solanne41
Portrait de cgelitti

Bonjour,

Si j'écris aujourd'hui sur ce forum, c'est que j'ai vraiment besoin de me confier et de parler avec des personnes qui sont confrontées à la dépression d'un proche.

La situation est un peu particulière. Pour mieux comprendre je commence depuis le début. Au mois de mai par le plus grand des hasard j'ai fait la connaissance d'un homme avec qui j'ai très rapidement sympathisé. Je vis en couple depuis presque 10 ans et j'ai 2 enfants avec mon conjoint. J' étais loin d'imaginer que j'allais faire une rencontre aussi boulversante. Ma vie à cette époque était des plus "normale" pour une femme de mon âge, jeune maman débordée avec une profession à responsabilité très prenante. Et puis cette rencontre est venue tout boulverser... L'homme en question est un jeune papa séparé. Il vit seul et a retrouvé du travail après une periode de chômage d'un an suite à une dépression. Au fil des discussions il m'a livré son passé difficile: un papa qui ne s'est pas occupé de lui et qui l'a rejeté, addictions, une séparation difficile d'avec la mère de son fils, une dépression d'un an...

Notre relation a donc débuté par une grande amitié et une relation de confiance, mais nous nous sommes rendu compte assez rapidement que nous étions en train de tomber amoureux. Que faire? La situation est devenue difficile à gérer,il m'a demandé ce que je voulais faire face à cette situation et m'a dit il était prêt à m'accueillir chez lui si je décidais un jour de tout quitter. Je lui ai expliqué que malgrè mes sentiments forts pour lui je ne pouvais pas briser ma famille mais que je souhaitais que l'on reste les amis que nous étions devenus, si proches. Il a compris et on a continué à se voir, mais biensure tout est devenu ambigue: difficile de rester amis quand on est amoureux!!!

Puis du jour au lendemain, il a cessé de me donner des nouvelles, alors qu'on s'envoyait constamment des SMS. Il est devenu distant et à chaque fois que j'ai voulu le voir il avait des imprévus de dernière minute, un problème de téléphone, un rendez vous chez le médecin...bref je savais qu'il me mentait et ne voulait pas me voir. J'ai continué à lui envoyer des messages et lui laisser des messages mais plus de réponse, puis un jour j'ai laissé un message en lui disant que je souffrait de la situation et qu'il devait me dire si il ne voulait plus que j'essaye de le contacter. Il a réagit et m'a envoyé un message en m'expliquant qu'il n'allait pas bien et avait besoin d'être seul pour se construire et qu'il ne répondait plus non plus à sa famille. Que ce n'était pas de ma faute et qu'il m'appelerait quand ça irai mieux...

Ce que je craignais est arrivé, il est retombé dans la dépression et là je me sens complétement démunie et même fautive même si il m'affirme que j'y suis pour rien. Je me dis que j'aurais pu éviter cela en gardant mes sentiments cachés ou en écoutant ce que je ressens et recommencer ma vie avec lui...

Je veux pas le laisser tomber mais je sais qu'il est malade et qu'il refuse de se soigner. Je suis très mal placée pour l'aider car j'ai l'impression d'être plus une souffrance pour lui. Est ce que je dois continuer à lui envoyer des messages de réconfort ? Je ne veux pas qu'il s'enfonce dans sa solitude... Je me dis que peut être que mes msg le réconfortent un peu. Je fais attention à ce que j'écris pour ne pas qu'il se sente oppressé.

Je sais qu'il a toujours refusé les médicaments et les psy...comment lui faire accepter qu'il a besoin d'être aidé????

Tout ça me dépasse, je ne pense plus qu'à lui...je cherche des solutions nuit et jour...je sais qu'il faut que je me préserve aussi car je me sens aussi très vulnérable, tout cela devient une obsession, je n'arrive plus à me concentrer et ai des difficultés à dormir.

Je sais qu'il n'y a pas de solution miracle, mais le fait d'avoir écrit tout cela me fait du bien et je pense que pouvoir échanger avec d'autres personnes confrontées à la dépression de proches pourra m'aider.

Merci d'avance et beaucoup de courage à ceux qui souffrent de cette ignoble et sournoise maladie

solanne41
Portrait de cgelitti

je suis desolee , je suis dans le meme cas que vous sinon que mon ami a repris contact avec moi il y a seulement un mois , alors que nous nous etions perdu de vue depuis presque un an .

Je suis libre dans ma vie . J'ai connu ce mal pendant des annees ,alors que j'etais mariee mere de deux enfants que j'avais un commerce  , j'ai ete soignee par des medicaments , suivie par une psychotherapeute des que j'en sens le besoin . Maintenant , je peut dire que je vais bien .

Mais là !!!pour moi c'est la panique , mon ami ne va vraiment pas bien du tout , il vient vers moi car il sait que je suis et serais toujours à son ecoute , car je l'aime profondement . J'avoue avoir peur pour lui  . Il ne veux pas se soigner alors que je le supplie d'aller voir son medecin .

Je pense que vous faites ce qu'il faut , car il faut absoluement qu'il garde des relations humaines mais surtout qu'il se soigne . bon courage à vous  

 

Sujet vérouillé