lolitavan
Portrait de cgelitti

bonjour, j'ai 27ans et 2 petites filles de 2 et 1 an je vis avec le papa de mes enfants depuis 4ans

je savais avant de me mettre avec lui qu'll avais des soucis avec l'alcool et du coup avec la justice

j'ai reussiae lui faire arerter l'alcool fort pastis ect mais depuis la naissance de ma 2eme fille il c'est fait arreter 2 fois avec de l'alcool au volant pour bien faire. Je ne suis pas du genre a crier au loup j'aime pas raconter ma vie mais la je suis completement perdue. Il est soumis a la mise a l'epreuve avec 4mois de prison avec sursis mais depuis qu'il vois la psy au centre de cure il rebois encore plus encore hier il n'est pas rentrer a la maison. Cette meme psy veux me voir pour qu'elle puisse m'expliquer comment le comprendre et le soutenir dois je y aller?

car je ne sait pas si ceci serai benefique etant donner qu'il lui a dit qu'il ne voulais pas faire de cure mais juste essayer d'avoir des limites. Depuis quelques temps il casse tout dans la maison (car j'ai fait cette erreur d'acheter avec lui)

Selon vous je devrais faire quoi? car malgrré ma boules a l'estomac ma perte de poids suite a une sous alimentation le stress et l'angoisse je ll'aime quelqu'un serai dans un cas similaire?

moumousse1
Portrait de cgelitti

Pour vivre cela depuis 15 ans, je n'ai malheureusement qu'une réponse à vous apporter : QUITTEZ LE !!!! Je me suis usée la santé, le moral, ma joie de vivre à essayer de le sortir de là. Le constat est que, maheureusement, quand un malade de veut pas affronter sa dépendance, vous n'avez aucune chance d'y arriver ! On a aussi essayé les psy (comme par hasard, il n'en a jamais vu un bon...), les médecins (idem, tous des crétins...), les médicaments (sans aucun effet car il buvait par dessus) et on en est maintenant à un stade où le foie est attaqué. Mais bof... pas de prise de conscience, je crois qu'il continuerait à boire même sous perfusion.

Désolée de ne pas vous remonter le moral mais, pour vous, pour vos filles, ne tardez pas : j'ai perdu 15 ans de ma vie (plus de vie de couple, plus de vie sexuelle), j'ai fait subir tout çà à ma fille et pour rien... un alcoolique, s'il ne veut pas se soigner, est, sera et mourra en alcoolique !!!

De tout coeur avec vous et courage pour la suite.

Domi.

 

cricrid
Portrait de cgelitti

bonjour

j'ai rencontré mon mari il y 2 ans, je ne me suis pas aperçue tout de suite qu'il était alcoolique, c'est après quelques mois que je m'en suis rendue compte. On en a discuté et j'ai aussi essayer de faire attention à sa prise d'alcool mais ça n'a rien servi. Je suis divorcée et mon ancien mari avait des tendances à boire aussi. Donc on a parlé ensemble du problème avec parfois quelques ultimatum mais je sais que c'est difficile d'arrêter de boire. Il a arrêter pendant 3 mois (avec traitement) mais la rechute fut pire. Donc là j'ai attendu qu'il soit bien désaoulé pour lui parler. Je l'ai mis au pied du mur soit il prenait sa vie en main et au sérieux ou soit l'amour que j'éprouve pour lui ne saura pas assez fort à un moment donné pour supporter tout ça. Au début la réponse etait négative pour la cure mais qu'il voulait bien essayer d'être de nouveau suivi  et que si c'était trop difficile il ferai une cure. Cà fait 4 mois qu'il avait pas bu et la semaine j'ai du m'absenter et il a replonger. Je m'en suis aperçue et je lui ai dit. Naturellement c'est pas vrai etc.. pour m'avouer que j'avais raison. Donc on a rediscuter sans que je me fache car je le soutien dans sa démarche mais c'est pas facile pour moi non plus. J'ai de la charge, car il m'écoute et veut s'en sortir et quand il me dit qu'il m'aime il le pense vraiment. et que c'est pour notre couple qu'il fait ça je lui répond que c'est ant tout pour lui. Je ne le juge jamais

tu peux m'en parler si tu veux

Bonne chance

lolitavan
Portrait de cgelitti

bonsoir, moi aussi j ais deux petites filles mes pas de mon copain cela fait un an et demi que nous sortons ensemble et trois ans que je le connaissais,et je ne savais pas qu il etait alcoolique car cet juste les week ends que je le voyais dans cet etat la.

au debut il m offrait pleins de cadeanx ainsi cas mes filles , m aidé a la maison , financierement et c etait l amour fou et aujourd hui plus rien ...

