tiaré83
Portrait de cgelitti
comment se sortir de la depression
AUDREY
Portrait de cgelitti
je suis en train de retrouvée des idées plus clair etje reprend mieux le cours de ma vie ....c'étais une grosse et belle déprime!!Heureusement les psy sont des professionnelle du mal de l'ame et n'hésitez pas en consulter un meme si c'est tabou pour vous!!!Je vous assure ils repondent a certaines de nos questions et essaye de trouver l'élement déclencheur..Ca peut etre du a des evenements passée qui ont étés difficiles a gerer et qui n'ont tjrs pas été assimiler...Les jeunes sont plus fragiles...et on se retrouve souvent confronter par des problemes avec son identitée surtout si notre enfance a eu des failles!!Des parents pas comme on reverais... enfin je vous laisse imaginer le pire!!Je vous souhaite a tous beaucoup de volontée et de forcer le meilleur a son destin!!!Courage....
                       AMITIé
LOUISE
Portrait de cgelitti
C'est de nouveau moi.

Je suis tellement fatiguée que j'ai fait des fautes.Excusez-moi. A bientôt
lola
Portrait de cgelitti
[QUOTE=zoé] Bonjour,
Je suis dépressive depuis mes 18 ans, à la mort de mon père (cancer généralisé). c'était l'horreur pour lui. 7 ans après, c'est pire qu'avant. Etant au fond du goufre, je me suis décidée (vraiment pour ne pas sombrer) à aller voir un généraliste pour avoir un traitement. Je prends depuis 1 mois et demi du Zoloft et du lexomil. Mes idées noires et mes chauchemars durent toujours. Je pleure en silence la nuit car cela fait plusieurs années que je suis insomniaque. Ma famille , ma mère et mon frère ne sont pas du tout présents pour moi. Ils font leur vie. Point. Ils m'enfoncent même par des moqueries, des remarques blessantes et leur manque d'intérêt pour moi. Je n'ai que mes chiens. ca doit faire pitié. C'est pour eux que je me lave, je m'habille et je sors, pour les sortir. Je n'ai plus le courage de rien. Mon entourage me dit que j'ai une sale tête : normal, j'ai les yeux gonflés et le visage bouffis. Je vis en décalage: je me couche à 4 h du mat, me lève à 14 h. Je deviens suceptible, rencunière et ressace sans cesse ce qu'il m'arrive. Quand je réfléchis sur les raisons de ce grand mal-être, j'en trouve plusieurs : j'ai euthanasié mon père, on s'est retrouvés logés par de la famille, à tour de rôle, ma mère est indifférente avec moi voire parfois blessante, mon petit frère m'ignore (il dit qu'il n'est pas famille), le frère de mon père a essayé de vider les comptes bancaires de mon père car c'est un escroc, je suis assignée à comparaître au tribunal pour payer les dettes de cet oncle car ma grand-mère a porté caution pour lui et pour verser une pension alimentaire à ma grand-mère que je hais car elle a tout fait pour faire souffrir mon père, j'ai un logement que depuis peu grâce au rmi car je ne trouve pas de travail depuis juillet 2004, après 6 ans d'études après le bac, que j'ai effectué dans la solitude et la dépression. Pour rajouter, j'ai été victime de harcèlement sexuel et moral pendant mon stage. Et j'en oublie car la liste est longue.
je n'arrive pas à faire le deuil de mon père, j'ai l'impression d'être morte en même temps que lui. Je pense sans cesse à lui, à notre complicité et à la vie qu'il aurait pu avoir.
Je sais pertinament que d'autres personnes sont dans des situations pires que la mienne, souffrent moralement et physiquement. J'ai beau y penser et avoir honte de me plaindre, mon état ne s'améliore pas. Zoloft ne m'enlève pas mes idées noires et ma profonde tristesse mais je réfléchis moins au fait que je ne trouve pas de travail. J'ai l'impression d'avoir perdu mes responsabilités, mon devoir de chercher un boulot et surtout ma mémoire. Je ne me souviens pas de ce que j'ai fait la veille ... le docteur m'a conseillé d'aller voir un neuropsychiatre mais cela fait une semaine et je n'ai pas franchi le pas.
Je détaille beaucoup et vous embête peut-être mais je n'ai personne à qui en parler. Mon copain m'écoute sans m'écouter et me réconforte quand il en "est". Je ne lui en veux pas, ça fait 2 ans que je le saoule dans mes périodes de grosses crises.
pourriez-vous me donner un conseil sur les psy car j'ai vraiment une grosse appréhension. Certaines personnes en sont ressorties dans un état encore plus dramatique.
Je me sens inutile, ne sais pas ce que je vais faire de ma vie professionnelle, j'ai 25 ans, un dîplôme d'ingénieur en biologie mais la conjoncture est ce qu'elle est: pas d'embauche.
Merci pour votre aide,
Bon courage à tous et à toutes,
vos discussions sur le forum sont encourageantes car je vois qu'il existe encore des personnes qui veulent bien aider un peu les autres.[/QUOTE]
desesperee
Portrait de cgelitti
pas d'issue à la depression ....on y retombe toujours , au boutb de qq mois ou de qq anneees
moi , je ne me bats plus , relle a gagne ...je cherche le moyen d'en finir
Marie1
Portrait de cgelitti
salut Phanie. Je suis contente si mon message t'a fait du bien. Si tu prends des antidépresseurs, comme moi, il faut que tu sois d'abord prete dans ta tete à les arreter , mais petit à petit. Il ne faut pas brusquer les choses, autrement tu vas replonger.Moi, j'ai voulu les arreter trop vite et j'ai replongé. Mon astuce pour que mon corps se déshabitue de ces cachets et qui m'a était donnée sur ce site ,c'est de prendre que la moitié d'un antidépresseur tout les soirs. Crois moi çà marche, mais il te faut de la volonté, car il y a le manque qui se fait ressentir. Mais si tu as la volonté comme moi de t'en sortir, tu y arriveras. C'est trés dur, je ne te le cache pas, mais on y arrive. Enfin, c'est ce que j'essaye de faire et j'ai l'impression que cela marche. Mais, quand tu as un coup de cafard, alors tu en prends un entier. Enfin, c'est mon conseil. A force de volonté et d'encouragement, tu arriveras par t'en sortir. C'est trés long, je sais mais dis toi qu'il y a au bout la fameuse guérison. Bon je t'embrasse et de souhaite bon courage. Grosses bises à tout le monde.A plus tard sur ce forum. J'espére que mon conseil te sauras utile.
Lucie03
Portrait de cgelitti
bonjour. j'ai presque 18ans, et je suis depressive depuis l'age de 13ans.
cela fait maintenant 5 ans, et de jour en jour, je me dit qu'il n'y pas de solutions pour moi.
c'est horrible, car je viens de m'installer en appartement avec mon copain, cela fait 1 an et demi que l'on sort ensemble. je l'aime plus que tout, et lui aussi.
je suis déjà aller voir un psy en 2006, je prenais des anti depresseurs, mais comme j'allais mieux, ma psy m'a dit que je pouvais partir sereine.

