MARTINE21
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Message à l'attention de celles et ceux que les questions de santé et d'environnement intéressent..

Et plus particulièrement pour celles et ceux qui se sentent concernés par les questions de contaminations chimiques et hypersensibilités chimiques multiples (MCS en anglais)...

> Je vous informe de la création d'une liste de discussion spécifique [MCS-ECHANGES] dont j'assure l'animation.

Cette liste a bien sur pour objectif de favoriser les échanges entre personnes atteintes par ces affections. Mais, plus globalement, elle vise à partager des informations avec des médecins, scientifiques, chercheurs, étudiants, journalistes ou militants associatifs impliqués sur ces sujets. Tout cela dans l'espoir de recueillir informations et témoignages indispensables pour mieux faire connaître et reconnaitre ces affections aussi méconnues qu'handicapantes.

Parmi les premiers inscrits à cette liste figurent des scientifiques (dont André Cicolella),des membres de l'association SOS-MCS, des auteurs d'ouvrages (Georges Méar "Nos maisons nous empoisonnent"),des adhérents des Verts... Elle est également ouverte à nos "cousins" canadiens, et notamment des membres de l'association AEHA Québec ainsi qu'à des Suisses et des Belges.

> Si vous souhaitez être inscrits à cette liste, il suffit de m'en faire la demande par mel à d.lebioda@wanadoo.fr

> Merci de diffuser largement cette information en direction des personnes ou organismes de votre connaissance susceptibles d'être intéressés.

Si vous voulez en savoir plus sur les MCS, je rajoute sous ma signature un petit article succint de présentation et me tiens bien évidemment à votre disposition pour des informations plus complètes.

Bien cordialement

------------------------------------------------

Denis Lebioda

d.lebioda@wanadoo.fr

------------------------------------------------

Hypersensibilité chimique

Ensemble de symptômes très invalidants, souvent confondus avec une

réaction allergique, le syndrome d'hypersensibilité chimique compte

parmi les grandes énigmes médicales de notre temps.

Les fragrances les plus douces se révèlent parfois aussi nocives que la

fumée de cigarettes ou les composés chimiques d'un détergent. Sacrilège

au pays des parfums, cette vérité doit pourtant être dite. Se croyant

parfois - à tort - " allergiques aux odeurs ", de plus en plus

d'Occidentaux sont victimes du syndrome " d'hypersensibilité chimique

multiple " (MCS : dénomination anglaise),phénomène identifié dès les

années cinquante mais qui semble avoir pris de l'ampleur au cours de la

dernière décennie.

Pour ces malades, la vie de tous les jours se transforme en un

cauchemar. Tout contact avec des particules chimiques, notamment celles

qui composent les odeurs (encre de journal ou parfum d'ambiance, par

exemple),engendre des symptômes de gravité variable, aussi incongrus

qu'inexpliqués : affections de la sphère ORL (rhinites, maux de gorge?),

troubles digestifs, respiratoires, cutanés, ophtalmologiques, mais

également neurologiques (céphalées, fatigue chronique, irritabilité?).

Ni allergie, ni intoxication

En 1999, une conférence internationale de consensus a arrêté un certain

nombre de critères permettant d'identifier le MCS. Celui-ci se déclare

après un premier contact (la plupart du temps nasal, mais également

cutané ou alimentaire) avec l'élément qui provoque une sensibilisation

de l'organisme, souvent une substance chimique non naturelle contenue

dans certains matériaux de construction ou dans des détergents

puissants. Le MCS devient ensuite chronique. Il apparaît et disparaît en

fonction des expositions à la substance? Et à bien d'autres ! Au fil du

temps, l'organisme réagit à un nombre croissant de composés, dont

certains n'ont plus rien à voir avec celui à l'origine des troubles. La

maladie peut commencer par une intolérance aux produits chimiques

utilisés pour traiter les bois, à laquelle viendra s'ajouter, plusieurs

années après, une intolérance aux parfums. Toujours selon les critères

officiels, les symptômes constatés ne peuvent pas être expliqués par une

intoxication (les niveaux d'exposition aux substances nocives

déclenchant les symptômes sont toujours inférieurs aux normes de

toxicité),ni par une pathologie organique. L'allergie peut venir

s'ajouter à un MCS, mais ne peut pas en être la cause? D'autant moins

que l'implication du système immunitaire dans ce syndrome n'a, à ce

jour, jamais pu être démontrée.

Les causes physiologiques du MCS restent une énigme pour les chercheurs.

