arrive tout le monde a son coup de pompe ce n'est pas pour autant que j'aime moins ma fille mais après ça repart on ne peut pas être parfait le principal est de toujours garder confiance en toi, en ton partenaire et en la famille que vous formez avec ses hauts et ses bas c'est ainsi que va la vie
Vanille
Portrait de cgelitti
Je n'essaierai jamais de prendre la place de l'un des deux parents. D'ailleurs les enfants aussi le savent bien.
Quant au respect mutuel, je suis d'accord avec vous, c'est la base de toute relation.
Vanille
Portrait de cgelitti
Effectivement, j'ai eu la chance de connaître les enfants plus jeunes (8 et 11 ans à l'époque) et ils n'avaient pas le lourd passé de votre beau-fils.

J'espère moi aussi devenir un jour leur confidente ! et qu'ils oseront me dire des choses qu'ils n'osent pas confier à leurs parents.

Finalement, je deviens positive !!

Pages

Sujet vérouillé