geoffrey
Portrait de cgelitti
bonjour !

j'aimerais avoir vos témoignages pour savoir comment faîtes-vous pour être bien dans votre peau malgré votre malentendance!

je suis malentendante de l'oreille droite et sourde de l'oreille gauche mais qqfois je ne suis pas bien dans ma peau et j'aimerais être plus sûre de moi!

Jeanine
Portrait de cgelitti
Bonjour,

La plupart des problèmes d'audition sont dus à la presbyacousie, une
baisse naturelle de l'ouïe. Souvent un appareilage auditif permet
d'obtenir de bons résultats. Vous pouvez vous renseignez gratuitement
dans les centres de correction auditive AUDITION CONSEIL, il y en a dans
toute la France, liste des adresses sur www.auditionconseil.fr.
N'hésitez pas à vous renseigner.
Je suis moi-même appareillée des 2 oreilles depuis plusieurs années et
j''ai ainsi pu reprendre mes activités associatives. Surtout il ne faut pas
trop attendre !
ange
Portrait de cgelitti
Géraldine la vie est parfois cruelle. Géraldine a écrit sur ce forum en septembre et est décédée le 09 novembre des suites de sa maladie. ayez une pensée pour elle qui a tellement souffert ces derniers mois de vie de sa surdité soudaine
Catherine
Portrait de cgelitti
Je ne suis pas atteinte de surditée mais mon frère ainé en souffre depuis plus de dix ans. Il est comme vous , fatigué, sentiment d'incompréhension, il a complètement craqué. Il n'a jamais accepté son handicap,( ainsi que sa famille). Aujourd'hui, il est hospitalisé pour une très forte dépression. Il faut vous faire aider,aide auditive et peut-être psychologue, je sais que ce n'est pas facile car pour mon frère les démarches sont très difficiles et délicates, il faut aussi vous faire entourer par des gens qui vous comprènnes, voir peut-être une association de personnes mal-entendante.
Je vous souhaite beaucoup de courage
PS: La surditée de mon frère est lié à une atteinte du nerf auditif, il n'y a rien à faire,il a des appareils mais ne les supporte pas encore moins dans sa profession. je souhaiterai communiquer avec des gens ayant le même problème Merci d'avance Catherine
cris
Portrait de cgelitti
je continue, le problème c'est que l'opération n'a pas réussie et que j'ai définitivement perdu au moins une oreille(non appareillable)et attrapé l'acouphéne
là je suis en train d'esssayer d'intégrer le fait que je rentre dans la famille des handicapés!!(d'ailleurs je cherche des assos de mal entendant en bretagne) sinon j'adorais communiquer j'ai tjs fait des métiers de contact, alors j'attaque une formation dans l'horticulture, pas besoin d'entendre pour comprendre les plantes,
c'est dur mais je suis soutenue par mon entourage et la vie continue et on est pas seules
courage a toutes
zzoreilles
Portrait de cgelitti
bonjour, je trouve votre question importante car c'est celle qui se pose à tous ceux qui un jour admettent qu'un de leur sens fait défaut: l'audition. Admettre, dis-je, et pas s"habituer". S'habituer, c'est se créer de nouvelles habitudes, apprivoiser, trouver des stratégies, ruser. Pour nous, les adultes, les nouvelles habitudes sont d'autant plus difficiles à prendre que notre mode de vie antérieur était agréable, plaisant, organisé, conforme à se que nous avions imaginé depuis l'enfance et construit patiemment. Pour certains, c'est même une révolte, une révolution. D'autres ont pu s'y préparer (comme ces dames qui disent avoir eu dans leur famille des sourds).
S'habituer, c'est aussi faire changer les habitudes des autres: le conjoint, les enfants, les collègues, les amis. Le problème, c'est que la surdité ne se voit pas, comme un fauteuil roulant, et que les autres vous oublient vite: petites conversations, brouhaha, sonneries pas assez fortes, alors que nous restons à distance, quand la surdité de perception ne se double pas d'une surdité de compréhension. Alors, nous sommes hypervigilents, attentifs à l'excès, vite fatiguables, donc irritables.
Le risque est de se réfugier dans son monde intérieur, ce qui devient vite invivable, sauf si vous êtes un artiste, capable de s'isoler des heures pour créer.
Alors, pas de recettes pour s'habituer: mais rester présent, expliquer sans revendiquer, trouver des alliés.

amitiés, faites que ce que vous avez à vivre soit intense.
tophil
Portrait de cgelitti
[QUOTE=rachou!!!!!!] Bonsoir,

