anouk
Portrait de cgelitti
j'aimerai avoir le témoignage de seniors

comment vivent-ils le fait de vieillir

- physique et mental

Barrault
Portrait de cgelitti
J'ai 67 ans et ai connu des drames (des vrais) j'ai perdu mon fils unique !!! j'ai eu 2 cancers, une rupture d'anévrisme avec 3 semaines de coma et je m'en sors assez bien ; vous dire que je ris tous les jours, non, mais je fais beaucoup de bénévolat et cela aide à rester "dans le coup" et aide également à voir les choses différemment.
Bon courage à toutes et espérez en la vie il y a de bons moment à prendre (même avec les rides). La manière de s'habiller et de sourire restent les meilleurs moyens de rester "jeunes". Courage à toutes les séniors
mimimi
Portrait de cgelitti
[QUOTE=dany] pour pepette

vivez vous dites ! mais c est quoi la vie depuis, toute jeune -je viens d avoir 60 toujours la même question c est quoi, la vie et on vit pourquoi - si qq peut me répondre - d ou venons nous et ou allons nous ???????[/QUOTE]
alors dany que se passe til ? nous nous sommes croisées quand j'étais fatiguée.. cerebos a fait de grands progrès, et grâce à une thérapie rondement menée, la forme revient à grands pas, j'espère qu'il va en etre de même pour toi.
j'ai toujours mon papa de 92 ans passés qui n'en finit pas de mourir, c'est très triste..et un autre sujet.

d'où venons nous, où allons nous ? ce sont des questions existentielles qui nous boufferaient bien la vie.. tout dépend de nos convictions intimes..notre éducation religieuse ou autre.
pour ma part, des fois je me sens juste en transit, je me dis encore quelques années et hop, je rejoins sans remords ceux que j'aimais.. des fois, je me dis que je veux encore rester et être utile à mes enfants et petits enfants, connaitre mes arrières...le monde dans lequel ils évoluent n'est pas tendre du tout. ils ont besoin de l'arrière garde que nous sommes pour avoir des repères et du réconfort, mais si !!
humour
Portrait de cgelitti
messieur   pour conserver le moral vous pouvez continuer a regarder les jeunes femmes avec vos yeux de 20 ans   je dis bien bien avec les yeux   mais n oubliez pas elles vous voient avec l age que vous avez sinon envoyez les chez afflelou
presles
Portrait de cgelitti
il n'est pas facile d'accepter de veillir, car on a toujours envie de faire plein de choses,et on ne peut pas les réaliser:voyages:je suis en retraite mais mon mari travaille encore, congés obligatoires en aout, dans mon bled il n'y a rien,il faut toujours prendre sa voiture pour le moindre déplacement, la mode: où trouver des vetements qui conviennent à une femme de 63ans encore très coquette, ou bien on est habillée comme une grand mère, ou alors c'est une jeunesse de 16 ans, : ridicule!
Cause perdue
Portrait de cgelitti
Veillir et consommer pour ne pas veillir !
Je viens de me séparer après vingt ans de vie d'Amour de ma femme qui a 42 ans avec 5 enfants qu'elle abandonne de plus en plus. Et pourquoi ! La peur de son age : elle ment sur ces CV, ele ment à son entourage, elle refuse d'aller au obséque de son père; elle est tombé amoureuse d'un garcon de 18 ans, elle ne me fait plus l'amour, elle vibre devant la "jeunesse". J'ai été obligé par chantage de lui payer plusieurs opérations esthétiques (dents, seints, ventres, botox ...) et comme je ne peux plus rien payer, elle est parti ...
Tout ca pour quoi , pour rien ... Tôt où tard elle sera vieille, ridée mais en laissant derrière elle bien des souffrances ... IL faut accepter de viellir , c'est la seule voie de la sagesse et refuser ce que nous propose cette société de consommation qui vendent du soit-disant bonheur ... Merci à tous et bonne année :
barbara
Portrait de cgelitti
bonsoir à tous,
Je suis d'accord avec tout le monde,car à la fois je trouve,comme le dit Carlos,que la vieillesse est un naufrage(dixit le Général DE GAULLE),et en même temps,je trouve qu'on a la maturité nécessaire et le recul pour prendre des décisions sages et réfléchies,que l'on n'aurait pas fait à 20 ou 30 ans.
Après,c'est une question de bien-être personnel,certains(comme moi)voient le côté négatif de l'âge et certains,comme beaucoup ici,profitent de cet âge pour voyager,faire des activités,s'occuper des petits enfants,et savourer la chance d'être en bonne santé,car passés 60 ans,on va plutôt vers les problèmes de santé,en général bien sur.
J'ai 58 ans et j'ai encore ma grand-mère qui a 98 ans et elle aimerait bien venir témoigner sur le forum,mais elle a eu une hygiène de vie parfaite,a fait du yoga pendant 50 ans,est végétarienne,adepte des médecines "douces",enfin ce n'est pas la majorité de la population.
Pour conclure,chacun doit trouver ce qui lui convient,et c'est vrai que l'âge est "dans la tête",je ris parfois autant que quand j'étais jeune,je me sens jeune,mais on perd la séduction que nous aimons tant,nous les femmes,et c'est difficile à admettre.
Bref,je vous souhaite à tous d'être heureux,que vous ayez 20,30,40 ou 60 et 70 ans et plus,le bonheur est tellement difficile à trouver en ce monde....

