Coupes de queue, d'oreilles et de griffes : des traditions révolues !

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le Mercredi 06 Septembre 2006 : 02h00
-A +A
Adoptées pour des raisons pratiques il y a de très nombreuses années, la coupe de la queue et des oreilles des chiens se pratiquait encore de nos jours, surtout dans un but esthétique. Mais ces habitudes ancestrales ont été récemment interdites par la loi dans certains pays, afin de préserver le bien-être de nos toutous de compagnie.

Coupe de queue et d'oreilles : pourquoi ?

Pour des raisons pratiques, nos ancêtres avaient coutume de couper la queue et/ou les oreilles de leurs amis canins. En effet, lorsqu'ils allaient à la chasse avec leur chien, la queue de ce dernier était exposée aux blessures lors de son passage dans les broussailles et les ronces. De plus, les chiens de combat ou les chiens gardiens de troupeau étaient moins vulnérables sans leurs oreilles, qui offraient une prise à leur adversaire ou aux loups tueurs de bétail.

A notre époque, le chien est le plus souvent un animal de compagnie à 100% et la nécessité de couper la queue ou les oreilles a disparu. Pourtant, ces pratiques sont entrées dans les moeurs et faisaient, jusqu'à leur interdiction, partie du standard de certaines races comme le beauceron, le briard et le doberman, entre autres, pour la coupe des oreilles, mais aussi le jack Russel, le bouvier des Flandres, le terrier irlandais, le rottweiler, le boxer et le braque, pour l'amputation de la queue. Munis de leur queue et de leurs oreilles, tous ces chiens ont aujourd'hui un air fort sympathique, mais certains amoureux de ces races ont des difficultés à s'habituer au nouvel aspect de leurs animaux.

Convention européenne pour le bien être des animaux

En 1987, le conseil de l'Europe a adopté une convention européenne pour la protection des animaux de compagnie. Depuis, de nombreux pays ont signé cette convention qui interdit, notamment, les interventions chirurgicales destinées à modifier l'apparence d'un animal de compagnie (comme la coupe des oreilles et l'amputation de la queue) et les interventions de convenances telles que l'ablation de griffes du chat et la section des cordes vocales du chien. C'est ainsi qu'en Belgique, il est interdit de couper les oreilles des chiens depuis 1er octobre 2001. La coupe de la queue est quant à elle interdite depuis le 1er janvier 2006. En France, depuis 2004, la coupe des oreilles est interdite mais la coupe de queue reste autorisée.

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le Mercredi 06 Septembre 2006 : 02h00
A lire aussi
Jack Russell terrier : un compagnon plein d'énergie ! Publié le 24/12/2007 - 00h00

Génétiquement programmé pour la chasse, le Jack Russell peut néanmoins être un excellent chien de compagnie intelligent et très attaché à un maître qui doit impérativement être sportif et lui accorder de nombreuses heures de jeux et promenades.

Plus d'articles