eleonoredaquitaine
Portrait de cgelitti
TOUT CE QUI SUIT N?ENGAGE QUE MOI.

Pour des raisons tout à fait personnelles, j?ai vécu 4 ans d?amour sans nuages et sans pilule avec mon amoureux. Je suis très à l?écoute de mon corps : que ce soit mes règles ou mes migraines, je les voit arriver à l?avance. J?ai la chance aussi de « sentir arriver » mon ovulation par un tas de petits « signes ». Bien entendu, les jours ou je suis moins sure de moi, ou les jours qui suivent et qui précédent l?ovulation, il y a le préservatif. Mon ami me faisait entièrement confiance.

Etre à l?écoute de son corps, c?est tout simple. C?est sur que mener une vie stressée ne facilite par les choses. Mais c?est moins contraignant que de penser à prendre une pilule tous les jours à la même heure.

Pour des raisons de « confort » ( et poussée par ma gynéco?) j?ai pris Minesse. Lisez les effets indésirables sur la notice et vous saurez ce que j?ai vécu : prise de poids (5 kg en 2 mois), migraines à répétition, cholestérol qui monte en flèche, crampes aux jambes presque tous les matins, plus du tout de libido? Ma gynéco m?a prescrit Cérazette. Ca va mieux, sauf que je n?ai plus mes règles? Alors que mon ventre est toujours légèrement gonflé comme si elles allaient arriver. Les premiers mois, mon copain croyait que j?étais tombée enceinte ! (colère, disputes, prise de sang, doutes?) Je n?arrive pas à perdre ces foutus kilos (tout sur le ventre et une garde robe à refaire). Vous allez dire que je râle pour rien, mais je pratique les arts martiaux avec catégorie de poids (!), et pour des raisons de sécurité, je ne me vois pas avec un stérilet ou un implant contraceptif.

Lorsque j?en ai parlé à ma mère, elle a doucement rigolé et m?a dit « Tu crois qu?on faisait comment, avant la pilule ? »

J?aimerai savoir si d?autres femmes sont dans mon cas, si certaines arrivent à se passer de contraception « chimique ».

Je sais aussi qu?il existe des crèmes spermicides, mais je voudrai l?avis d?utilisatrices : comment on les applique, si les sensations sont différentes avec?

On sait par d?antiques traités de médecine égyptienne que les femmes du temps des pharaons utilisaient (entre autre) le miel comme contraceptif. Des études récentes ont montrés que la mobilité des spermatozoïdes devenait nulle après un passage dans le miel? Donc il doit bien exister des méthodes plus naturelles que celles qui nous sont proposées par nos gynéco? Non ?

J?attends vos réactions, positives ou négatives. De toutes façon, ça ne peut que faire avancer les choses et peut-être aider d?autres femmes dans mon cas.

joe
Portrait de cgelitti
comprends rien à ce message !
Myriam
Portrait de cgelitti
Bonjour à tous,
Moi cela fait 21 ans que je pratique la méthode sympto-thermique ou méthode d'auto-observation (avec des cycles longs, puis plus cours, et même après les naissances): grâce à elle j'ai eu mes 4 enfants de 17 à 7 quand on l'a décidé.

J'ai été aidée au début par une monitrice pour apprendre à me connaître (en observant la glaire le jour et la température le matin au réveil et éventuellement le col). Cela a duré moins de 6 cycles pour découvrir comment mon corps fonctionne. Je crois qu'il n'est vraiment pas sérieux de se lancer seuls, car on est chacune différente et notre cas n'est pas dans les livres. Et 21 ans après on est toujours de plus en plus amoureux et quand on attend la fin de la semaine où je suis fertile (mais où la tendresse est bien présente), on revit une lune de miel et le désir est bien au rdv, pas de pb de libido.

