Lisamaria
Portrait de cgelitti
bonjour a tous

je suis un papa inquiet pour ma fille de 16 ans,cela

fait 6 mois qu'elle fait de l'anorexie,cette maladie

est des plus compliquée a comprendre pour des parents

elle est en ai consciente mais fait un bloquage quand

il s'agit de manger,elle était très drole il y a encore

quelques mois,nous étions vraiment complices,mais la,elle est triste,rien ne l'interesse,on ne partage

plus rien,plus de fou rires,c'est plutot cela qui me

peine le plus,j'ai l'impression de la perdre et je n'ai

pas de solutions,on a rendez vous avec une psy le 14

aout,jépère que cela va avancer

mais moi,que puis je faire,je voudrais aider ma femme

qui déprime car elle aussi a du mal a voir sa fille se

détruire comme cela,c'est surtout ma fille,car elle me

manque,on ne se parle presque plus,elle se met a l'écart

meme avec ses amis,elle se renferme,c'est le plus dure

pour moi a accepter

surtout que je me rend responsable de son état,son frère

a des problèmes avec le cannabis,ce qui nous a poussé a

nous en occuper beaucoup en délaissant ma fille,son

anorexie etait pour attirer l'attention,et nous n'avons

rien vu,et maintenant elle est dans l'engrenage,et nous

nous sentons impuissant

vos expériences m'interesse,peut etre m'apporterons elles la solution,si il y en a une pour nous parents

merci

nemopsy
Portrait de cgelitti
[QUOTE=lillian] bonjour a tous
je suis un papa inquiet pour ma fille de 16 ans,cela
fait 6 mois qu'elle fait de l'anorexie,cette maladie
est des plus compliquée a comprendre pour des parents
elle est en ai consciente mais fait un bloquage quand
il s'agit de manger,elle était très drole il y a encore
quelques mois,nous étions vraiment complices,mais la,elle est triste,rien ne l'interesse,on ne partage
plus rien,plus de fou rires,c'est plutot cela qui me
peine le plus,j'ai l'impression de la perdre et je n'ai
pas de solutions,on a rendez vous avec une psy le 14
aout,jépère que cela va avancer
mais moi,que puis je faire,je voudrais aider ma femme
qui déprime car elle aussi a du mal a voir sa fille se
détruire comme cela,c'est surtout ma fille,car elle me
manque,on ne se parle presque plus,elle se met a l'écart
meme avec ses amis,elle se renferme,c'est le plus dure
pour moi a accepter
surtout que je me rend responsable de son état,son frère
a des problèmes avec le cannabis,ce qui nous a poussé a
nous en occuper beaucoup en délaissant ma fille,son
anorexie etait pour attirer l'attention,et nous n'avons
rien vu,et maintenant elle est dans l'engrenage,et nous
nous sentons impuissant
vos expériences m'interesse,peut etre m'apporterons elles la solution,si il y en a une pour nous parents
merci[/QUOTE]
lillian
Portrait de cgelitti
merci audrey pour ce soutient
on ne la force pas,nous avons bien vu que c'était pire
nous la soutenons au max,mais j'ai l'impression que cela
l'énerve aussi,c'est vraiment complexe et paradoxale du
faite qu'elle adore faire des petits plats a la cuisine mais n'en mange quasiment pas
je compte beaucoup sur la psy qui va la prendre en charge et peut etre apprendrons nous aussi a comprendre cette maladie et a la surmonter avec elle
merci encore

candice
Portrait de cgelitti
bonjour lillian,
a 15ans je suis tombée dans la mm maladie que votre fille, j'ai fais souffrir toute ma famille pendant des mois pour au final arrivé a 34kilos pour 1m60, j'ai été hospitalisé 1 fois ca a été tres dur et je suis ressorti a 40kilos...mais le plus important est le suivi psychologique, sans ca, on ne peut pas s'en sortir vraiment.Si ca ne passe pas avec le premier psy il faut en essayer d'autre, j'ai vu 3 psy avant de tomber sur le bon...
L'anorexie est un syndrome de la depression c'est pour cela qu elle n'a plus envie de rien , j'etais exactement pareil.
Vous avez plus que raison de la soutenir meme si vous avez l'impression de l'ennerver c'est important pour elle de savoir que vous etes present .
le plus dure dans cette maladie c'est que les personnes qui ne connaissent pas cette maladie pense qu on le fait expres alors que non on ne peut vraiment pas manger ce n'est pas un caprice c'est juste plus fort que nous.
aujourd'hui j'ai 26 ans et je peux dire que je suis guérie. Alors ne perdez pas espoir , vous avez reagi a temps et c'est le plus important , plus cette maladie est prise en chage tot plus vite elle s'en sortira. je vous souhaite plein de courage a vous , votre fille et votre famille.
DarkAngel15
Portrait de cgelitti

Bonsoir LisaMaria,

 

Votre fille ne doit surtout pas hésiter à changer de psy si la relation de confiance et de respect mutuel n'est pas observée de part et d'autre lors des premiers contacts.

Ayant moi-meme des troubles du comportements alimentaires (anorexie puis anorexie/boulimie), j'ai du changer à trois reprises avant de trouver le bon thérapeute.

Je voudrais juste mettre en évidence que cette maladie n'est pas une lubie d'adolescente voulant ressembler aux mannequins mais elle résulte d'un mal-etre profond qui s'exprime par le corps à défaut de mots...d'ou l'importance capitale de la thérapie pour essayer d'explorer et "travailler" cette souffrance et avancer dans la vie.