Je suis atteinte d'une surditée profonde....
Appareillée de l'oreille gauche.....
L'oreille droite est sourde.....
Je n'accepterai jamais ma surdité survenue à l'age de 30 ans sans aucune explication.....et cela s'empire vraiment depuis 2003....
Je me suis beaucoup renfermée sur moi même!!!!!
Mais je ne baisse pas les bras pour autant et espere qu'un jour tout s'arrangera......
Je reste a votre disposition pour en parler.....
Et surtout bon courage
[/QUOTE]
Maritchou13
Portrait de cgelitti
Bonjour Laure, bonjour aussi aux autres.
dans un sens j'ai eu plus de chance que toi, aucun médecin sérieux, je veux dire par là aucun spécialiste, ne m'a jamais promis que touts'arrangerait sur le plan auditif : bien au contraire, tous disent que ça va encore évoluer, mais sans pouvoir prévoir quand ni si ce sera brutal, ou encore par poussées, ou plus progressivement, j'ai parfois l'impression qu'au juste ils ne savent pas vvraiment, que la seule certitude c'est que ça n'ira pas en s'arrangeant.
Tu me demandes si j'ai peur ou si je me fais peur ? Tu te moques de moi ou bien tu ne comprends vraiment pas ? Imagine-toi les yeux bien fermés, bien bouchés, sans voir même pas la lumière ; maintenant, imagine-toi aussi, avec ta propre déficience auditive, sortir sans voir quoi que ce soit juste avec une canne blanche pour détecter les obstacles juste devant toi... eEh bien oui, j'ai peur de me faire renverser par exemple, cela a déjà failli arriver deux fois, les deux fois j'ai eu vraiment de la chance, la première fois ce n'est que ma canne blanche qui y a laissé des plumes, la seconde fois j'ai eu simplement une tendinite au poignet ; aurai-je autant de chance s'il arrive une troisième fois ? Pas évident... Après il y ad'autres moments où c'est peut-être moins facile à comprendre, mais j'ai toujours peur de parler avec quelqu'un que je ne connais pas parce que j'ai peur qu'il n'articule pas assez pourmoi (jen'ai pas le secours de regarder ses lèvres), d'autres fois encore pire j'ai peur du téléphone, parce que si la personne a la voix aiguë ou parle trop vite je ne comprends rien, quelquefois j'ai peur simplement si quelqu'un me touche le bras alors que je suis concentrée sur un trajet à pieds parce que jene m'y attends pas et que ça me déconcentre... Evidemment tu vas penser que je suis vraiment bizarre... Je te l'ai dit, je croisque toutes les deux on ne pourra pas se comprendre, en tout cas pas facilement.
Là où je suis assez d'accord avec toi, c'est que je n'aime pas trop les conflits non plus. Mais quand j'explose, ça se sait si çane s'entend pas... J'ai fait quelques progrès en "diplomatie",mais pas assez, je le reconnais. Parfois je me repliedans ma coquille, mais c'est plus souvent quand je souffre beaucoup comme en ce moment. Parce que malheureusement, la douleur aussi rend agressif... alors, douleur plus problème auditif, je ne te dis pas le cocktail explosif en moi en ce moment...
Courage, et réfléchis bien à ceque je te suggérais : pourquoi ne pas tenter le coup de faire de la voyance que tu as en toi un vrai métier, qui te permettrait probablement de bien gagner ta vie sans te fatiguer beaucoup, et en essayant decommuniquer le plus par écrit ? Peut-être même, avec les moyens modernes, que tu peux demander aux gens d'envoyer une photo d'eux ou de la personne pour qui on t'interrogerait via Internet, et tupourrais peut-être même faire ta consultation "en ligne", je n'en suis pas sûre mais renseigne-toi !
Bon courage à toi Laure, j'espère avoir été le plus claire possible dans mes explications même si je crains que ce soit assez difficile à comprendre quand on n'est pas placé dans la même situation...
Bon été à tous ou le meilleur possible, et bien cordialement à tous, merci d'avoir fait remonter ce si intéressant et si délicat sujet !
Maritchou13. ds
benoit
Portrait de cgelitti
salut les filles!!!
bon bah je crois que je vais etre le premier mec!!
donc pour ma part je suis malentendant et appareillé des 2 oreilles depuis l'age de 2ans suite à des otites séreuse à répétition et depuis tout se passe bien pour moi!j'ai 23ans j'ai eu mon bac mon bts et maintenant je suis technico-commercial et ca le fait!ma philosophie c'est si mon handicap te dérange et bien tu vas te faire f...et si la personne ca lui pose pas de problème, et bien y a pas de soucis on peu commencé a discuter.en tout cas je veux juste vous dire qu'il ne faut pas se laisser faire, et n'hésiter pas à parler de vos problèmes d'audition beaucoup de personnes trouvent ca intéressant!!
Maritchou13
Portrait de cgelitti
Bonjour Laure, bonjour aux autres !
