cgelitti
Portrait de cgelitti

Bonjour

C'est la première fois que je vais sur un forum. J'ai 21ans et depuis 1an je souffre de boulimie. Depuis mes 13ans j'ai eu des périodes d'anorexie. Il y a un an j'ai eu une accumulation de problèmes personnels ( soucis finaniers, une mère et un père alcoolique,..). Au départ c'était une diminution de l'appétit et au fur à mesure des mois l'anorexie s'est installée. Ensuite une fois j'ai eu faim j'ai donc manger et remplie de culpabilité j'ai tout revomis. Depuis ce jours je vomis chaque repas. N'importe quels aliments ou bouissons ingurgités je le vomissais. Puis un jours durant mon stage j'ai été prise de palpitations, et j'ai fas un malaise. Mon petit ami m'a porté aux urgences, j'étais en hypokaliémie. J'ai été hospitalisée 2jours. A ma sortie un suivi psychiatriques s'est mis en place. je vois un psychiatre toutes les semaines, je suis sous antidépresseur. Il m'a conseillé la chrononutrition, j'ai repris du poids (j'avais perdu kilos), mais les vomissements sont toujours présents ( 3 à 6 par jours). Avec le psychiatre, on a discuté de pleins de sujets. Et mes problèmes de poids sont en rapport avec mon enfance (père violent et alcoolique), je voyais mon père battre ma mère devant mes yeux. Dès toute petite, quand les nourrisses me gardaient, je me faisais vomir pour que ma mère rentre à la maison, cela me permmettait de garder ma mère près moi car j'avais peur qu'elle meurt. Ensuite à l'âge de 14ans ma mère a rencontré un homme, elle m'a délaissé et me laissait seule les week ends et la semaine, sans rien me laisser dans le frigo. Ma mère a été destrucrtice avec moi, elle est alcoolique depuis 4ans. Récemment son magasin a fait faillite, j'ai donc pris sur les épaules toutes les dépense de la famille, je travaillai tous les week ends en plus de mes études, pour pouvoir nourir ma famille et payer les factures.

Peu à peu l'anorexie/boulimie m'a coupé de la vie, je restai enfermé chez moi. Je ne sortais pu ni avec les amis, ni avec la famille.

Je suis bientôt infirmière, je côtoie des personnes malades et parfois je les accompagne en fin de vie. Je culpabilise de m'autodétruire comme ça, je me sens pitoyable... Je souhaite m'en sortir et c'est pour cela que je fais appel à vos conseils, vos témoignanges. C'est un combat de tous les jours, et je perds pied, j'ai l'impression que jamais je me sentirais de cette prison...