Armide
Portrait de cgelitti

J'ai consulté beaucoup de forums et c'est consternant ! Comment des fumeurs peuvent-ils avoir la moindre chance de réussir à stopper en étant aussi ignares. Aucune connaissance du cerveau et de son fonctionnement. Même chose sur les différentes formes de mémoire et donc sur le déclenchement du mécanisme de dépendance. Pire encore : vouloir s'arrêter surtout sans efforts d'où cette fumisterie des substituts à la nicotine.

Je suis diabétique et fumeur.Si je continue je mourrai par amputations successives. Inelluctable. J'ai donc décidé d'arrêter brutalement et définitivement. Je pensais trouver ici de l'aide intellectuelle. Ce n'est pas le cas. Bonne chance à tous et à toutes : quand vous aurez enfin comris pourquoi et comment la nicotine vous a accroché dès la première bouffée de la première cigarette, peut-être réussirez-vous à cesser de fumer.Mais pour être libre de chosir de continuer ou non (car on est toujours libres) il faut pouvoir avoir le choix et pour avoir ce choix il faut savoir.Tant que vous aurez l'ignorance la cigarette sera votre fidèle compagne et plus vous serez ignorants plus elle vous sera fidèlle, c'est une maîtresse qui ne vous lâchera JAMAIS.

"Beati pauperes spiritu" comme disait l'autre.

cendra
Portrait de cgelitti

Bonjour Armide,

tu a arrêté il y'a combien de temps? moi je me suis inscrite sur des forums et lu des bouquins , j'ai eu aussi contact avec tabac info service, la seule chose moi qui m'est quelque peu dérouté c'est la prise de poids mais je sais qu'elle est normale que les fumeurs sont en sous poids mais bon je ne me suis pas ruée sur la nourriture ou les sucrerie j'ai certes redécouvert le gôut de certains aliments et en presque 1 an malgrés le sport j'ai pris 6 kilos il est vrai qu'un fumeur élimine plus de calorie qu'un non fumeur donc du coup je stock mais bon j'ai lu et mon médecin m'a dit il faut déjà passé le cap des 1 an avant que le corps réagisse  vraiment . Mais je ne regrette rien vraiment.

Au plaisir de te lire

cendra
Portrait de cgelitti

Bonsoir,

je vais te répondre car ton récit m'a interpellé je fumais depuis 12 et j'ai arrêté d'un coup du jour au lendemain sans l'aide de personne et surtout sans substituts nicotinique qui soyont franc continuent à ramener d ela nicotine au cerveau donc voilà j'ai 31 ans et dans 1 mois à peine je fêterai mon 1er anniversaire sant tabas et je ne m'en porte pas plus mal mais il ne faut pas jetter la pierre aux autres rien n'est définitif, rien n'est acquis.

 

NORMIAU36
Portrait de cgelitti

Bonjour Armide,

Ce que je sais ? Peu et beaucoup à la fois.

Tout d'abord la nicotine est une drogue et même une drogue dure au même titre que l'héroïne par exemple. Le pouvoir d'"accrochage" de la nicotine est exactement le même que celui de l'héroïne.Bien sûr, ce n'est pas glorieux de s'avouer qu'on est ou était un drogué mais aussi longtemps que le fumeur refuse de regarder cette réalité en face il a, à mon avis, peu de chances de s'en sortir car il se trouvera toujours l'excuse de ne rien faire de "mal".

Quel flic viendra "temmerder" pour la possession d'un paquet de "clopes" sur toi, encore moins d'un superbe havanne dans son étui de cuir ? Aucun, pas envie de passer pour un con ! Mais, gare à toi si tu es trouvé en possession de quelques grammes d'héroïne : menottes, garde à vue, tribunal ...etc.Eh oui, Armide, l'Etat est un dealer doublé d'une pute ! C'est pour cela que toutes les campagnes anti-tabac me font doucement rigoler.