Eh zut, c'est la première fois depuis que je suis sur ce forum que ma tentative de réponse a échoué : je vais donc recommencer, j'en étais pourtant à presque la moitié dece que je voulais dire : repartons à zéro...
Oh là là, je ne sais par où commencer !
Pour l'implant cochléaire, en vérité je n'ai pas d'opinion personnelle, puisque je ne me base que sur les deux seuls témoignages reçus... Pour ce qu'on m'avait proposé, je me suis sans doute mal exprimé, c'était pour les yeux ; pour l'implant cochléaire proprement dit on m'a toujours dit que ce n'était pas possible dans mon cas. Pour les yeux, par contre, je vais t'expliquer ce qu'on m'avait proposémais c'était de toute façon tellement effrayant que j'ai promis à l'ophtalmo de réfléchir mais dans ma tête la décision était déjà claire ! Il fallait faire une trépanation, introduire un genre de caméra dans le cerveau, reliée ensuite à des électrodes quelque part dans les yeux ou je ne sais où... J'ai dit à ma mère, qui vivait encore et m'aurait bbien poussée : "écoute maman : bon on me ferait ça parce que jene vois pas ; mais déjà, j'entends mal, je marche mal aussi suite à des accidents, et si après cette intervention sur le cerveau je devenais folle ou complètement paralysée ? Non non non, mon cerveau je veux pas qu'on y touche, sauf évidemment en cas d'AVC : il restera comme il est !" Je ne regrette pas ma décision, car j'ai appris plus tard que c'était expérimental, et surtout, qu'il fallait avoir déjà vu ! Oui j'ai vu, mais j'étais si petite ! J'ai tout oublié, et je suis persuadée que même mes nerfs optiques, inactifs depuis si longtemps, n'ont plus de souvenirs... Mais pour l''implant cochléaire, j'"y aurais sans doute réfléchi à deux fois, mais quand même,si ça avait pu résoudre un de mes handicaps j'aurais peut-être finipar accepter ; seulement les médecins ont jugé que ce serait inefficace, donc inutile, et au fond je suis presque contente car pour le moment au moins on ne fera rien de superflu dans mon cerveau... Mais je sais bien, hélas, que mon audition n'ira qu'en se dégradant et le pire c'est que pourle moment on ne peut rien y faire... Sauf, dans un premier temps, un traitement pour les vertiges et les accouphènes et augmenter si besoin la puissance des prothèses auditives, c'est tout ce qui reste commme possibilités...
Pour travailler ses dons, ma pauvre, alors là je n'ai absolument aucune idée. Je pense qu'on a un don ou on ne l'a pas. Si tu sais décrypter lecomportement des gens, à mon avis la seule amélioration possible éventuelle ne pourrait venir que de l'expérience : plus tu feras d'essais et plus tu comprendras de choses ! Ce qui me fait penser cela même dans un domaine qui n'a rien à voir, c'est que, au tout début de ma profession dans les assurances, au début je me suis "fait avoir" de nombreuses fois parrce que j'avais tendance à croire tout ce qu'on me racontait ; et puis avec l'expérience, rien qu'àla voix ou à la manière de s'y prendre de la personne, j'arrivais très vite à percevoir si c'était quelqu'un de bonne foi ou si c'étaitune personne soucieuse de "magouiller". Et bien souvent je ne me trompais plus ! Alors que les premiers mois, peut-être même la première année, je pense que je me suis fait piéger peut-petre encore plus que je ne le croyais ! Tu devrais demander à d'autres des conseils ou des astuces, et surtout, si tu as l'occasion, essaie peut-être de travailler à partir de photos qu'on te montrera à l'occasion de retour de vacances de tel ou tel dans ton entourage, cela te donnera sûrement idée de ce que tu peux percevoir ou pas.
Oui c'est vrai que sur le moment tu m'as blesséée, mais puisque tu me dis que ce n'était pas ton intention je te pardonne bien volontiers. Cependant, je persiste à penser que nous aurons beaucoup de mal à essayer de nous comprendre mutuellement et que chacune devra, à mon avis, tenter un effort vers l'autre, comme j'essaie de le faire, et comme tu le fais toi aussi.
Je ne sais pas quoi te dire d'autre. Prends soin de ton dos, et passe la meilleure après-midi possible. Bien cordialement à toutes et tous,
Maritchou13.
laure
Portrait de cgelitti
quand je parle de mon probleme je ne crois pas etre comprise je suis sourd de l'oreille gauche mais ça ne se voit pas car l'oreille droite entend bien je m'echappe de plus en plus de la societe car je me concentre beaucoup pour entendre quelque chose je suis tres fatigue je n'ai pas trouver le medecin qui puisse me comprendre le cerveau lui ne suis plus le soir je suis completement usee je ne sais plus quoi faire car toute les porte se referme on me demande la meme chose qu'une personne entendante je ne suis plus reponder

Pages

Sujet vérouillé