lulu55
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Ma mère est dépressive depuis toujours. Elle est régulièrement interné en hôpital psychiatrique et a été diagnostiquée bi-polaire.

En effet, elle passe d'une phase maniaque où tout devient une véritable obsession (des papiers qui la dépassent, une machine à laver neuve qu'elle n'arrive pas à faire fonctionner), à des passages dépressifs, où elle passe ces journées au lit, sans vouloir se laver, manger,...etc.

Le tout s'accompagne des multiples tentatives de suicides.

Mais ces dernières sont très calculées, toujours lorsque quelqu'un est présent ou prêt à rentrer.

je ne sais comment interpréter ces gestes, chantage affectif, besoin de nous faire réagir pour qu'elle soit sûre qu'on l'aime?

Je me suis bien documentée sur la maladie, mais elle me dépasse malgré tout.

Le mari de ma mère souffre énormément et semble à bout, je suis géographiquement assez éloignée mais même sur place, je suis d'une total inefficacité. Je réagit de toute les façons possibles: la peur, le remord, le soutien, la colère, et dernièrement, je lui ait dit que si elle ne faisait pas d'efforts pour se relever, je ne viendrai plus la voir. Je pense avoir fait une erreur.

Bref, je suis perdue, je ne sais pas comment l'aider, ça me ronge.

On me dit qu'il faut que je me détache, que je pense à moi, à mes enfants, mais face à la maladie de ma mère, je reste une petite fille. Personne n'arrive à comprendre ça.

si quelqu'un a vécu la même chose, pouvez vous me conseiller, nous aider? c'est vraiment dur à vivre. Merci d'avance.

alexandra
Portrait de cgelitti
bonjour,ton message m'a énormément touché car je vis exactement la même chose que toi et c'est extremement difficile pour moi aussi.Cette façon d'être comme une enfant face à la maladie de ma mère alors que je suis moi même mère d'un petit garçon de 11 mois.Ceci est si dur à vivre,tout se mélange dans ma tête haine et souffrance et en même temps amour naturel et espoir...j'espère sincèrement que cette situation va changer pour toi...
Shaeks
Portrait de cgelitti
Bon selon mon expérience personnelle il lui faut après
l'hospitalisation un suivi régulier chez un psychiatre.
Donc à visiter une fois par mois et elle doit absolument
suivre un traitement à vie pour rester normal et avoir une
humeur stable et n'être ni excitée ni déprimée. (il y a
pour ca solian zoloft etc...) Mais il faut absolument
qu'ils soient prescrits par un medecin spécialisé.
lulu55
Portrait de cgelitti
Bonjour alexandra, je te remercie pour tes encouragements et t'en souhaites autant. Ma mère vient de sortir de l'hôpital et est actuellement en phase maniaque. Elle est infernale! innarêtable! mais je préfère 1000 fois la voir comme ça que couchée toute la journée à refuser de se nourrir.
j'ai donc pu parler avec elle de sa maladie, des informations que j'ai pu glaner un peu partout, et été très surprise de constater qu'on ne lui avait pas expliqué grand chose à ce sujet à l'hôpital...
En somme, je crois qu'il faut trouver un bon thérapheute, avec qui le travail ne pourra être constructif qu'à la condition d'être en phase "normale", qu'elle sache reconnaitre les signes qui font qu'elle va basculer du dépressif au maniaque afin d'adapter son traitement le plus rapidement possible.
Quant à nous?! et bien être présent, les prendre comme ils sont, ne pas les culpabiliser davantage, faire intervenir le médecin lorsqu'ils en sont incapables et vivre notre vie car on ne peut empêcher l'inévitable. Ne pas oublier que cette maladie est génétique et peut rester latante. protégeons nous, aimons nos proches, ne culpabilisons pas, ce n'est pas notre faute. Et vivons les bons moments à 100%
En gros, il faut se faire une raison!
Sujet vérouillé