Le complexe granulome éosinophilique félin

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le Lundi 30 Juillet 2007 : 02h00
-A +A
Une accumulation de globules blancs nommés éosinophiles dans la peau du chat peut induire différents ulcères ou lésions cutanées rassemblées sous le vocable de «granulome éosinophilique félin» dont la cause primaire reste mystérieuse à ce jour…

Une maladie à plusieurs visages...

Parmi les maladies de la peau de nos félins domestiques, on trouve le complexe granulome éosinophilique félin, regroupant trois types de lésions d'aspects différents mais ayant pour point commun de contenir de nombreux globules blancs particuliers nommés éosinophiles, bien visibles à l'examen microscopique de la peau atteinte.Le premier type de lésions consiste en l'apparition de plaques rougeâtres et suintantes (plaques éosinophiliques) le plus souvent au niveau de l'abdomen et de la face interne des cuisses. Ces lésions peuvent provoquer de fortes démangeaisons.Le deuxième type de lésion se manifeste par le développement d'un ou plusieurs ulcères au niveau des lèvres supérieures et parfois aussi sur la langue et le palais.Enfin, un troisième symptôme consiste en un bourrelet allongé rose grisâtre et dépourvu de poils ne provoquant pas de démangeaisons (granulome éosinophilique) et se situant à la face postérieure des cuisses. Chaque type de lésions peut apparaître de manière isolée ou simultanément avec un autre type. Les plaques, ulcères et bourrelets peuvent survenir une seule fois dans la vie du chat, mais le plus souvent ils se développent de manière chronique et récidivante.

... Et d'origine inconnue !

L'origine des lésions appartenant au complexe granulome éosinophilique reste inconnue à ce jour. Une sensibilité prononcée vis-à-vis de piqûres d'insectes (puces, moustiques), des infections bactériennes ou encore une allergie d'origine alimentaire sont suspectées dans certains cas. Ces facteurs pourraient induire l'activation des globules blancs éosinophiles qui à leur tour provoqueraient la libération de substances inflammatoires dans la peau. Cependant, ces hypothèses ont pu être éliminées chez certains chats atteints et aucune cause n'a pu être trouvée chez eux. Enfin, une origine génétique de la maladie ne peut pas être exclue.

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le Lundi 30 Juillet 2007 : 02h00
A lire aussi
Allergies : nos chats aussi ! Publié le 26/12/2006 - 00h00

Un contact entre une substance allergène et l'organisme peut induire une réaction du système immunitaire se traduisant notamment par des démangeaisons cutanées ou des troubles respiratoires (rhinite, toux, asthme). Les chats ne sont pas à l'abri de ce phénomène allergique !

Éruptions cutanées Publié le 31/05/2001 - 00h00

Eruption cutanée, ce terme désigne une apparition récente de lésions sur la peau.Il existe trois grands types d'éruptions cutanées :inflammatoires,infectieuses,maladies cutanées.

Plus d'articles