Franceline
Portrait de cgelitti
bonjour

j aimerais s avoir comment se passe une consolidation par la secu le pourcentage de la rente comment le calcule t il

je suis en at depuis juin 2005 pour lombalgie irm

lyse isthime l5 aves antelisthesis grade 1 de l5 sur s1 s accompagnent d un oedeme osseux d une discopathie avec protrusion discale et d une artrose moderee responsable d un retrecissement du foramen droit je ne pourrais plus exercé mon metier port de charge j ai 47 ans pas encore a la retraite que va t il se passer j ai deja eue 2 controle de la secu qui me dit que je ne peut pas etre en invalidité en at je suis completement perdu pouvez vous m aider merci

Franceline
Portrait de cgelitti
Bonsoir Keby, il faut que je relise toute votre histoire, là, il est tard, je reviens demain..
solene
Portrait de cgelitti
Bonjour Franceline,

Je me suis rendu hier à la clinique pour passer une myélographie. Un échec total, non content la 1ère salle de radio tombe en panne déjà que j'avais très peur de cet examen. On me dirige donc vers une autre salle. Pour mon malheur le radiologue devait pratiquer très peu de myélographie, ce qui a fait qu'il m'a piqué une première fois, douleur horrible j'ai cru qu'il m'arrachait le dos, il me repique une 2ème fois redouleur horrible je pleurais et le suppliait de faire vite, et il dit à son assistant je n'y arrive pas donnez moi une 3ème aiguille, mon dos était en compote et la douleur de plus en plus insupportable et voilà qu'il en cherchait une 4ème pour me repiquer, folle de douleur et de rage je l'ai sommé d'arreter tout cela et je lui ai demandé d'arreter net. J'ai refusé qu'il me pique une 4ème fois. Le problème est que je l'ai faite hier et qu'aujourdhui j'ai énormément mal, je peux vous dire que je l'ai incendié en lui demandant s'il connaissait son travail que c'était inadmissible de faire souffrir ainsi. Il m'a répondu qu'il n'en faisait pas tous les jours. J'étais désespérée dans la mesure ou je voulais savoir d'ou viennent mes douleurs, mais un examen comme cela sa je ne veux plus. Je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit car cela me fait très mal et quand je m'asseoi c'est la meme chose. Je souffre depuis plusieurs années, mais là avec cet examen raté c'est encore pire. Est ce que je peux signaler cet incident à la C.P.AM. Car j'ai été vu dans lecourant de janvier par un bon médecin de la sécu qui m'avait demandé de lui envoyer les résultats mais vu ce qui c'est passé il est impossible pour moi de recommencer pour l'instant. Car cet un événement qui m'a traumatisé. Je vous remercie d'avoir la gentillesse de m'indiquer ce que je peux faire ou ne pas faire devant cet incident d'hier. Solène
franceline
Portrait de cgelitti
bonjour Véronique.

il ne faut pas vous inquièter d'avance, la consolidation n'intervient que lorsque l'état n'est plus évolutif et se stabilise.

Restez en arrêt le temps nécessaire à cette stabilisation.

la consolidation n'est pas une guérison, vous pouvez bénéficier malgré tout de soins d'entretien ou préventifs d'aggravation post consolidation (kiné, traitements)
vous serez consolidée sur proposition de votre médecin traitant, ou sur décision du médecin conseil.
vous aurez une rente établie selon un barème en vigueur et selon les séquelles dont vous souffrirez.

Vous pouvez avoir une rente en AT et une mise en arrêt maladie si vous souffrez d'une pathologie différente de l'AT. (vous pouvez avoir diverses pathologies sur votre dos, dont toutes ne sont pas reconnues en at, mais qui vous empêcheraient de travailler, par ex.. à voir avec votre médecin traitant)
Vous pouvez aussi être mise en invalidité pour une autre pathologie, catégorie 1 et si vous ètes licenciée pour inaptitude, vous inscrire au chomage.
dans le meilleur des cas, vous pouvez donc bénéficier de la rente AT, d'une inval Catégorie 1 et des indemnités assédics.