depuis le debut de cette rentrée, ca recommence, je suis en terminale bep, dans un licée tres reputé pour son taux de réussite. Mais c'est trop dur. J'ai la pression tout le temps, je fais 8h-12h et je reprend a 13h jusqu'a 18h. tous les jours. je n'ai plus le temps d'aller voir une psy. je n'ai plus le temps de rien. donc je voulais aller terminer mon bep ailleurs. mais je suis perdu, je ne sais plus quoi faire comme etudes. j'ai peur de pas réussir.alors s'il vous plait, y a t il quelqu'un qui peut m'aider ? quelqu'un s'est il deja sorti d'une depression sans medicaments?
je craque, je veux etre heureuse avec mon ptit homme, mais je lui pourris la vie a lui et a moi. j'ai peur. nous n'en pouvons plus tous les deux. aidez moi.

sidonie
Portrait de cgelitti
[QUOTE=jasmin] malheureusement on ne sort jamais d'une dépression, cela fait 6 ans que je suis dedans, dés fois çà va et d'autre ou j'ai envie de péter les plombs. Essayez de lire le livre tomber 7 fois remonter 8, l'on se voit bien dedans et il est bien écrit. Bon courage[/QUOTE]
Paul galloo
Portrait de cgelitti
[QUOTE=Claire] J'ai relu votre message.
Et je tenais à vous dire que je vous trouvais incroyable de courage, d'avoir ainsi vécu tant de douleur et d'en être sortie.
Vous êtes un exemple. Car moi, j'en ai vécu bcp moins de temps de douleur, mais le peu que j'en ai vécu, si ça avait duré plus longtemps, je n'aurai jamais pu accepter. Pour moi, c'est comme être enfermée en prison. Heureusement pour moi que j'ai été bien soutenu.
Vous êtes ce qu'on peut dire une femme forte.
Et je n'ai pas fait de répondant au sujet du bouddhisme, mais je trouve aussi que c'est une foi excellente, pour le peu que j'en ai entendu.
Merci encore de votre dernière réponse, je déteste rester sur un mal entendu, même avec des inconnus.
Vous avez raison, toute expérience n'est qu' évolution.

Prenez soin de vous. [/QUOTE]
marie
Portrait de cgelitti
Claudine,
J'ai fait une dépression assez lourde, médocs et tout le reste et là, je suis suivie depuis presque 2 ans par une psy et j'ai arrêté les médicaments depuis plus d'1 an.
Et malgré un énorme choc émotionnel (deuil d'un "très proche"), je n'ai pas replongé.
Oui, je pense qu'un psy (celui qui convient vrament) peut nous aider à trouver les raisons de notre mal-être et aussi à comprendre comment nous fonctionnons pour réussir à se sortir de situations difficiles pour l'avenir.

Bon courage, ce n'est pas toujours simple de trouver "le bon", mais si ça peut t'encourager, j'ai choisi la mienne sur un coup de tête un soir sur l'annuaire et depuis, c'est une "grande histoire" !!!!
LOUISE
Portrait de cgelitti
bonjour Marie 1 : Comment vas-tu aujourd'hui ?

Cette semaine, au boulot, c'était très stressant.C'est le week end, je vais faire mon jogging du coté de la plage. L'air est meilleur. Il fait chaud et le soleil est au rendez-vous. A plus tart

BISOUSSSS A TOUT

Pages

Sujet vérouillé