• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    2 avis
  • Témoignages (0)

Connaître ou non le sexe du bébé à naître

Connaître ou non le sexe du bébé à naître

Même si la majorité des parents (70%) souhaitent connaître le sexe de leur bébé avant sa naissance, ce n'est pas une obligation, mais une décision personnelle.

Quand peut-on connaître le sexe du futur bébé ?

Le sexe du futur bébé peut être déterminé au cours de la seconde échographie (vers la 22e semaine d'aménorrhée). L'incertitude provient le plus souvent de la position du bébé, favorable ou non à la vision des organes génitaux à ce moment précis. Lors de cet examen, dénommé échographie morphologique, est analysé en détails chaque partie du foetus en insistant tout particulièrement sur le coeur, l'appareil urinaire, le cerveau, les membres (dont les doigts sont comptés), la colonne vertébrale, la face et éventuellement le sexe quand le bébé le veut bien. En effet, la recherche du sexe n'est pas systématique puisqu'elle n'est pas utile à la prise en charge médicale de la grossesse. Il est donc nécessaire de préciser votre souhait dès le début de l'examen, et cela, même si vous ne voulez pas savoir, afin d'éviter les gaffes…...

Au début de l'utilisation de l'échographie, les médecins n'hésitaient pas à dévoiler le sexe du bébé, même sans qu'on leur demande. Aujourd'hui, devant le trouble de beaucoup de mamans, ils prennent beaucoup plus de précautions. En effet, la connaissance du sexe du futur enfant peut avoir de grandes répercussions.

Connaître le sexe de bébé à l'avance, une limite à l'imaginaire ?

Si pour certains couples, connaître le sexe de leur futur bébé les aide à mieux se préparer à la naissance et à son accueil, d'autres peuvent mal le vivre. En effet, cette information tend à limiter l'imaginaire. Les fantasmes que la mère et le père construisent à partir de leur propre histoire, s'en trouvent appauvris. Par ailleurs, la connaissance du sexe de l'enfant modifie les relations dans le couple. Elles deviennent précocement triangulaires. On donne déjà un nom au bébé et une identité à part entière. Il y a aussi le risque de déception, lorsqu'on souhaite par exemple avoir une fille ou qu'on est sûr de porter un garçon. Toutefois, pratiquement toutes les mères surmontent cette déception si elles n'accouchent pas du bébé désiré. N'oublions pas non plus que connaître le sexe est aussi en relation avec les problèmes de maladies héréditaires liées au sexe. Il est donc important d'analyser ses motivations, ses craintes ou ses superstitions.

Mis à jour par Isabelle Eustache le 02/08/2011
Créé initialement par Isabelle Eustache le 05/11/2004

Sources : Christine Schilte, Pr René Frydman, " Attendre bébé ", édition Hachette.

Cette fiche fait partie du guide Guide Grossesse, rubrique Bien vivre sa grossesse

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 
intervenez sur e-santé
Prévisualisation

*Saisie obligatoire pour envoyer

Informatique et libertés
Avatar de toofa-rueahubert
Par toofa-rueahubert 19/12/14 - 13.26
Bonjour Mr ; Mme ! Tout d'abord je tiens à vous informer que nous avons déjà eu à satisfaire bon nombre de personnes qui font actuellement bon usage du crédit qui leur a été octroyé . Vous êtes donc ...
Prévisualisation

*Saisie obligatoire pour envoyer

Informatique et libertés

VOTRE COMMUNAUTÉ Grossesse

Participez aux discussions les plus actives

  • Aucun particulier ne peut accepter offrir des prêts d'argent à des particuliers sur le plan ...

    Par Therymarc229 07/12/2014 - 12h24

    5
    réponses
    438 consultations
  • essaye un 2eme test de grossesse dans quelques jours car lees hormones montent très vite au début et...

    Par lucisi37 01/12/2014 - 03h08

    1
    réponse
    34 consultations
  • bonjour a toutes...je rentre actuellement dans mon 7émé mois et ma petite crevette(1fille)est ...

    Par adminsante 20/10/2007 - 16h28

    0
    réponse
    12 consultations