Contre la pollution intérieure, pensez aux plantes !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 10 Mai 2010 : 02h00
-A +A
L'air que nous respirons est de plus en plus pollué. Pire, la pollution à l'intérieur de nos logements dépasse maintenant celle de l'extérieur. Or nous passons le plus clair de notre temps à l'intérieur, chez nous et au travail ! Bonne nouvelle, les plantes peuvent nous aider à dépolluer l'air. Voici les plantes à privilégier pour votre intérieur. Pensez aussi à en installer au bureau !

Petit rappel sur les COV et autres formaldéhydes qui nous empoisonnent

Les composés organiques volatils, ou COV, constituent un ensemble de substances appartenant à différentes familles chimiques, qui ont la particularité de s'évaporer plus ou moins rapidement à température ambiante : benzène, styrène, toluène, trichloroéthylène, formaldéhyde, acétaldéhyde, etc.

Ces produits chimiques sont largement utilisés dans les colles, les produits de traitement du bois, les vernis, les peintures... C'est ainsi que les meubles, les murs, les moquettes, les fenêtres en PVC, etc., diffusent quotidiennement des COV dans l'air que nous respirons, sans parler des vêtements qui sortent du pressing ou des désodorisants.

Mais nous respirons également des substances toxiques qui émanent de la fumée du tabac, des produits ménagers, sans parler du monoxyde de carbone, gaz de combustion incomplète (chauffage, chauffe-eau, cheminées...).

Les plantes sont les bienvenues pour nous aider à purifier notre air...

Le lierre (lierre anglais)

Il absorbe le formaldéhyde et le benzène. Il débarrasse l'air des COV présents dans la fumée de cigarette ou les solvants.

Le chlorophytum

Il capte très efficacement le monoxyde de carbone dégagé par les systèmes de chauffage à gaz, les gazinières ou les chauffe-eau. Il aide également à nous débarrasser du formaldéhyde.

Le philodendron

Il nous débarrasse des pentachlorophémol ou PCP, substances souvent présentes dans les produits de traitement du bois. Le philodendron élimine aussi le formaldéhyde.

Le ficus

Mousse d'isolation, plastiques, emballages papier, papiers absorbants, sont autant de sources de formaldéhyde que le ficus est capable d'éliminer en très grande quantité.

Le pothos (lierre du diable)

Le pothos est très efficace contre le monoxyde de carbone, le toluène et le benzène, mais il nous débarrasse aussi de la plupart des COV toxiques émis par les peintures, les détergents, la fumée de cigarette, etc.

La fleur de lune (lis de la paix)

Elle filtre de nombreux composés chimiques (trichloréthylène, benzène, ammoniac, xylène, formaldéhyde) dégagés par les vernis, les peintures, les meubles cirés, les produits d'entretien, les papiers peints, les mastics, la fumée de cigarette...

L'anthurium

Il s'attaque aux COV, particulièrement ceux produits par les produits d'entretien.

La fougère

Certaines fougères contribuent à éliminer aussi le xylène, en plus du formaldéhyde.

Le palmier d'arec et areca

Très efficace contre la plupart des COV, dont ceux émanant des désodorisants, du PVC, et des colles (papier peint, moquette).

Le palmier nain

Contre l'ammoniaque, le xylène et le formaldéhyde, le palmier nain nous débarrasse des émanations de peinture, de parfum d'ambiance, de produits d'entretien, du vernis à ongle...

Le chrysanthème

Cette plante dépollue l'environnement des hydrocarbures dégagés notamment par l'encens, certains parfums d'ambiance et certaines huiles essentielles.

Le cactus (colonnaire)

Le cactus enfin, est réputé pour absorber les ondes électromagnétiques. Placez-le près de la télé, du four à micro-ondes, de l'ordinateur et aussi près du fauteuil dans lequel vous vous installez pour téléphoner avec votre portable...

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 10 Mai 2010 : 02h00
Source : Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail, www.afsset.fr.
A lire aussi
Des plantes anti-pollution ! Publié le 23/02/2009 - 00h00

Faciles à entretenir et économiques, les plantes anti-pollution ajoutent à leur effet décoratif, celui d'épurer efficacement l'air de nos maisons. Mais, attention, toute plante n'est pas une petite usine exterminant les COV (composés organiques volatiles). Alors, lesquelles choisir ?

A chaque pièce de la maison, ses polluants ! Publié le 20/01/2013 - 23h00

Saviez-vous que votre intérieur peut contenir de nombreux polluants nocifs pour votre santé ?Certains gestes simples contre la pollution intérieure peuvent être salutaires, d’autant plus que l’on passe environ 80% de notre temps entre quatre murs.

Plus d'articles