Selon certains, le système nerveux central jouerait un rôle de premier

plan. Ils s'appuient sur l'existence de connexions étroites entre les

zones du cerveau traitant les informations olfactives et celles dédiées

aux émotions. " Mais ce ne sont que des hypothèses, précise le Dr Michel

Joffres, professeur agrégé à la faculté de médecine de l'université de

Dalhousie et directeur de recherche au Nova Scotia Health Centre

d'Halifax (NSCH, Canada),spécialisé dans la recherche et le traitement

des sensibilités environnementales, il n'existe encore aucune certitude

concernant le mécanisme à l'?uvre? " Et, par conséquent, aucune thérapie

miracle !

L'écoute, premier remède

À la clinique d'Halifax, établissement pionnier imité aujourd'hui en

Allemagne et dans les pays du Benelux, les malades sont accueillis dans

une atmosphère purifiée de toutes les senteurs et autres composés

chimiques indésirables. Cette quarantaine visant à diminuer les " crises

" va de pair avec un travail sur les problèmes émotionnels associés au

MCS. Pour le Dr Joffres, les malades du MCS sont " sensibles à tous les

niveaux " ; certaines situations, stressantes pour eux, peuvent

favoriser l'apparition des symptômes. Le sauna et diverses méthodes de

relaxation sont utilisés pour les aider à apaiser leurs systèmes nerveux

trop réactifs. Déterminant l'ensemble des traitements mis en ?uvre,

l'écoute reste toutefois le socle de la prise en charge. Le Dr Joffres

insiste : " Nous adoptons une approche globale de l'individu. Il faut

lui permettre de se réinsérer dans son milieu, de connaître ses limites

et de régler les autres problèmes de la vie courante qui freinent le

retour à la quasi normalité. " Comment conserver un emploi de vendeuse

quand on ne supporte plus le parfum d'ambiance du grand magasin où l'on

exerçait ? L'équipe pluridisciplinaire d'Halifax est aussi là pour aider

à résoudre ce type de situations. Elle détermine avec les patients les

adaptations nécessaires, aussi bien sur le plan physique (assainissement

de l'environnement passant par exemple par la suppression des

détergents, une ventilation efficace et l'arrêt du tabac dans

l'entourage),que pratique (reconnaissance d'une incapacité de travail

donnant droit à une aide financière, adaptation du lieu de travail, etc.).

Vers une médecine environnementale ?

En France, où la maladie est encore trop souvent ignorée par le corps

médical, les hypersensibles se mobilisent. Grâce à notre rubrique " En

désespoir de cause ", des malades isolés ont pu se rencontrer. Ainsi est

née, il y a quelques mois, dans le département du Rhône, l'association

SOS-MCS. Elle regroupe, aujourd'hui, une cinquantaine d'adhérents qui, à

défaut de solutions miracles, échangent adresses de médecins et " trucs

" pour améliorer les conditions de vie. Catherine Lemasson, Marion Tayol

et Bernadette Renaudin, ses fondatrices, ne veulent pas en rester là.

Elles souhaitent faire pression sur les pouvoirs publics pour obtenir la

reconnaissance du handicap que représente l'hypersensibilité chimique

multiple. Elles espèrent également provoquer une nécessaire prise de

conscience des professionnels de la santé et de la recherche médicale,

afin d'améliorer les traitements de cette pathologie.

Jusqu'à une période très récente, la médecine environnementale (c'est

ainsi qu'on la nomme dans les pays où l'influence de l'environnement sur

la santé est prise en compte depuis longtemps, comme au Canada ou en

Allemagne) n'existait pas en France. Mais les choses évoluent

positivement. Le rapport de la commission d'orientation du Plan national

santé-environnement, remis le 12 février au Premier ministre, plaide en

faveur d'un rattrapage rapide dans ce domaine. Il faudra cependant

attendre l'annonce, prévue en juin prochain, du contenu détaillé de ce

plan, pour connaître le programme, qui doit définir les priorités de

l'Etat pour les cinq années à venir.

