Ortie
Portrait de cgelitti
Mon deuxième fils qui va sur ses 14 ans, a du mal à accepter mon ami actuel, il est vrai qu'après mon divorce, j'ai rencontré quelqu'un avec qui j'ai vécu trois ans, au début ça allait avec mes enfants, puis la situation s'est dégradée, je suis donc partie et quelque temps après j'ai rencontré un homme merveilleux qui de son côté à 2 enfants d'un an plus grands que les miens.

Le problème est que j'avais promis à mon fils que je ne me mettrai pas en couple d'aussitôt, j'aurai mieux fait de me taire, cela fait un an maintenant que mon ami vit avec nous, il est très gentil avec mes enfants, l'aîné l'aime beaucoup mais le 2ème, le considère comme un "voleur" de maman, quand il lui arrive de mal me répondre, mon ami le reprend en lui disant gentiment de me parler autrement, alors mon fils lui répond qu'il n'a pas à se mêler de sa conversation entre sa mère et lui et moi je lui fais comprendre qu'à travers moi, il blesse mon ami, mais il ne l'entend pas de cette oreille. Pourtant je suis ouverte au dialogue et j'ai demandé à mon fils pourquoi il agit comme ça, et il me répond tout simplement, ce n'est pas mon père.

Si vous avez connu ou êtes dans une situation similiaire merci de me faire part de vos expériences, si on doit attendre que l'âge bête passe.

Mon ami est très gentil, il essaye de se mettre à la hauteur de mon fils, mais celui ci ne fait aucun effort, et c'est pénible, je n'ai pas envie que mon ami craque à cause de lui, même s'il me rassure de ce côté là, j'ai tellement vécu quelque chose de dure avant lui et maintenant qu'il est là, qu'il correspond tout à fait à ce que je recherche, je ne comprends pas non plus mon fiston qui doit bien voir la différence de cette nouvelle relation... bref, vos conseils sont les bienvenues...

Je vous remercie par avance pour vos conseils

Ortie
Portrait de cgelitti
Bonjour Karamel,

Je ne vous donnerai pas de conseil, je peux simplement vous permettre de vous interroger sur votre situation.

Relisez votre titre "faire accepter" vous semble t-elle appropriée comme formule ? Et c'est peut-être là que se situe tout le noeud de votre problème. Commencez par verbaliser ce que vous voulez vraiment dans l'intérêt des deux personnes en cause (votre fils et votre ami).
Quand vous aurez trouvé une phrase qui commence par "je voudrais..." et dans laquelle vous êtes active, nous pourrons voir, ensemble, si vous le souhaitez, comment vous pouvez envisager, dès lors, la réalisation de votre nouvel objectif.

Cordialement,
Ortie

Ortie
Portrait de cgelitti
Bonjour Karamel,

Je contaste que malgré tous vos efforts, votre fils campe sur ses positions.

Demandez-lui simplement deux choses lors de la prochaine discussion que vous aurez d'ici peu avec lui :

1/ Qu'est-ce qui te rendrait VRAIMENT heureux ?
2/ Qu'attends-tu de moi ?

Je reste convaincue, que, SEUL votre fils vous permettra de comprendre ce que vous vivez.

Bonne chance,
Ortie

Karamel
Portrait de cgelitti
Je ne suis en aucun cas dans l'attente que ça se passe, au contraire, le dialogue est quelque chose de primordiale chez moi alors j'en ai discuté avec mon fils, en lui disant que mon compagnon n'était pas son ennemi et que j'aimerai qu'il soit plus sympa avec lui, mais lui ne le voit pas de cet oeil là, il le considère comme un rival, celui qui a pris la place de son père et qui lui enlève l'affection de sa mère alors que c'est tout le contraire.

Je lui consacre du temps, on va au cinéma ensemble, on fait les devoirs ensemble, on discute etc...

J'ai du mal à comprendre sa réaction gratuite et méchante parfois, c'est pour ça que je demande à des personnes qui ont connu cette situation comment ça s'est arrangé... enfin quelques éclaircissements pour que je puisse comprendre.

Merci à vous Ortie
Ortie
Portrait de cgelitti
Bonjour Karamel,

Puisque l'emmetteur d'un message est responsable de la compréhension de ce dernier par le recepteur, je vous fais toutes mes excuses quant à ma manière de m'être adressée à vous. En effet, j'ai oublié de préciser que dans la verbalisation de ce que vous voulez ("je voudrais...") il est essentiel que vous soyez active.
Imaginez que vous voulez que votre coiffeur vous coupe les cheveux ("je voudrais que mon coiffeur me coupe les cheveux"), si vous ne faîtes que dire les choses ainsi, vous allez attendre longtemps avant qu'il ne devine votre désir, qu'il vienne chez vous vous proposer ses services ou qu'il vous arrête dans la rue pour vous demander d'entrer dans sa boutique. Pour que votre coiffeur s'occupe de votre tête il va donc vous falloir AGIR un tant soit peu pour cela. Alors, peut-être prendrez vous l'initiative de téléphoner pour prendre rdv, ou d'aller directement au salon ou encore de lui demander de se déplacer mais voyez vous, le moindre objectif nécessite un minimum d'acte de la part de la personne qui veut quelque chose.
Ainsi, vous voulez que votre fils change. OK. Qu'êtes-vous prête à faire pour cela ? Comment vous y êtes-vous prise les fois précédentes ?
Complétez la phrase : "Afin que mon fils change et accepte mon compagnon, je suis prête à ..."
Bonne chance,
Ortie
Karamel
Portrait de cgelitti
Merci Ortie pour votre réponse, je désespérais à croire que ça se passe comme une lettre à la poste pour certains ou qu'il y a peu de monde dans ma situation, n'ayant eu aucune réponse à ce post !

Oui, je voudrais que mon fiston soit moins égoïste, qu'il accepte de partager sa mère, pourtant mon ami fait ce qu'il peut et ça me touche car il a un fils d'un an plus vieux que le mien qui ne vit pas avec nous, il aimerait bien que mon fiston soit moins égoïste aussi mais ce petit est borné et comme je vous l'ai expliqué, cela vient peu être du fait que j'ai eu une relation houleuse après son père et ce dont il a énormément souffert, mais il peut comprendre aussi maintenant que l'homme qui partage ma vie n'a rien à voir avec l'autre et lui donner une chance, mais c'est l'âge où il se rebelle et pense avoir raison.

Merci pour votre compréhension.
Bonne journée à vous.
Sujet vérouillé