didine
Portrait de cgelitti
j'aimerai simplement s'il existe un diagnostic pour savoir si l'on est en dépression.
cerebos
Portrait de cgelitti
coucou amandine,

je te plains car j'ai fait une dépression intense il y a 7 mois, suite à divers traumatismes plus ou moins intériorisés dont certains remontent à des années en arrière, et d'autres tous frais, qui ont fait déborder la coupe : deuil, santé, soucis qui finissaient par me vampiriser..
elle a duré plusieurs semaines : enfermée et endormie dans le noir, jamais habillée, tu me diras c'était la canicule, pas besoin, irrépressible désir de paix et de repos, d'aucune intrusion extérieure, sans presque me nourrir,(pain, café, glaces, puis nouilles, puis rien, les réserves étaient vides..),sans penser, sans me laver, un grand besoin de "mise en veille" pendant toutes les vacances, ... heureusement, les enfants sont rentrés de vacances, la famille, les voisins aussi..bref..car je ne serais pas en bon état, lol !! peut être enfermée pour toujours dans ma dépression,va savoir, le cerveau a tellement de surprises à nous réserver..

j'ai cru tout cacher à leurs yeux, j'ai fait beaucoup d'efforts pour me lever, me laver, passer des vêtements, ouvrir portes et volets avant leur retour, mais faut pas rêver, ma tête parlait pour moi ...je crois qu'ils sont tombés sur le cul, consternés.
Ils ont gardé ça en eux, incertains, et ça a éclaté quelques semaines après..bref, un épisdode peu glorieux pour moi, mais ils m'ont mise au pied du mur, me dévoilant ce qu'ils pensaient de moi, sans prendre de gants : un zombie, une pauvre folle.... ce qui m'a sauvée : la honte d'avoir été cernée et mise à jour, le jugement et le regard de mes enfants peu compréhensifs, et le sursaut d'orgueil et la fureur qui a suivi : j'ai tout cassé de cassable chez moi.. !! surtout la vaisselle que je n'aimais pas,...la psy ne trouve pas ça inquiétant, on a cerné le problème; c'était un symptome évacuateur d'un contexte de violence maternelle de l'enfance, parmi d'autres..   

la dépression correspond à une bonne douzaine de critères, dès le moment où l'on en remplit 2 ou 3 de manière prononcée, on est en dépression.
elle prend des formes variées, personnelles à chaque "victime". c'est pour celà qu'il n'est pas facile de la reconnaitre pour un profane.

certains deviendront exubérants et dépensiers, s'amusant comme des fous, d'autres vont se retrouver paralysés, d'autres vont avoir envie de mourir et ressentir une très grande souffrance morale, d'autre vont avoir un blocage total sur tous les aspects de la vie, comme moi, mais sans aucune souffrance, (celle ci est ainsi rejetée en bloc)que le désir de dormir et oublier ...
je te conseille vivement de consulter ton médecin pour poser un diagnostic, et ensuite, libre à toi de la façon de te faire aider.
on peut y arriver sans médocs, selon le type de dépression.
le rôle du psy : te faire réintégrer la réalité, l'accepter, car tu vas la transformer et l'assimiler au mieux de ton intérêt, la "reconnaitre" et l'accepter pour ce qu'elle est, pas plus, pas moins, dès que tu l'auras comprise et décortiquée, avec tes moyens, ce que tu es, ce que tu vis..une excellente façon de se surpasser et de s'admettre, et de comprendre ce qui nous arrive.

tu n'as pas besoin d'en informer ton entourage si tu n'en as pas envie.

bon courage, la dépression c'est le creux de la vague, on n'en meurt pas.(en principe) il faut attrapper les mains qui vont te tirer. nous sommes là !!!
bises
didine
Portrait de cgelitti
bonjour je suis nouvelle et je sais pas si je suis sur le bon forum:
mon fils agé de 11 ans dit qu'il se sent rejetté et à toujours des images négatives de lui, fait -il de la dépression ? pourtant il est loin d'être bête il travaille super bien à l'école et on le trouve parfois trop intelligent (sans le vanté biensûr), c'est un enfant hyper anxieux et stressé que puis je faire pour lui?
baromètre
Portrait de cgelitti
Symptômes et signes cliniques

La dépression se manifeste par une multitude de signes qui varient selon la personne et les moments. En d'autres termes, les symptômes sont assez divers. Néanmoins, de grandes constantes se retrouvent.