 

DarkAngel15

 

 

gwen
Portrait de cgelitti
Bonsoir lilian,

Je suis tombée dans l anorexie il y a maintenant 1 an je fais actuelement 46 kilos pour 1m70 .J ai l impression d etre énorme j ai une vision de moi totalement différente de ce que je suis.Enfin d après ce que me dise mes proches.Tout a commencé par un régime protéiné très à la mode actuelement et très efficace . il y a 3 ans j étais à 76 kilos !.Je vis actuelement en couple et à 250 km de mes parents j ' évite de leur rendre visite car ma mère pense que je le fais éxprès me critique sans cesse ne me comprend pas simplement !.mon quotidien et difficile j ' évite les reunions de famille, les sorties avec les amis ,tout cela me coupe de tout contact avec les autres .Ma journée et mon humeur du jour va etre rytmer en fonction du chiffre que va afficher la balance le matin.Pour aider votre fille il va falloir etre très patient , tolérent et a son écoute ,sans la juger.Enfin moi c ' est que j ' attend de mes parents .Mais vous n etes pas responsable de l anorexie de votre fille , ne vous culpabilisez pas .Garder espoir et bon courage
lgilles
Portrait de cgelitti
bonjour,

Je suis journaliste pour France 2 et nous préparons actuellement une nouvelle émission ayant pour thème : Ma fille ne mange plus rien, que dois-je faire?

Je recherche des personnes qui auraient ce profil :
- Votre ado rêve de devenir mannequin, elle est en permanence au régime
- Votre fille ou votre fils ne mange plus, vous ne savez pas quoi faire
- Votre fille souffre d?anorexie, elle est hospitalisée
- Votre fille était anorexique. Aujourd?hui, elle est guérie

Si vous souhaitez témoigner, contactez moi au 01 53 84 33 64 ou par mail : lgilles@reservoir-prod.fr
nemopsy
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Je prends le train en marche pour vous porposer une idée (?)

Le suivi psychologiqu semble en effet une approche. Dans cette direction, la morphopsychologie et l'accompagnement qui suit donnent parfois des résultats encourageants. Pour ceux qui ont evie de se connaite à fond et de connaitre les autres. La communication s'en trouve améliorée...

C'est une idée parmi d'autres comme c'est une solution parmi d'autres.

Je me joints aux autre correspondants pour vous assurer de mon soutien. Je reste à votre écoute sur nemopsy.fr

Avec toute ma sympathie (pour ne pas dire empathie)
lillian
Portrait de cgelitti
bonjour
juste quelques news,il y a des hauts et des bas,la
première séance c'est super bien passée,mais pas la
seconde,comme on la fait suivre chez aussi chez le
médecin (à la demande de la psy)pour controler la
tension et le poids,il c'est avéré qu'elle avait prise
deux kilos en un mois et ca la rendu folle,et elle a
replonger,tout a refaire encore,nous nous sommes sentis
abattu,c'était trop beau,mais on tient bon,je pense qu'il
faut de la patience
a biento

Gilles
Portrait de cgelitti
Bonjour
De plus en plus j'oriente mes patients a travailler sur les causes de leur souci et non sur les effets.
Pour faire court, cette attitude marquée par une diminution importante ou un manque d'appétit, c'est souvent la caractéristique des personnes qui nient leur propre vie. Il y a un rejet total de ce qu'elles sont, rejet qui peut pour ainsi dire aller jusqu'a la haine de soi-même et un désir de destruction qui motive le refus de se nourrir. Chez les 14/25 ce sont essentiellement les jeunes filles qui en sont la proie.
Chez ces jeunes filles, dans la majorité des cas, c'est une traduction de troubles affectifs inconscients. Cette personne est immature sur le plan affectif et a des théories sexuelles infantiles. Elle refuse inconsciemment de prendre sa place d'adulte et dans beaucoup de cas, se réfugie un intellectualisme à outrance. La relation avec la mère doit être souvent restaurée.
Il faut savoir si ce type d'affection ne concerne que peu de garçon, généralement l'issue est plus dramatique et plus grave que chez les jeunes filles.
Face à tous ces éléments vérifiez que votre fille en souffre et soit entrée dans le devenir et avec une petite aide vous devriez l'en sortir.
Fabie74
Portrait de cgelitti
Bonjour Lillian,

Je comprends tout a fait votre situation puisque mes parents ont vécu la même chose avec moi.
J'ai été anorexique quand j'étais ado pendant 6 mois mais je m'en suis sorti.
J'ai eu un jour un déclic ! une copine a juste posé la question qu'il fallait me poser "qu'est ce que tu aimerais manger maitenant ?". On me disais depuis des mois de manger mais on m'avais pas demandé ce que je voulais manger ! ça peut paraître bête mais ça à marché.
Plus mes partents me disaient de manger, plus je me privais.
Je peux vous donner quelques conseils, comme : Ne pas la regarder manger et surtout ne pas la forcer.
Le mieux est de lui proposer de la nourriture pas trop grasse parce que ça va la bloquer,c'est vraiment psychologique : lui donner des fruits, du pain, des yaourts. tampis si pour le moment elle ne veut pas manger autre chose, l'importance c'est qu'elle mange un peu.
Ce qu'il ne faut surtout pas faire, c'est la féliciter lorsqu'elle mange quelque chose ou un peu plus car elle va ensuite culpabiliser et va se priver encore plus!
Il faut la sortir au maximum, qu'elle garde contact avec des amis, qu'elle bouge !
Peut-être lui dire que si elle recommence à manger elle va pas prendre du poids aussi rapidement qu'elle peut le croire.
J'étais allé voir un psy qui ne m'a pas du tout aidé (c'était certainement pas le bon pour moi), par contre je suis allée à des réunions ou je retrouvais des filles annorexiques ou boulimique et ça m'avait drolement aidé.
Une chose encore, je me pesais tout les jours ! chose qui ne faut surtout pas faire !
Bon courage à vous ! j'espère vraiment qu'elle va s'en sortir !

Pages

Sujet vérouillé