il ne veut meme plus venir chez moi car nous ne vivont pas ensemble car lui a un appartement en ville et comme chez moi je ne veut pas qu il boit depuis deux mois on ne passe plus les week ends ensemble je pense qu il est tout en bas , on se parle plus que par sms le soir aprés son travail et encore quand il le peu, je suis comme vous folle amoureuse de lui j ai perdu beaucoup de poids a cause du stress et n arrive plus a dormir la nuit je les sens arret dans la tete et le coeur .il ne veut pas ce faire soigné , il boit tout les soirs du pastis lui aussi et j en ais tant fait pour lui que je ne sait plus quoi faire ??? sauf souffrir c est pour cela que je suis venu sur ce forum pour qu on me conseil aussi ,me soutienne , et je voudré comprendre pourquoi par amour il n arrete pas , il dit qu il m aime plus que tout ??? que je suis la femme de sa vie et qu on finira nos vieux jours ensemble mais je me rend compte que tout ca je pense n est que du bla bla c est quand il est cramé qu il me le dit  bref je vous souhaite bon courage !!! et surtout protégé vos enfants et vous aussi malgré je sais que sa fait mal de voir ca ! bisous !!!! moi je n ai pas non plus de solution maintenant a part le quitté mais c est trop dur .....

emilieP
Portrait de cgelitti

bonjour je vous remerci de vos repnses. Je suis toujour aussi paumer.

Il m'a avouer que d'aller chez lee psy n'etais pas si bien car desole du terme ca remu la merde du coup je sait meme pas ou il passe ses nuits depuis vendredi 

je ne l'ai jamais juger jamais negliger toujours soutenu. Me preserver j'essai mais cela et dur car il me hante je me demande combien de bouteilles il va vider qui va appeler lui ou la gendarmerie et vous cricrid ou en est votre mari? car moi il a deja eu un traitement qu'il a dcide d'arreter seul donc ill a replonger

dikalikatom
Portrait de cgelitti

bonjour emilieP

il y a 7 ans j'ai retrouver un amour de jeunesse, il étais séparer 3 enfants , comme moi , je l'ai reconnue mais pas lui , il était drole, prévenant, adorable, il m'a accueillis avec enfants et tout mon "bazard" dans sa maison, il était routier longue distance, il a voulu rentré tout les soirs pour etre avec moi, on a acheter une moto, un camping car, un mini bus pour notre tribu .Au debut je ne voyais rien, il faisait l'allé retour dans le garage, au bourg, a son camion, au tabac, chez les voisins, ses parents, il avait un verre dans le garage, un verre a table, puis il est devenu jaloux d'hommes imaginaires, il rentrait de plus en plus tard pour ne pas les croisés, je lui est parler de son problême d'alcool, il a pleurer en me disant qu'il étais qu'une merde insignifiante, et qu'il voulait arréter, blablabla, sa maman disant comme lui blablabla, je suis rentré un jour en retard je m'étais parfumer au rosé et rincer la bouche au wisky, j'ai fait semblant d'etre ivre, il m'a fait la morale incroyable, c'est moche une feme qui picole, mais bien sur . je l'ai quitter notre fils avais 1 ans.depuis il continue a boire malgrés tout mais la week-end dernier il devait prendre l'enfant mais comme il avait du retard et que moi je devais partir on a décider de changer de week-end , il as broyer sa voiture acheter 2 semaine avant, les pompiers, la police, controlé positif, qq heure au zonzon, recidiviste .soit-disant 1 apéro !!  il a perdu sa voiture, ses permis, son boulot, c'est pas fini , la femme qui vivait avec lui depuis 5 mois la quitter parce qu'il ne se lavait pas et était violent avec elle, mais elle ne veux pas porté plainte dommage, déja j'avais peur de lui confier mon fils un week end sur deux mais maintenant je flip, j'angoise, le juge étais au courant qu'il buvait, mais il a juré de suivre une cure, blablabla parole d'ivrogne . quel recours pour protéger mon fils ? 

prune44
Portrait de cgelitti

bonjour, je vous comprends aynt pu vivre des choses similaires. seul mot d'ordre: vous protéger vous et vos enfants, votre santé et votre vie, votre bonne humeur et votre envie de vivre. vous ne pouvez pas l'aider, faire à sa place des choix que seul il doit assumer. vous l'aimez, cela ne fait aucun doute; mais centrez votre amour sur vos enfnats. ils n'ont pas à voir, à subie, à sentir toute votre pression, les évenements... il doit comprendre qu'il lui faut rebondir, qu'il risque de perdre bcp. partir qq temps, peut le faire réagir et comprendre qu'il doit se poser des questions : que veur til de sa vie, que veut il transmettre à vos enfants. si petits soient ils, ils ressentent tout et notamment l'insécurité de la situation. parlez à votre entourage, cherchez des appuis, des aides pour comprendre vos marges de manoeuvre, vos droits, vos obligations... vous pouvez aussi rencontrez la psychiatre qui le suit et dire vos limites, vos beosins, vos peurs... vos enfants ont besoin de vous en pleine forme et heureuse, libre. ressourcez vous. bon courage

 

Sujet vérouillé