Les études de fiabilité ont montré que quand la méthode était bien appliquée, cela était aussi fiable que la pilule quand elle est bien prise (99%) c'est à dire plus efficace que la plupart des méthodes. Et puis je ne m'occupe de l'observation qu'une dizaine de jours par cycle, après je sais où j'en suis. Je vous invite à aller aussi sur un site qui explique bien la méthode sympto-thermique. Je l'ai trouvé il y a 1 semaine et je trouve qu'il est très bien fait : http://www.methodes-naturelles.fr/
A bientôt
cecil
Portrait de cgelitti
Cette idée d'avoir un corps étranger dans l'uterus m'a toujours déplu. Et l'idée que du cuivre ou de la progesterone se diffusent me fait peur car est-on vraiment sûr que c'est inoffensif pour le corps? Si le cuivre est toxique pour les spermatos, si l'hormone amincit tellement l'endomètre, un jour on nous dira peut être que ces stérilets non seulement nous irritent la muqueuse en permanence mais en plus ils nous intoxiquent à bas bruit. j'aime autant la pilule finalement !
Soso
Portrait de cgelitti
Il existe le preservatif feminin !
J'ai egalement eu trouve en angleterre donc j'ignore si ca existe en France, un test d'ovulation, un petit microscope de poche sur lequel tu deposes ta salive tous les jours ainsi tu decouvres si tu es en ovulation debut, fin, pas du tout... en un clin d'oeil, c'est simple et naturel ! ca coute 20 Euros et ca dure des annees si tu ne casses pas en le faisant tomber (le microscope) Je te donne le nom du produit si tu veux le rechercher sur internet : "Maybe Mom" Mini ovulation microscope
www.maybemom.com
Bisous.
kruch francis
Portrait de cgelitti
[QUOTE=cathy] J'aimerai moi ussi passer à une contraception naturelle, j'ai visité le site et en septmbre, je pars au canada et je vais surement passer un week-end à New york, donc surement passer dans une pharmacie et acheter ce produit, mais est-ce que c'est quelque chose fiable?
Soso, n'as-tu pas eu de risques de grossesses? depuis combien de temps l'utilises-tu?
[/QUOTE]
lilas
Portrait de cgelitti
Bonjour,
Après quelques déboires avec différents moyens de contraception, nous avons désiré adopter une contraception naturelle.
Nous pratiquons donc la méthode de retrait, je dois dire qu'au début j'étais assez emballée par cette contraception qui me convenait plutôt bien. Et puis les mois passants, je le vit très mal et maintenant, je suis un peu perdue, car je ne sais plus quoi faire. Reprendre la pilule me parait impossible et finalement, il nous reste peu d'autres possibilités.
Une amie me parle de spermicide,pourquoi ne pas essayer ? On va peut être tenter cela !
Tom
Portrait de cgelitti
Pas fiable certainement pour des femmes au cycle irrégulier: j'admets très volontiers que ce n'est pas la méthode universelle. Bien pratiquée, elle fonctionne sans problème. Ma femme n'a pas un cycle très régulier et nous n'avons jamais eu de "surprise". C'est sûr, c'est une méthode contraignante et qui exige de l'attention.
Mais, à bien lire ce qui précède, je crois que toutes les méthodes sont contraignantes. La question est: quelle est la contrainte que l'on est prêt(e) à accepter, et, éventuellement, quel sens peut-on vouloir lui donner? J'ajouterai encore une chose, (point de vue masculin) c'est que dans les autres méthodes la femme est entièrement responsable de ce qui lui arrive, pour le meilleur et pour le pire ; avec la méthode naturelle cette responsabilité est un peu mieux partagée. Ensuite, que chacun juge en fonction de sa propre vie.
Ce que je regrette, c'est qu'il me semble que cette méthode pâtit d'une mauvaise image, elle est un peu étiquetée, et surtout par les hommes, comme un "truc de catho", donc il faut s'en méfier. Au passage, que la pilule ne soit pratiquement jamais étiquetée comme un "truc de grand groupe capitaliste" mériterait quelques réflexions. Tout cela est un peu dommage.
Quant à mai 68, je n'y étais pas, je ne suis pas du tout nostalgique du passé, mais en général on en retient le souvenir d'une libération sexuelle, au moins au niveau de la parole. C'est sans doute un mythe. Le sexe, et c'est tant mieux, n'est jamais facile à dire ni jamais facile à vivre, quelle que soit la méthode de contraception. Mais c'est pour ça qu'on l'aime, non?
Helene
Portrait de cgelitti
Tant mieux si Monsieur Winkler te permet de décider des urgences gynécos ........
Mais en ce qui concerne le principe du stérilet, je crois que tu n'as pas bien compris. C'est vrai que le cuivre ou les hormones ajoutent un plus, mais son principe fondamental demeure de ne pas permettre à un oeuf fécondé de s'implanter dans l'endomètre et donc de laisser les ovaires fonctionner normalement contrairement aux pilules et divers contraceptifs purement hormonaux.
Bonne journée
zaza
Portrait de cgelitti
C'est juste que cette méthode n'est pas fiable, car le cycle même régulier peut être perturbé à l'occasion et le risque de grossesse est alors trop présent.
Nad
Portrait de cgelitti
OK, mettons ça sur le dos du christianisme...

Pages

Sujet vérouillé