Nathalie Vergeron

http://www.medecines-douces.com

mifertiti
Portrait de cgelitti
mcs: Multiple Chemical Sensitivity
en fançais: intolérance chimique multiple.
mich
mifertiti
Portrait de cgelitti
bonjour,
Je suis atteinte du syndrôme MCS depuis quelques années. Je travaille dans un magasin et mon employeur est mis au courant de ma situation ainsi que mes collègues.
J'essaie tant bien que mal d'éviter les produits qui me rendent malade. Mais parfois mes collègues n'en prennent pas compte. Encore hier, une collègue a utilisé de l'eau de javel alors que je dois l'éviter( comme bien d'autres choses). Elle en a mis un petit peu a-t-elle dit à l'autre collègue avant de commencer le travail. J'aurai dû l'arrêter mais j'en ai marre de me répéter. Je suis donc retournée chez moi à la fin de mon travail malade.
Parfois cela devient pénible et je ne dis plus rien. J'ai vraiment l'impression de déranger lorsque j'en parle. C'est vraiment pas facile de le vivre au quotidien.
Clara
Portrait de cgelitti
J'ai fait la connaissance de ce forum il y a peu de temps mais suffisamment pour me rendre compte qu'il y a un vrai problème au niveau des allergies et qu'avec ce que nous concote nos industriels style OGM et cie ce n'est pas près de s'arrêter.
Le Professeur Belpomme a déjà tiré la sonnette d'alarme, mais cela a bien du mal à réveiller les consciences. Le rapport Reach ??? oublié sous des tonnes de paperasse.
Dieu merci, j'ai la chance d'être d'une génération (année 1950) qui a donné des enfants dans l'ensemble en bonne santé et personnellement je ne suis guère concernée mais à la lecture de certains cas, cela donne froid dans le dos.
Je vois que je suis la seule à vous écrire, espérons que je ne serai pas la dernière.
Nota : je me soigne depuis toujours avec le recours des médecines parallèles et j'essaye tant bien que mal à orienter les gens vers l'homéopathie, la phytothérapie, l'anthroposophie etc... à voir la maladie dans son ensemble et non individuellement mais je vois souvent que ce n'est pas la majorité qui prend conscience qu'on doit d'abord soigner la cause et non les effets.
Bon courage et mes compliments pour votre action
khadija
Portrait de cgelitti
Bonjour a tous

J?ai 51 ans et suis atteint d?Hypersensibilité Chimique Multiple et j?avoue que je suis très surprise que il y ait si peu de sites et forums et quand on en trouve un souvent pas très active. Je suis a fleur de peau toute les odeurs me rendent malade et ma vie est en STAND BY. Je ne sais pas si mon cerveau va pouvoir résister encore longtemps à toutes ces douleurs constante infligeait a mon cerveau compagnie avec des nausées, vertige et grande fatigue générale. Comment survivre avec cette maladie qui me range quotidiennement des que je me lève du lit ? Il suffit que j?ambrasse un ami/amie ou bien croiser quelque un l?odeur du parfum pénètre mon cerveau à une vitesse et avec une intensité un imaginable et encore moins explicable ! Sans parler de tous les produits souvent d?eau javel que les gens utilisent en nettoyant les escaliers et l?ascenseur de mon immeuble, devant la porte, et dans la rue nettoyant dans et devant leurs boutiques. J?évite de sortir le matin en ville à cause de toutes ces odeurs cependant je vais souvent faire une balade à la plage et le plus étonnant même au bord de mer en croisant les gens je sens leurs parfums et ça me rende malade.

S?il n?y a pas de médicament ni endroit pour nous soigner peut être quelque un a une grande maison ou chalet en montagne que nous pourra aménager a plusieurs qui sont atteint de MCS pour faire l?expérience ? Selon le Dr Roy Fox, directeur du Centre de santé environnementale de la Nouvelle-Écosse, à Halifax, la majorité des patients du Centre recouvre grâce à la désintoxication qu ils leur offrent c'est-à-dire air pur, eau pure, aliments bio, sauna, exercice, vitamines, minéraux, thérapie, etc. Peut on imaginer un genre B&B ou les gens qui sont atteint de MCS peuvent venir quelques semaines voir des mois comme en vacance ? Peut être par la suite si cela c?est t?avérait bénéfique aux patients et avec des résultats nous pourrons le faire valoir une prise en charge pas la sécurité sociale ?

Moi je suis partante comme je ne peux pas travailler suis volontaire et j?ai 20 d?expérience dans la restauration : mariam_amitie@hotmail.com



