Ce billet fait partie du blog "Le blog de Paule Neyrat".

Comment cuisiner des pissenlits ?

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mercredi 25 Mars 2015 : 22h24
Mis à jour le Jeudi 26 Mars 2015 : 09h41
-A +A

Le plus simple, évidemment, est d’accommoder les pissenlits en salade, avec une bonne vinaigrette, pas trop relevée à cause de leur amertume. Mais il y a d’autres façons plus originales de les cuisiner. 

Le plat traditionnel de pissenlits, c’est les pissenlits aux lardons.

Vous nettoyez bien vos pissenlits et vous les mettez, bien égouttés, dans un saladier.

Vous ciselez quelques échalotes et vous faites cuire un œuf mollet/dur (8 minutes) par personne que vous écalez ensuite.

Vous préparez une vinaigrette : moutarde, sel, vinaigre, huile, poivre dans un bol.

Vous coupez une tranche de bon lard en lardons que vous faites revenir dans une poêle. Vous les égouttez de la poêle et vous les mettez dans le saladier des pissenlits. Puis vous ajoutez les échalotes.

Dans la poêle où reste le gras des lardons, vous versez la vinaigrette, vous la chauffez en grattant bien les sucs et vous la versez dans le saladier des pissenlits. Vous remuez le tout, vous ajoutez les quartiers d’œufs mi-durs et vous servez tout de suite car cela se mane un peu tiède.

Mais vous pouvez aussi faire une poêlée de pissenlits en les faisant sauter quelques minutes avec de l’ail et en déglaçant ensuite la poêle avec un peu de vinaigre.

Ainsi cuits, les pissenlits peuvent se servir en accompagnement d’un poisson, d’une viande ou d’une volaille ou fourrer une omelette.

Crus, vous les concassez au couteau et vous les intégrez dans un croque-monsieur, par dessus la tranche de fromage : ça aura tout de suite une autre saveur, bien plus originale.

Paule

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mercredi 25 Mars 2015 : 22h24
Mis à jour le Jeudi 26 Mars 2015 : 09h41
Ce billet fait partie du blog : Le blog de Paule Neyrat
A lire aussi
Chou rouge et pommes en salade Publié le 09/02/2017 - 09h31

Cette salade qui combine tous les bienfaits du chou, de la pomme, de l’huile d’olive est quasiment un « alicament » ! Vous pouvez l’interpréter avec du chou blanc, mais le rouge est plus riche en antioxydants protecteurs.

Plus d'articles