avant la consolidation, et si vous l'envisagez en accord avec votre médecion traitant, vous pouvez demander un reclassement professionnel, mais à mon avis, passé 45 ans, c'est très illusoire de l'obtenir.

si vous le faites, il faut le demander avant la date de consolidation, car dans ce cas il est payé par la sécu, et non par vous.
Il est impératif aussi d'établir un dossier auprès de la COTOREP

pour toutes ces questions :

- il faut contacter votre médecin du travail
* qui se mettra en contact avec le médecin conseil sécu, afin d'envisager votre avenir,
* qui vous dira si oui ou non vous ètes inapte à votre poste, et envisagera soit un reclassement au sein de l'entreprise, soit l'inaptitude, le licenciement, et les assédics.
- il faut contacter aussi une assitante sociale de la sécu,
-ou celle de votre travail.
-il faut contacter les syndicats ou le CE.

il faut mettre tous les atouts de votre côté pour vous défendre et vous aiguiller au mieux.
cordialement
F.
Portrait de cgelitti
je vous ai dit des bêtises : les soins actifs sont avant consolidation, ils sont préventifs d'aggravation, et les soins d'entretien sont après consolidation.
veronique
Portrait de cgelitti
merci franceline je vais m occuper de tout cela
Franceline
Portrait de cgelitti
Bon courage, et venez me faire part de l'évolution de votre dossier..
Franceline
Portrait de cgelitti
Bonsoir Solène,

je vous sens bien désespérée par tout ce qui vous arrive..mais il faut envisager l'avenir, et surtout, vous soigner sans voir tout en noir..

je vous conseillerais de prendre d'urgence un rendez vous avec l'assistante sociale de la sécu, pour voir comment vont se dérouler les suites :

- dans l'immédiat, tant que votre état est encore évolutif, vous ne pouvez être consolidée..Il faut rester en arrêt le plus longtemps possible.

- si vous faites un syndrome dépressif, vous devez le faire mentionner sur un certificat médical, il faut en parler avec votre médecin.
C'est important pour l'avenir..celà pourrait faire étudier la possibilité d'une invalidité, en plus de la rente en AT.

- avez vous fait un dossier COTOREP ?

- si vous étiez en interim, il faut voir avec l'AS à quoi vous avez droit concernant la possibilité d'un licenciement et de toucher des assédics..

ne vous faites pas de soucis par avance. l'assistante sociale va vous aider au mieux de vos intérêts. il ne faut pas rester isolée avec vos problèmes et vos angoisses;
si je peux vous aider, je le ferais.

Cordialement.



solene
Portrait de cgelitti
Je vous laisse mon adresse email solene77220@aol.com si vous voulez me donner la marche à suivre. Si vous avez des tuyaux de bons médecins en radiologie ou comment avec d'autres moyens arriver à me sortir de cet engrenage infernal. Rééducation, sport, centre anti-douleurs, votre aide me serait d'un grand secours. Car je suis dans un état de désespoir complet.
Franceline
Portrait de cgelitti
je vous réponds sur votre autre sujet "consolidation"
Franceline
Portrait de cgelitti
Bonsoir Solène,

je n'ai jamais eu à passer de myélographie, et au vu de ce que vous racontez, je n'en passerai jamais !!

il faut appeler votre médecin traitant et lui raconter ce qui se passe. je ne sais pas dans quelle région vous habitez, je ne saurais vous conseiller sur des adresses, je n'en ai d'ailleurs pas.

- Il faut voir votre médecin, l'informer de ce qui s'est passé, insister en disant que vous avez eu affaire à un boucher, il doit se mettre en rapport pour signaler le fait à la clinique

- vous pouvez envoyer un courrier en recommandé à la Direction de la clinique, qu'ils ne pratiquent plus ces examens s'ils n'ont pas le personnel apte à le faire !!

- vous devez absolument adresser une plainte à la sécurité sociale, via le controle médical. renseignez vous auprès des secrétaires, elles vous diront où l'envoyer.

je suppose que cet exament est très dangereux.. il concerne la moelle épinière..

Normalement, dans les hopitaux il y a des centres antidouleur, mais les délais d'attente sont de plusieurs mois. vous pouvez toujours vous y inscrire.

Pages

Sujet vérouillé