    * les altérations de l'humeur :
      elles recouvrent l'humeur dépressive en tant que telle (tristesse pathologique), les pertes de l'intérêt et du plaisir à faire les choses. Ces symptômes émotionnels peuvent se manifester par des crises de larmes, une hyperémotivité mais aussi à l'inverse par une abrasion émotionnelle. Ils sont à l'origine d'une douleur morale intense.
    * l'anxiété :
      elle quasiment constante accompagnant les symptômes émotionnels et d'intensité variable.
    * les symptômes cognitifs :
      dans ce domaine, se retrouvent les sentiments de culpabilité et d'auto-dévalorisation, les troubles de la concentration, de l'aptitude à penser ou à prendre des décisions, la fatigabilité, le ralentissement psychique.
    * les idées suicidaires :
      les idées noires et les pensées de mort (idées suicidaires, plans ou tentatives de suicide) accompagnent fréquemment les symptômes précédents. On compte près de 10 000 suicides par an en France et plus de dix fois plus ce tentatives de suicide. 30 à 70 % d'entre eux surviennent durant un épisode dépressif
    * les symptômes physiques :
      une perte ou un gain de poids, en l'absence de régime, des variations de l'appétit, des troubles du sommeil (insomnie ou hypersomnie), une agitation ou un ralentissement psychomoteur, une baisse de la libido, une fatigue, ou une perte d'énergie peuvent accompagner la dépression, tout comme des douleurs de dos, des migraines...

En définitive, l'impact de la dépression sur la qualité de vie des malades et de leur entourage est considérable. Pour la personne déprimée, la vie quotidienne et ses habituelles contraintes deviennent usantes, démoralisantes, fatigantes. Ces contraintes paraissent insurmontables, d'autant que les symptômes de la dépression peuvent produire un cercle vicieux ; le repli sur soi suscite une auto-dévalorisation, un sentiment de culpabilité diffuse qui génère lui-même des pensées tristes, d'où un sentiment d'impuissance, le repli sur so
amandine
Portrait de cgelitti
bsoir, je suis dans le même cas je pense etre en depression mais je n'ai jamais eu de dignostic je n'ose pas aller voir mon médecin.je suis venu sur ce forum pour trouver de l'aide
amandine
Portrait de cgelitti
bonjour a tous et merci pour vos réponses, alor si je me guide a ses symptômes, je suis en depression, tout ce que vous me dites je le vie tout les jour pendant, 2jour ca peut allé puis tt cette angoisse et se sentiment d'etre incapable faible et d'etre une vaut rien, tt ca revient sans compter l'envie de mourrir qui va avek tt ca et je pleure tt les jours.Comme a pu le dire marie, j'essai de surmonter tt ca et de me convaincre ke d'otre se batten pour survivre alors pourquoi pas moi mais cela ne dure q'un temp dans ma tete. Je suis renfermé sur moi même, je ne sort plus ne fréquente plus aucun amis.Alors que j'était une jeune fille meneuse pleine de vie et de joie, je ne sait plus comment m'en sortir j'ai besoin d'aide mais je n'ose pas en parler cela étonerai trop et mon entourage ne le prendrai pas au sérieu j'ai peur de me détruire a petit feu vos conseil valent de l'or pour moi merci
ouioui
Portrait de cgelitti
oui
allez voir son médecin
marie 30 ans
Portrait de cgelitti
bonjour a tous et a toutes
les effets cités sont scientifiquement reconnus comme des signes de depression, en tout cas par les psy. Mais je crois que si l'on tient compte de ces critères nous pourrions tous etre depressifs. C'est notre facon de vivre qui joue enormement sur les humeurs et fait de nous des depressifs ou pas. si j'avais ecoute mon psy que j'ai consulté parce que j'allais mal et qui m'a diagnostique une depression au bout de trois seances, je devrais prendre des medicaments a 20 ans. Au lieu de ca j'ai decide de ne pas l'ecouter,et de reussir a vaincre ces symptomes,ce n'est pas facile mais il faut s'accrocher. Il faut se raccrocher a ce qu'on peut faire pour les autres, nos capacites, il y a des gens qui se battent pour survivre alors qu'ils n'ont rien. Faites en autant, soyez reconaissant envers ce que vous avez!
Sujet vérouillé