cass218
Portrait de cgelitti

Bonjour,

En synthèse, j'ai 38 ans. Je suis fils unique. Ma mère est veuve et souffre d'une dépendance lourde à l'alcool, au tabac et aux benzodiazépines (calmants & somnifères). Elle a développé un syndrôme de Korsakoff.

Placée en 2009 dans une institution, elle a augmenté son tabagisme et n'a pas cessé de se procurer des boissons alcoolisées.

Aujourd'hui, après un travail intense que je n'ai pas encore achevé, je me rends compte que j'ai été manipulé depuis mes 14 ans. Chantage au suicide, apitoiement sur elle-même, colère, etc.

Par un comportement inadapté (quelle surprise !) ma mère a tout fait pour être expulsée de l'établissement qui l'accueille. Et c'est encore moi qui doit faire les démarches...

Marié et père de deux petites filles, je n'en peux plus. Je ne veux plus m'occuper d'elle. Alors, sous la pression de mon épouse et sur conseil de médecins, il m'est conseillé d'imposer à ma mère un abandon total.

Ne plus aller la voir (car j'en souffre), ne plus lui téléphoner (car elle me met la pression), ne plus lui fournir ses drogues moi-même (car j'apportais encore son tabac ! quel idiot !), ne plus écouter ses pleurs et ses plaintes (...)

J'ai l'impression de renier mon passé et mes valeurs... Mais si je ne bouge pas, je vais perdre ma femme et mes filles...

Que dois-je faire ? Quelle direction dois-je prendre ? Ma mère ou ma famille ?

Un autre établissement semble prêt à l'accueillir mais les règles seront strictes... Et là, c'est la soeur de ma mère qui n'en veut pas. Elle ne souhaite que ma mère soit "en prison"...

Alors, je souffre. partagé entre mes obligations légales/morales et le besoin réel de rompre les ponts... Que dois-je faire ?

Cordialement,

Stéphane