khadija
Portrait de cgelitti
J'ai que 51 ans et je suis déjà "handicapée" tout les produits d?entretiens de maison me font mal ainsi des produits de beautés, cosmitiques
, la fumée de voitures, odeurs dans les boutiques quelque soit la marchandise qui ils vendent et même les épices. Ce mal se manifestant par mal a la gorge, douleur de la gencive, le palais qui me brûle, la langue qui pique avec tendance de gonflée et devenir blanc comme si on est déposa une couche de yaourt. Je suis constamment en peine au cerveau et je prends du RIVOTRIL pas parce que ça me soulage ce mal qui me range mais ça a apaise mon cerveau sinon je deviens agressif, extrêmement impatiente, énerver et très stresser au point a perdre la tête. Cela fait 14 mois que suis dans cet état et aucun des 6 docteurs que j'ai consulte ici Agadir ni à Nantes n?ont su me dire d'ou vient mon mal ? Ici a Agadir ont m'avais soignée pour toute sorte d'allergies, névralgie, champinions et j'en passe. Suis faitiguee constament, pas beaucoup d'energie et je ne peux pas me constrer. Pire in France d'après certains analyse de sang et 2 stomatologues je n'ai absolument rien ! 1 doc suggéra que je suis déprimé et un autre disait que suis extrêmement "stressée". Alors j'ai fait comme ils disent j'arrêtais de travailler pour 8 mois maintenant mais rien mon cas ne fait que s'aggraver et ma santé et mon moral ont pris un sacret coup. Il y a 3 jours j'ai décide faire mes propres recherches sur Madame GOOGLE et voila BINGO! En fin un NOM pour ma maladie alors que ni les docteurs ni les amies ni la famille me comprennent et je me demande quelque fois si ils m'écoutent? Certains disent que c?est peut être dans ma tête que ça se passe et d'autres ne disent rien mais ils n?en pensent pas moins. Suis fatiguée tout le temps même avant de savoir j?avais réduit me servir de pas mal de produit mais comment faire quand on sort d?hors ou aller chez les autres ? Le matin en prenant l?ascenseur j?ai des nausées car les femmes de manage viennent de nettoyer avec eau javel ou d?autre produit. Ma vie est un calvaire je ne sais pas quel spécialiste je doit aller voir ni quel traitement je dois suivre pour améliorer ma situation ? Dire que nous sommes aller sur la "lune" et que nos sceintifiques ne savent pas encore traiter cette basic maladie?
enilec
Portrait de cgelitti
je viens de recevoir cette adresse d'une association belge si vous voulez vous renseigner Anniegaspard@belgacom.net
enilec
Portrait de cgelitti
Non vous n'êtes pas la seule a avoir écrit mais les plus concernés se sont vite inscrits sur ce lien de discussion ou on ne rencontre pas d'incompréhension et ou tout le monde sait de quoi il parle. Par contre je suis de la même génération que vous mais quand vous dites que vos enfants sont en bonne santé, rien n'est gagné pour eux car la MCS est une maladie due a notre vie moderne et l'accumulation de tout ces produits chimiques. J'essaie de sensibiliser mes enfants et mon entourage pour qu'ils utilisent le moins de produits possible, tout le monde est réticent mais ma fille de 20 ans commence déjà a avoir quelques sympthomes. Il y a 8 ans je n'étais pas plus concernée que vous je vivais normalement et je vous souhaite de ne jamais connaitre cette galère. Amicalement
Suezan
Portrait de cgelitti
Bonjour!

Je viens sur ce site en souhaitant trouver des réponses.

Je souffre de fortes réactions allergènes à mon domicile et je n'arrive pas à en trouver la source, et la médecine ne m'aide pas du tout. J'ai des spasmes incroyables et des douleurs physiques reliées à tout ceci qui débute par un problème respiratoire.

Est-ce que quelqu'un connait cela?

Suezan
Clara
Portrait de cgelitti
Que veut dire la MCS ? On parle souvent par initiales et c'est bien dommage car tout le monde n'est pas au courant.
Enilec : lorsque je parle de ma génération (année 50) je parle surtout de ma mère qui m'a eue eu 1949 et qui a donné une génération d'enfants en bien meilleure santé que maintenant où la chimie, la pollution donnent des enfants maladifs qui traîneront des handicaps toute leur vie ! Je souffre lorsque je lis certains messages desespérés et lorsque j'ose orienter les personnes vers des médecines autres (parallèles) j'ai parfois des remarques désobligeantes.
lobelia
Portrait de cgelitti
Bonjour,
Depuis le mois de janvier, j'ai des problèmes d'allergie, impossible de savoir exactement à quoi : j'ai fait des travaux chez moi en novembre et décembre (pose de parquet stratifié, installation d'un poêle à bois, pose de papier peint). J'ai ventilé au début et avec le froid un peu moins si bien que j'ai fait une bronchite avec une rhinite qui s'éternisait, mal aux yeux. Conséquence, j'ai baissé mon chauffage et passé une partie de l'hiver avec les fenêtres ouvertes... impossible de faire marcher mon poêle, car cela me donnait des malaises (genre malaise vagal). Je fais aussi des réactions aux colorations capillaires (surtout démangeaisons de plus en plus prononcées qui reprennent à chaque shampoing). J'ai les yeux qui pleurent et qui piquent : je ne peux plus mettre de fard à paupières, ni de mascara (ce que je faisais depuis plus de 30 ans). J'ai essayé des shampoings bio, mais les huiles essentielles ou l'alcool qu'ils contiennent ne me réussissent pas non plus. Je crois que je vais tenter les cheveux blancs ou gris, car j'ai peur de recommencer les colorations.

Pages

Sujet vérouillé