Bonne soirée à tout le monde et grosses bises.
Anouk
Portrait de cgelitti
Bonjour, moi, j'ai soixante-deux ans et ne pense jamais à mon âge. J'ai une bonne santé, je reste mince sans faire aucun régime et même en étant gourmande (comme "avant"), je compte travailler jusqu'à soixante-cinq ans, j'adore toujours faire de longues marches et chanter (mes deux activités préférées depuis longtemps mais j'en ai d'autres), je m'habille simplement, assez "décontracté" conformément à mes goûts, plutôt "jeune" (pas trop quand même ; de toutes façons, je n'ai jamais eu le look minette en rose fluorescent, même à vingt ans...) un peu comme tout le monde aujourd'hui, je soigne mon apparence, ce qui m'a toujours semblé important, donc tout devrait aller bien. En fait, il y a un problème ; les autres ! Eh, oui, les regards, les réactions des autres qui, je l'avoue, me déconcertent, auxquels je ne m'attends pas, ne me fais pas. Il y a pourtant un moment que ça dure... Dès que j'ai eu 49 ou 50 ans, en fait, j'ai commencé à entendre régulièrement : "Vous êtes retraitée ?" ou "La retraite, c'est sûrement pour bientôt ?" et je n'y suis toujours pas habituée. Il y a exactement deux ans, une jeune femme, que je rencontrais de temps en temps dans l'ascenseur de mon immeuble, s'est exclamé alors que, dans la conversation, j'évoquais mon travail : "Quoi ! Vous travaillez toujours ! " et comme je lui répondais "mais... oui" en bafouillant de surprise, elle m'a interrogée avec une petite moue : "Mais... vous ne devez pas travailler beaucoup ?"... Dans les transports en commun on a commencé à la même époque à me céder la place. Je n'ai pas compris tout de suite pourquoi !... Depuis peu, j'ai encore franchi une étape ;on ne me demande (ou on ne m'ordonne plus ; il faut voir le ton, parfois...) plus seulement de m'asseoir, on veut... m'aider à marcher !... C'est tout récent. L'autre jour, une jeune femme, alors que j'entrais dans le metro, m'a posé la main sur l'épaule en souriant et m'a doucement mais fermement poussée ! J'ai pensé "Que se passe-til ? Elle est folle, celle-là ! On croise vraiment toutes sortes de gens...". Mais quelques jours plus tard, une autre, toujours dans le metro et dans la foule, a dit derrière moi : "Ne bousculez pas ! Faites attention à la petite dame!". j'ai vérifié avec stupeur et horreur,en me retournant et en rencontrant son regard que c'était bien moi, "la petite dame", et elle m'a d'ailleurs demandé sur le ton de sollicitude dont on use à l'égard par exemple des malades ou des handicapés : "Est-ce que ça va ?". Et il y a longtemps, de toutes façons, que l'on m'appelle dans le metro et aussi dans la rue ou dans les boutiques : "la petite mamie "ou la vieille", ce qui me laisse absourdie et consternée chaque fois comme la première où cela m'est arrivé. Comment puis-je me sentir, me voir bien et encore jeune à mes yeux, à la fois quant à la forme et à l'apparence, comme je le disais plus haut, et être perçue comme vieille, fragile, j'allais dire délabrée à ce point par les autres et ce, depuis déjà une bonne dizaine d'années ? Est-ce que d'autres que moi, à mon âge ou même vers cinquante ans, vivent la même chose, connaissent ce décalage entre leurs propres sensations, leur propre opinion et l'information qui vient des autres ? Sont-ils aussi surpris, ont-ils la même incompréhension, le vivent-ils aussi mal que moi ? y-a-t'il une solution ? Comment accepter ? Et aussi, bien que ce soit peut-être moins important, comment réagir, répondre, faire peut-être comprendre à ces gens qu'on va encore très bien, ma foi, qu'on est encore (presque ?) aussi bien qu'eux ? Qu'on est très étonné(e) d'être vu(e) comme une petite vieille (un petit vieux) ?
Mon message est très long. Si vous avez eu toutefois la patience de me lire jusqu'au bout je vous en serais fort reconnaissante ainsi qu'à ceux qui auront la gentillesse de me répondre.


toujours jeune
Portrait de cgelitti
Bah, c'est dans la tête également que cela se passe. Bien sur, à 60 ans et plus, les hommages masculins ne sont plus légion, mais il faut essayer (et réussir) à garder une silhouette attrayante. Les rides, si le visage est souriant, peuvent avoir du charme. Il ne faut surtout pas se laisser aller parce que nous sommes devenue "senior" sur notre carte d'identité. Porter des vêtements adaptés à notre physique, pas de "jeunisme" qui nous ridiculise, mais un certain chic, oui de la classe (pas besoin de dépenser des sommes astronomiques pour trouver ce qui vous seyera) il suffit d'un peu de goût, de bien se connaitre et de se regarder sans indulgence quand nous essayons la robe qui nous fait envie car ce n'est pas parce qu'elle est super sur le mannequin en vitrine, qu'elle aura la même allure sur nous. Pareil pour la coiffure, adopter les cheveux courts, cela rajeunit. et toujours être soignée.
En tout cas, cela me réussi assez bien, et toujours active à 61 ans passés, mes collègues ne soupçonnent pas mon âge et je me sens parfaitement bien dans mes baskets. J'ai un job qui me plait bien et je continuerai jusqu'à 65 ans, ce qui me permet d'avoir les revenus nécessaires pour voyager, sortir sans trop de contrainte budgétaire. J'en profite au maximum, ce qui est pris est pris car quand la retraite sera venue, aie aie aie, les comptes ne seront plus les mêmes !
mone
Portrait de cgelitti
on peut mourir d'usure Toineke.
presles
Portrait de cgelitti
sans oublier de dire que la ménopause transforme le corps, excessivement difficile de maigrir, brefj'ai quand même le moral car je suis optimiste de nature et que j'ai une bonne santé. de nos jours vieillir est un délit (selon les magazines) salut à toutes les sénioritas!!

Pages

Sujet vérouillé