Comment limiter la cellulite pendant la grossesse ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 20 Octobre 2008 : 02h00
Mis à jour le Mardi 02 Juin 2015 : 11h54
-A +A
Dès le début, la grossesse est favorable à la cellulite. Ensuite, plus la prise de poids pendant la grossesse est importante, plus le risque de prendre aussi de la cellulite est à craindre. Au départ, il s'agit d'une histoire hormonale. Mais au final, comment limiter le processus et comment s'en débarrasser ?

Pourquoi la grossesse est-elle une situation à risque de cellulite ?

Tout d'abord, la cellulite semble sensible aux hormones sexuelles féminines : les estrogènes. D'où le fait que l'apparition de la cellulite débute au moment de la puberté et tend à s'accentuer avec les évènements hormonaux : contraception et autres traitements hormonaux, grossesse et allaitement.

Il faut savoir que les estrogènes stimulent le stockage des graisses (réserve énergétique), particulièrement utiles en prévision de la grossesse et de l'allaitement justement. La formation de la cellulite impliquerait également une mauvaise irrigation des tissus, responsable d'une perte de leur élasticité.

Résultat, des amas se forment et la peau présente des plis donnant l'aspect " peau d'orange ".

Bien entendu, le risque d'avoir de la cellulite dépend de chaque femme, de sa propre physiologie (fonctionnement des différents organes de l'organisme) et du nombre de kilos pris durant la grossesse.

Pour en revenir plus particulièrement à la grossesse, l'intervention d'une autre hormone jouerait un rôle important : la prolactine.

Celle-ci est naturellement produite afin de préparer les glandes mammaires à l'allaitement. Mais elle contribue, elle aussi, à stimuler la formation de réserves de cellules graisseuses, tandis qu'elle augmente la rétention d'eau dans ces mêmes tissus graisseux.

Et enfin, dans les dernières semaines de grossesse, le poids et le volume du bébé renforcent ce phénomène en comprimant les vaisseaux sanguins. Le retour veineux est freiné, ce qui entrave la circulation veineuse dans les régions propices à l'accumulation de cellulite : cuisses, hanches, fesses.

Les 6 consignes anti-cellulite pendant la grossesse

Veiller à ne pas prendre trop de poids.

Eviter les excès de graisses, particulièrement animales, et les graisses cachées (viandes, fromages, charcuteries, fritures, panures, beignets, viennoiseries, biscuits).

Faire le plein d'oméga-3 : manger du poisson deux fois par semaine, en privilégiant les petits poissons (sardine, maquereau, saumon).

Les oméga-3 présentent un triple avantage : ils sont favorables au développement du cerveau du bébé, tant pendant la grossesse que durant l'allaitement, ils aident à la perte de poids après l'accouchement et diminuent le risque de baby blues.

Eviter les excès de sel, le port de talons hauts, les stations assises prolongées et de croiser les jambes, car ces facteurs entravent la circulation sanguine.

Pratiquer régulièrement une activité physique compatible avec le stade de la grossesse.

Et enfin, allaiter le plus longtemps possible.

L'allaitement exclusif s'accompagne d'une perte plus rapide du poids pris durant la grossesse, ce qui réduit également la cellulite.

Mais les bénéfices de l'allaitement ne s'arrêtent pas là : diminution du risque de cancer du sein et des ovaires et probablement d'ostéoporose.

Du côté du bébé, l'allaitement favorise le développement, prévient les infections du jeune enfant, le risque d'obésité ultérieure, etc., sans oublier le lien mère-enfant qui est renforcé

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 20 Octobre 2008 : 02h00
Mis à jour le Mardi 02 Juin 2015 : 11h54
Source : Programme national nutritionnel santé (PNNS), " Allaitement maternel " ; Leche league France, Allaiter Aujourd'hui n° 55, www.lllfrance.org ; Coordination française pour l'allaitement maternel (CoFAM) : www.coordination-allaitement.org.
A lire aussi
La cellulite n'est pas une fatalité ! Publié le 16/04/2007 - 00h00

La cellulite correspond à une accumulation inesthétique de graisse, le plus souvent localisée au niveau du ventre, des hanches et des cuisses. Elle est essentiellement liée à des fluctuations hormonales chez la femme, à la puberté, à l'occasion d'une contraception orale, d'une grossesse ou...

Cellulite et tissu adipeux Publié le 25/02/2002 - 00h00

Le suffixe "ite"; en termes médicaux, signifie "inflammation". Le terme de "cellulite" est impropre car il ne s'agit pas vraiment d'une inflammation des cellules. Néanmoins, il définit le cauchemar de bien des femmes : c'est elles qui en sont les principales victimes.

Cellulite, une histoire de famille Publié le 28/01/2008 - 00h00

Dès l'enfance, de nombreux évènements peuvent conditionner l'apparition de cellulite à l'âge adulte. Quels sont-ils ? A quel niveau peut-on agir pour prévenir en partie le risque de cellulite ?

Plus d'articles