Coeur en danger : les femmes aussi !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 24 Septembre 2003 : 02h00
-A +A
Pourquoi les femmes négligent-elles leur coeur ? Les maladies cardiovasculaires ne concernent pas que les hommes : chaque année, plus de 8 millions de femmes en meurent, propulsant les pathologies cardiaques au premier rang des causes de mortalité féminine. Pourtant, quelques modifications mineures du mode de vie permettent de réduire considérablement les risques.

A l'occasion de la Journée Mondiale du Coeur*, qui se déroulera le 28 septembre 2003, la Fédération Mondiale du Coeur** lance un avertissement : « Les femmes négligent trop souvent la santé de leur coeur, et la communauté médicale elle-même sous-estime les risques que celles-ci peuvent encourir. »

Les décès provoqués par les pathologies cardiovasculaires ou cérébrales (huit millions de femmes dans le monde chaque année), sont près de dix-huit fois supérieurs à ceux provoqués par le cancer du sein et six fois supérieurs à ceux liés au SIDA. Dans les pays en voie de développement, la moitié des décès de femmes de plus de cinquante ans est due à des pathologies cardiovasculaires et cérébrales.

Selon le Pr Poole-Wilson, président de la Fédération Mondiale du Coeur : « Les femmes souffrant de maladies cardiovasculaires ne bénéficient pas actuellement d'un suivi médical suffisant. De même, celles qui présentent une pathologie chronique sont moins nombreuses que les hommes à bénéficier d'un traitement par angioplastie ou pontage coronarien. Des études récentes montrent que près de six médecins sur dix considèrent que les hommes courent davantage de risques d'accidents vasculaires cérébraux fatals, alors que le nombre de femmes dont le décès est lié à un accident vasculaire cérébral est supérieur à celui des hommes (11% contre 8,5%).

Mesures préventives de bases pour conserver un coeur en bonne santé :

  • 30 minutes d'activité physique quotidienne au minimum : marche, bicyclette, jardinage Entre 60 et 85% des femmes ne sont pas suffisamment actives physiquement pour en retirer un bénéfice notable pour leur santé ;
  • surveiller son poids en adoptant un régime alimentaire équilibré : beaucoup de fruits, de légumes et de céréales complètes. Il est également recommandé de remplacer les graisses animales (beurre, etc.) par des margarines légères et des acides gras monoinsaturés (huile d'olive ou de colza) et de limiter la consommation de fritures, de viandes grasses et de sel ;
  • cesser de fumer et éviter l'exposition au tabagisme passif ;
  • ne pas associer pilule et tabac. Fumer quinze cigarettes par jour lorsque l'on prend un contraceptif oral multiplie par cinq les risques de maladies cardiovasculaires. Au-delà de quinze cigarettes, ce risque est multiplié par vingt.

* La Fédération Mondiale du Coeur est une organisation non gouvernementale (ONG) basée à Genève, qui se consacre à la prévention et à la diminution des maladies cardiovasculaires dans le monde. Elle s'engage à aider les populations à parvenir à une espérance de vie plus longue, menée dans de meilleures conditions, grâce à la prévention et à la maîtrise des maladies cardiovasculaires et des accidents vasculaires cérébraux, en mettantnotamment l'accent sur les pays à revenus faibles ou moyens. La Fédération comprend 168 sociétés et fondations de cardiologie, réparties dans 100 pays, ainsi que des membres continentaux couvrant différentes régions : Asie-Pacifique, Europe, bassin méditerranéen, Amérique et Afrique.

* * Réunies autour du thème : « Un Coeur pour la Vie », les organisations membres de la Fédération présentes dans plus de quatre-vingt dix pays, organiseront de nombreuses manifestations pour cette Journée Mondiale du Coeur : bilans de santé gratuits, spectacles, conférences publiques, rencontres avec des responsables politiques, forums scientifiques, expositions, concerts et galas de charité, carnavals, promenades et tournois sportifs.

Accès au programme

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 24 Septembre 2003 : 02h00
Source : Communiqué de presse de la Fédération Mondiale du Coeur, 17 septembre 2003 ; Ann. Intern. Med., 20 janvier 2003 ; GRASP : Global Reality of Attitudes on Stroke Prevention and hypertension. Etude réalisées parmi 820 médecins généralistes dans onze pays, Fédération Mondiale du Coeur et Merck & Co. Inc., août 2003.
A lire aussi
Pour le coeur d'une femme Publié le 12/02/2003 - 00h00

A côté des exploitations commerciales, la Fédération Mondiale du Coeur a choisi d'utiliser la Saint Valentin à des fins plus nobles : la santé du coeur des femmes. Elle profite en effet de cette occasion pour relancer ses efforts de prévention des maladies cardiovasculaires en direction du...

Interview : le coeur de nos enfants est menacé Publié le 22/09/2004 - 00h00

La Journée mondiale du coeur*, qui aura lieu le 26 septembre, est un évènement très important permettant de promouvoir des mesures préventives pour réduire les maladies cardiovasculaires. Cette année, elle est axée sur les enfants et les adolescents, leur coeur étant sévèrement menacé…...

Bon coeur, bonne forme ! Publié le 30/01/2006 - 00h00

Mieux vaut prévenir que guérir ; Cet adage s'applique certainement pour faire reculer les maladies cardiovasculaires. Quelques mesures simples de prévention mettent déjà un peu de baume au coeur. Mieux les connaître, c'est être gagnant sur toute la ligne !

Plus d'articles