Comment la nicotine t"accroche"-t-elle ? Très simple. A la première bouffée de ta première cigarette tu déclenches des neuro-transmetteurs. Ceux-ci activent instantanément, j'insiste dans l'instant même, une zone de ton cerveau qui est le siège de la mémoire du plaisir immédiat ou "mémoire-flash". Les neurones qui forment cette zone vont engegistrer le message :"c'est bon". Le problème c'est que ces neurones en activent d'autres qui t'envoient le message :"encore" et jamais le message "stop" ou "assez".Dix cigarettes, mille, cent mille ou plus ; ce sera toujours le message "encore" et même de plus en plus souvent à moins qu'un bon petit cancer ne soit passé par là.

Comment en sortir ? Ta volonté, encore et toujours ta volonté sinon ce n'est pas la peine.   dis toi bien aussi qu'il n'y a pas de bonne ou de mauvaise méthode. Il y a celle qui marche pour toi et pas obligatoirement pour un autre.

Un petit "truc" : quand l'envie est trop forte je bois un grand verre d'eau à très petites gorgées : une gorgée = une bouffée.

Bon courage et serres les dents.

NORMIAU36

 

 

 

cendra
Portrait de cgelitti

Bonjour Armide,

J'ai beaucoup entendu parler des bienfaits de l'hyptnose, si je n'avais pas "reussi" comme ça je pense que j'aurai tenté , si jamais un jour je craque (je ne l'espére pas) je ferai ça.

 

Tu peux être fière des 9 fois sans tabac, comment te sens tu honnetement? c'est carrément mieux hein? le hasard fait quelque fois bien les choses!!!! pour mon cas il m'aura fallut finir aux urgences avec la tête comme un ballon pour apprendre qu'un fichu anévrisme y vivait et qu'il fallait intervenir alors forcement tu fais moins la maline, et tu t'en veux en prime de cultiver un défaut qui pourrait te coller encore d'autres maladies , moi ça à été mon facteur déclanchement j'ai été hospitalisée 3 fois en neurochir, 3 intervention pour l'anévrisme entre mai et juillet 2011 et la dernière en janvier 2012. Alors voilà ma neurochir m'a dit vous avez de belles artéres !!!

Les kilos je n'en fais pas une affaire d'étât même si c'est dur parfois de voir son corps changé mais c'est pas pour rien ...

pourquoi ex-professionnelle dans l'art d'arreter de fumer entre deux cigarettes?

Bien à toi.

Cendra

Armide
Portrait de cgelitti

Bonsoir Normiau36 

Pourquoi tant de panique ? 

En 15 jours ton sang s'est débarrassé de la nicotine et du monoxyde de carbonne ;  tes neuronnes se libèrent de la doppe amoniaquée et  ton cerveau commence à fabriquer seul ses endorphines, sans nicotine sucrée etc ... Un tabacologue t'expliquera cela mieux que moi En attendant,  pense aux bienfaits de ces premiers jours d'arrêt, fais remarquer à ta femme que tu n'as plus la même odeur, offrez vous des sorties ou autres plaisirs avec les économies ..... et surtout soit fier de toi. 

Mon mari craignit le pire (une fois de plus), il y a 9 mois. Comme toi, il y avait urgence !

Alors, j'ai surfé sur le net, et trouvé la méthode qui m'a permis d'arrêter à domicile ;à mon rythme, avec le programme à disposition, à vie. Je n'ai fouiné que par la suite pour comprendre intellectuellement la dépendance physique, mais ce n'est pas la pire à vaincre !

Tiens bon ! 

NORMIAU36
Portrait de cgelitti

Cendra,

J'ai décidé d'arrêter depuis le 23/02/2012. C'est donc tout frais !

Je pensais m'en sortir seul, par la volonté et le savoir alors qu'on me disait de me faire aider.

