caroline
Portrait de cgelitti
mon papa est decede le 20 mars dernier d une des complication de la cirroshse .coma hepathique et apres il as fait une hemmoragie cerebrale il n as pas souffert car il etait dans le coma.j aimerais avoir des temoignages de cette maladie.
Nadia
Portrait de cgelitti
Ma mère est malade d'un cancer du foie, il n'y a plus aucun espoir de guerison, j'ai appris que le devellopement de sa maladie fini par un coma hepathique, j'aurais voulu en savoir un peu plus,
franceline
Portrait de cgelitti
Désolée, Andréa, je ne peux pas t'aider, mais j'espère que d'autres le feront, pour que tu puisses mettre en mots cette douleur, et obtenir des réponses à ces questions qui te minent.
Le fait de savoir qu'il n'a pas souffert t'aide déjà sans doute dans le tout début de la mise en route du processus de deuil.
Courage, j'espère que tu obtiendras des réponses.
DANIEL
Portrait de cgelitti
le 27 aout je viens de perdre mon epouse agee de 50 ans qui etait atteinte d un cancer;les medecins m ont assure qu apres etre tombe dans un coma hepathique qui a dure 3 jours celle ci n a pas souffert.nous etions aupres d elle le plus clair de notre temps et la souffrance c est nous qui la subissions.soyez rassuré la souffrance n est plus pour les partants mais bien pour ceux qui restent.aujourd hui nous pleurons oui mais sur nous memes car tous ceux qui sont partis eux ne souffrent plus .soyons en heureux
caroline
Portrait de cgelitti
ma mere est decedee d'un cancer du foie et elle est passee par le stade du coma epathique ce qui lui a permis de s'eteindre en douceur, il y a d'abord eu un moment de confusion pour elle qui etait assez impressionnant pour nous mais apparemment elle ne souffrait pas, elle appellait des gens que nous ne connaissions pas en criant, elle faisait des gestes mecaniques avec ses bras, ensuite elle n'a plus rien dit, elle etait immobile et calme et l'infirmiere nous a dit qu'elle ne pouvait plus nous entendre. Aujourd'hui je regrette de ne pas avoir fait comme si elle m'entendait jusqu'au bout. J'etais a cote d'elle mais je ne la touchais plus et je ne lui parlais plus, pensant que c'etait deja fini. Elle est decedee doucement au bout de 6 ou 7 heures comme une bougie qui s'eteint et j'en suis sure, sans souffrir, mais j'aurais du lui tenir la main jussqu'au bout et l'embrasser, lui parler, voila ce qui je pense est important de savoir sur ce coma, ca va tres vite et on ne revient plus en arriere. il faut etre present jusqu'au bout car qui sait ce que le malade ressent...
andrea
Portrait de cgelitti
personne pour me repondre.j ai besoin d avoir des contact avec des personnes ayant eu avec un proche ou une personne cette horrible maladie.car pour mon papa ca ete tellement vite que je ne comprend pas.
Sujet vérouillé