Comment prendre la parole en public ?

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 22 Février 2010 : 01h00
-A +A
Antoine Ehrhard est à la fois comédien formé aux méthodes américaines de l'Actor's Studio et psychothérapeute utilisant la Gestalt. Il a accepté de nous donner des conseils pour la prise de parole en public. Ses deux expériences lui permettent d'être particulièrement bien placé pour aider des personnes à intervenir devant un auditoire, étudiants avant un examen oral, directeurs parlant devant leurs salariés... Voici ses conseils...

Parler en public avec son corps...

" On ne parle pas seulement avec la voix, on s'exprime en fait avec tout son corps ". Il ne faut pas de tension pour bien parler, ni dans le diaphragme, ni dans le ventre.

Avant la prise de parole, le souffle est important.

Commencez par calmer votre respiration, allongez-la. Pour cela, prenez des inspirations et expirations plus longues que d'habitude, plus ou moins selon le degré de nervosité. Il faut que vous restiez toujours confortable. Respirez ainsi entre 3 minutes et un quart d'heure.

Pour garder votre spontanéité.

Si vous êtes tout seul avant votre intervention, poussez un cri ou un son (pas de mots) en faisant une grimace. Cela permet de libérer l'énergie primaire un peu sauvage et de contacter votre spontanéité. " Cela fait aussi sortir les tensions, ou encore la colère ou la tristesse qui pourraient vous bloquer ". Ces exercices font partie de la méthode de l'Actor's Studio qu'Antoine Ehrhard pratique.

" Agissez avec la posture de votre corps "

Si vous pouvez vous détendre allongé, c'est l'idéal. Utilisez une pratique de type méditation. Prenez par exemple le temps de parcourir tout votre corps en pensée avec cette respiration lente. Recentrez-vous sur votre corps et sa position dans l'espace.

Si vous n'avez pas la possibilité d'être allongé, vous pouvez le faire assis, puis quelques instants debout pour vous mettre en condition si vous devez faire votre intervention debout.

Au moment où vous intervenez, si vous êtes debout :

Placez bien votre corps dans l'espace, bien aligné. Ne bloquez pas vos genoux. Vous devez vous sentir bien campé sur vos 2 jambes, bien au contact du sol. Pour vous y aider, faites le petit exercice suivant : debout, bien campé sur vos deux pieds, allez un peu vers l'avant, vers l'arrière, de chaque côté pour trouver la bonne posture, bien ancré comme si vous aviez " vos racines dans le sol. "

Pour agir sur vos émotions, chantez !

Avant votre intervention, choisissez une chanson que vous aimez et qui vous touche émotionnellement et chantez-la.

Ensuite, placez votre index replié (ou un crayon si vous préférez) entre vos dents de devant et chantez à nouveau cette chanson.

Chantez-la encore une troisième fois en bougeant vos yeux lentement, tout en gardant votre index entre vos dents. Regardez dans toutes les directions l'une après l'autre, en formant un cercle avec votre regard : en haut, à droite, en bas, à gauche... le plus loin possible, le plus grand cercle possible. Chantez votre chanson une quatrième fois en bougeant vos yeux dans l'autre sens.

Cet exercice libérera des choses en vous. Vous liez ainsi votre voix et vos yeux.

Chantez encore cette chanson que vous aimez en ôtant l'index et sans bouger les yeux. Cette fois, pensez à quelqu'un que vous aimez bien, quelqu'un en qui vous avez confiance. Cela vous permettra d'entrer dans un sas de sécurité. C'est un soutien que vous visualisez. Imaginez que c'est pour cette personne que vous chantez votre chanson. Imaginez que cette personne se trouve exactement à l'endroit où le public va être. Cela vous met d'avance plus en confiance.

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 22 Février 2010 : 01h00
A lire aussi
Parlez-lui... dès les premiers instants Publié le 16/06/2004 - 00h00

Lui donner des soins et le nourrir ne suffisent pas au développement harmonieux d'un nouveau-né. Il a un besoin essentiel de communiquer. Vous pouvez le lui offrir à travers les câlins… et en lui parlant. Mais attention, s'il a besoin qu'on lui parle, il a également besoin qu'on l'écoute…

Je suis timide, mais je me soigne... Publié le 20/08/2010 - 14h35

"Il faut savoir se vendre, communiquer..." Cela semble être le credo de notre époque. Alors, comment se sentir à la hauteur quand on est timide ? Quand on rougit pour un rien, pour une pensée, quand on n'ose pas dire ce que l'on pense, ou même quand on ne sait plus ce que l'on pense tellement...

5 clés pour avoir un bébé zen Publié le 13/12/2011 - 14h13

La grossesse est ponctuée de doutes, de craintes, mais aussi de surprises et de joies. Une vague d'émotions perçue par la mère mais aussi par le fœtus. Voici cinq clés pour cultiver une vie équilibrée, propice à la sérénité du futur bébé.

Plus d'articles