annick
Portrait de cgelitti
je réagis à votre article du 6/10 "verrues génitales ou condylomes" que je trouve peu complet. j'ai eu des condylomes, certainement pas attrapés par voie sexuelle compte tenu de ma non activité dans ce domaine pendant de nombreuses années. par contre, certainement par ma fille qui elle aussi en a eu, ils se sont déclarés 6 mois avant moi, et sans doute par le partage inadvertant de serviette de toilette quelques années auparavant. Le médecin m'a relaté un cas similaire.

par ailleurs, le traitement avec Aldara n'ayant pas été efficace sur moi, j'ai dû subir une intervention chirurgicale pour destruction par laser de plus de 25 condylomes sur la zone vulvaire et anale. j'en ai subi trois autres à la suite, car ça revient. Là, ça fait 2 ans qu'ils ne sont pas réapparus, je suis contrôlée très régulièrement. Il faut savoir que ce virus se situe sous la peau et s'attrape par contact. donc les zones autour du sexe n'étant pas protégées par un préservatif peuvent transmettre ce virus = le préservatif n'est pas du tout une protection, il faut le savoir.

je confirme l'aspect psychologique de cette infection : j'ai très mal vécu cette période, surtout la suspiscion de l'autre, qui a du mal à croire que ça sort parfois de longues années après contamination. L'injustice aussi, dans mon cas je n'avais pas fait beaucoup de "folies de mon corps" comme on dit.

c'est une vraie saloperie.

PUB
PUB