Mais, je me rend compte que je suis par moments d'une irritabilité folle qui me "pompe" une énergie énorme et que la première victime de mon humeur est ma femme. Il n'y a pas de raison que cela continue. J'ai donc accepté l'aide d'une tabatologue :  rendez-vous en Avril; Le premier en réunion de groupe, les deux autres en individuel. Que va-t-elle me proposer ? Je ne sais pas ; l'avenir le dira. Peut être que j'ai plus besoin d'un psychologue ou d'un neurologue ? On verra bien.

Tout ce que je sais c'est que je ne peux pas revenir en arrière et recommencer à fumer donc à continuer de me boucher les artères en particulier les membres inférieurs. Sinon, avec mon diabète, ce sera un jour l'amputation du pied (pour commencer !). Inéluctable : ça motive, non !?

Armide
Portrait de cgelitti

Pour reprendre le titre du fil, ci-joint un lien, non commercial, qui explique les dépendances à la cigarette :

http://www.tabac-cigarette.com/

La F.A.Q est très complète et très abordable.

Si cela peut aider !

Normiau, ce serait sympa de nous faire part de vos connaissances : un forum, c'est une entre-aide ! 

Merci d'avance.

cendra
Portrait de cgelitti

Coucou Normiau,

Ne baisses pas les bras, tu a déjà fais un sacré geste en écrasant ta dernière clope!!! et comme le dit Armide ton corps à déjà commencé à éliminer le poison qui coule en toi!!Tu sais le 11 avril je fêterai mon 1er anniversaire  sans tabac et oui il y'a eu des moments de stress intenses ou tu agresses les gens et c'est dans le sport que j'ai retrouvé mon aisance, je cours comme je te l'avais dit plus haut et je fais de la  natation 2 fois par semaine j'en bave parfois , c'est dur mais ça me permest d'evacuer tout cce stress et aprés tu est comme vidée, l'endorphine que tu a secrété te rends totalement zen, mon mari et ma fille de 5 ans sont trés fiers de moi pour avoir arreté et mettre mise au sport (bien évidement je ne suis pas un athléte de haut niveau mais je me fais du bien comme ça) mon tabacologue que j'avais vu à 3 reprise  m'avais dit (dans mon cas) que seul ma motivation me serai utile, il avait raison ce fut dur les première semaines et maintenant je maudis la cigarettes, les soirées avec les amis me faisaient peur car ils fumaient et au final non le seul truc c'est que bien souvent je finissais seule dans le salon alors qu'ils étaient sur le balcon à fumer ça faisait un peu asocial mais je ne les envier pa, je ne supportes plus l'odeur elle me donne la nausée. Tu ne dois pas baisser les bras tu ne peux pas te permettre de vivre amputé, tu à encore plus de motiviation pour stopper ce poison, ne lâche pas toi seul est le maitre de  ton corps alors résiste à cette pourriture de clope grrrrrr!!!! Allez courage .

A trés vite

cendra

NORMIAU36
Portrait de cgelitti

Bonjour Cendra,

Je suid admiratif de ta performance. Elle me conforte dans l'idée de la puissance de la volonté sur les substituts qui, quels qu'ils soient, ont pour moi le défaut de dispenser d'un réel effort. Ceci dit, il n'y a pas de bonne ou de mauvaise méthode pour cesser de fumer. Il y a tout simplement celle qui marche, variable selon les individus.

Mais, sans vouloir humilier qui que ce soit, je reste convaincu que ceux/celles qui ignorent les mécanismes de la dépendance ont bien peu de chances de s'en sortir. Quand tu as le savoir, tu as le pouvoir : donc tu es LIBRE. Libre de continuer ou libre d'arrêter tout en sachant que ce sera terriblement dur. Mais, j'insiste bien : tu es LIBRE.

Bon courage à toi pour continuer à ne plus fumer.

Armide
Portrait de cgelitti

Merci Normiau36 !

Non je ne sers pas les dents, je détends tous les muscles au contraire ...

Chacun sa méthode, on est d'accord !

Pages

Sujet vérouillé