Ltdc77
Portrait de cgelitti

Bonjour à tous,

je vous écris au bord de la crise de nerf!

J'ai En fevrier dernier, ma gyneco me découvre 2 petits condylomes au niveau de la fourchettes vulvaire. Le résultat du frotti est normal, donc rien au niveau du col uterin. Pour les condylomes, comme beaucoup, je traite avec aldara. Un vrai plaisir!!! des brulures et inflammation de la peau apparaissent rapidement. c'est douloiureux mais je persévère.

Nouveau rendez-vous chez la gyneco 2 mois après: c'est mieux, les condylomes disparaissent doucement. Elle me dit de poursuivre le traitement encore 3 semaines et ça devrait être bon. Mais là, catastrophe!! ce n'est plus 2 mais au moins une dizaine de condylomes qui font surface!! Tous concentrés au niveau de la vulve.

Reprise de rendez-vous début juillet chez un gynéco chirurgien, plus spécialisé pour ce type de désagrément. Face à l'inefficacité d'aldara il me propose le laser . J'accepte. Une semaine après je suis opérée sous anesthésie générale. Pas de douleurs sur le moment, l'aspect visuel est moche mais toute la zone semble avoir été nettoyée. Quelques douleurs surviennent après au moment de la cicatrisation, quand j'urine notamment. Je sers les dents et essaie de demeurer confiante. Mais hélas...deux semaines après l'opération je vois de nouveau des points blancs se former sur d'autres zones. Des condylomes sont revenus, en assez grand nombre et cette fois certains se trouvent à l'interieur du vagin...

Retour chez le chirurgien: il me represcrit aldara. Et c'est reparti pour un tour! Je remet cette crème depuis une semaine, j'ai mal et surtout je commence vraiment à déprimer. Je suis désespérée, je me sens sale, il ne se passe pas une seule journée sans que je pense à ces saletés! je suis très angoissée, cela devient obsessionnel. Je ne sais vraiment plus quoi faire pour en venir à bout.

Vu comme ils prolifèrent vite chez moi, je prends des compléments alimentaires pour booster mon système immunitaire. Ma gynéco ma également prescrit un traitement de fond sous homéopathie.

Depuis fevrier le résultat s'est empiré. Mon conjoint, militaire, est à l'étranger et ne peut me soutenir. Je passe mon examens de fin d'étude bientôt et j'angoisse vraiment. Impossible de me concentrer sur mes dossiers à rendre avec ces saletés!

Pouvez-vous me faire part de votre experience. Exsite-il d'autres remèdes? Pourquoi les condylomes prolifèrent-ils autant chez moi? quand est-ce que la charge virale diminue.

Je vous remercie vraiment pour votre aide et vos conseils.

PUB
PUB