Helene
Portrait de cgelitti
Bonjour, mon conjoint se trouve en difficulté et je trouve que ça ressemble à un état dépressif mais je ne dirais quand même pas qu'il est en dépression.

Il est de nature très anxieux et nerveux, n'a pas de chance au boulo, n'est pas très satisfait de notre vie à deux (essentiellement l'endroit où nous habitons)...enfin bref, l'eau a débordée du vase, il n'est pas heureux et aimerait que les choses changent.

Moi de mon côté je suis de caractère très optimiste, insousciante et facilement heureuse. Alors forcément, il me reproche de ne pas me rendre compte de la situation et de ne pas le comprendre. Je comprends tout à fait ce reproche. C'est vrai que ça fait longtemps que j'aurais dû remarquer qu'il n'était pas "au top de sa forme" et maintenant qu'il m'en a parlé, je regrette de ne pas avoir réaliser plus tôt ce qui se passait.

Pensez-vous que je puisse l'aider ? Comment devrais-je procéder ? Est-ce qu'un évênement qui vient chanbouler notre quotidien (un déménagement par exemple) pourrait faire pencher la ballance du côté du bonheur plutôt que de la tristesse ? Devrais-je lui conseiller de recevoir de l'aide extérieur ou bien puis-je moi toute seule l'aider ?

nadine
Portrait de cgelitti
je vis avec un conjoint depressif depuis plus de 40 ans je l'ai toujours soutenu mais la je suis a bout je n'en peux plus, je crois qu'aujourd hui je suis pire que lui, et lui ne me soutiendra pas, alors je vous donne un conseil, fuyez tant qu'il est temps, car se sont des gens qui gachent notre vie, celle de nos enfants, sans qu"ils s en rende vraimant compte, se sont de grands malades et le pire c'est qu'ils ne veulent pas se faire soigner.
Helene
Portrait de cgelitti
Moi mon conjoint n'est pas en réellement en dépression mais est juste mal par période et il s'enferme dans sa rancoeur. Et je trouve déjà ça dur à supporter. Mais être si longtemps avec une personne dépressive, quel poids. D'une côté il y a l'amour et si on part, on sera traité de lâche ou d'égoiste. Mais si on reste, qu'est-ce qu'on a ? Une vie de tristesse ? Quel choix difficile.
Moi aussi heureusement que je travaille. Les périodes ou ça ne va vraiment pas, c'est ma bulle d'oxygène.
Je crois qu'en fait je n'ai pas une histoire bien triste par rapport aux autres personnes et je ne devrais pas avoir à me plaindre. Mais quand même, quel dommage de se prendre la tête pour plein de choses tous les jours alors qu'on a tout pour être heureux ? ça me désespère.
Helene
Portrait de cgelitti
Ouai, pas facile à gérer tout ça.
Au fait pour ceux qui n'aurait pas compris Soleil et Helene, c'est moi !
Je suis vraiment convaincue tout au fond de mon être d'être avec la personne avec qui j'ai envie de passer toute ma vie, mais il y a des jours où je me demande si ce ne serait pas plus simple d'être toute seule, pour profiter tous les jours. Parce que là, il y a les jours avec et les jours sans. Mais bon, je tiens le coup et le soleil fini par revenir jusqu'à la crise suivante.
J'aimerais tellement qu'il puisse être aussi heureux et joyeux que moi. Mais il y toujours des mauvaises pensées qui lui minent le moral.
Helene
Portrait de cgelitti
Oui, je ne veux pas le quitter parce que je l'aime. Mais comment l'aider ? Nous avons tout pour être heureux, nous sommes jeunes, nous avons chacun un travail, un toit, des amis, deux familles super...Moi j'ai envie de profiter de la vie, de nos moments ensemble, de rire...Et tous les jours on se casse la tête pour des bêtises parce qu'il a le moral à zéro et que ça se répercute sur tout. Il est plein de rancoeur enver moi aussi parce que "je n'ai pas fait ce qu'il fallait au bon moment" et malheureusement cette rancoeur nous empêche d'avancer. Son travail qui lui sappe le moral en plus, et il me dit que s'il était seul il passerait son temps à boire de la bierre.
Comment l'aider ? Comment l'aider à trouver une satisfaction professionnelle et comment lui faire oublier cette rancoeur envers moi ?
antoinette
Portrait de cgelitti
Personne n est responsable de la deppresion c est une maladie .Je soutiens mon mari depuis 29 ans ça aide mon mari mais on s oublie mes enfants ont s ouffert de ça moi je n en peux plus .FAUT IL VRAIMENT CE SACRIFIER A SE POINT .Heuresement que je travaille meme ça il me le reproche .
erviro
Portrait de cgelitti
(suite 2)
Ce qui m'a "sauvé", c'est ma foi ! L'idée du suicide m'avait traversé l'esprit mais j'ai résisté et ai fait confiance à l'avenir !
Aujourd'hui,je suis retraité,je ne consulte plus ,je n'ai plus de médicament et j'ai rencontré une compagne ...mais je suis aigri et en révolte contre l'égoïsme de l'être humain !    
    
erviro
Portrait de cgelitti
(suite)
Quelle ingratitude !
Quelle société!
Une personne dépressive n'est pas RESPONSABLE de son état de même que toute personne atteinte d'une maladie dite biologique : cancer , sida , maladie de la vache folle ...etc
Quitter une personne dépressive revient à le rendre responsable de son état !!!
Je mon souviens des propos de mon défunt ex-beau-père : "UN JOUR ON SE FAIT SIFFLER".
A bon entendeur salut !
Faudrait-il souhaiter à ceux qui ne comprennent pas cette maladie de leur la souhaiter ???
luli
Portrait de cgelitti
[QUOTE=antoinette] Personne n est responsable de la deppresion c est une maladie .Je soutiens mon mari depuis 29 ans ça aide mon mari mais on s oublie mes enfants ont s ouffert de ça moi je n en peux plus .FAUT IL VRAIMENT CE SACRIFIER A SE POINT .Heuresement que je travaille meme ça il me le reproche .[/QUOTE]
Erviro
Portrait de cgelitti
Il y a des personnes qui sont plus sensibles que les autres : c'est mon cas !
En 1984 je fus en arrêt de travail pour état dépressif pendant 3 mois ...j'ai repris des études et puis le temps aidant je m'en suis sorti.
Hélas en 2005 cette maladie a refait surface et pendant 3 ans je fus en congé de longue maladie , j'ai consulté avec médication jusqu'à l'âge de ma retraite : j'ai maintenant 61 ans .
Mon ex-épouse m'a quitté en 2006 après 32 ans de mariage ce qui n'a pas arrangé mon état !!! Elle a quitté le bateau et n'a pas voulu aider le capitaine à s'en sportir !!!
Conséquence du divorce : je n'ai plus de contact avec mon fils : je suis le bouc émissaire !!!
USCLA
Portrait de cgelitti
Il est dit que les personnes dépressives n'arrivent pas à réagir, donc les professionnels de cette maladie sont à consulter le plus rapidement possible. Bon courage à vous et bien que je sois de votre avis tant ces situations sont difficiles pour le malade et son entourage, on aurait envie de fuir à la vitesse grand V si on veut éviter d'être également atteint. Il faut bien qu'il y en ait qui tienne le coup!!!

Pages

Sujet vérouillé