Circulation veineuse en été : ce qu’il faut savoir !

Publié par Hélène Joubert, journaliste scientifique le Mercredi 15 Juillet 2015 : 15h05
Mis à jour le Lundi 19 Juin 2017 : 10h39

Jambes lourdes, douleurs ou inconfort des membres inférieurs, œdèmes des chevilles… fortes chaleurs et soleil de plomb nous font parfois souffrir. Les explications du Dr Jean-François Van Cleef, médecin vasculaire, membre de la Société Française de Phlébologie et chef de service de médecine vasculaire de l'institut Arthur Vernes (Paris), qui recadre au passage quelques idées reçues.

Quelles en sont les conséquences de la chaleur estivale et l'exposition au soleil sur notre circulation veineuse ?

Dr Van Cleef : « Le système veineux intervient dans la régulation thermique corporelle, au même titre que la sueur. Pour maintenir le corps à une température de 37 degrés, les veines se contractent lorsqu’il fait froid (vasoconstriction) et se dilatent lorsqu’il fait chaud. Cette vasodilatation (augmentation du calibre des vaisseaux sanguins) peut parfois faire souffrir, une sensation propre à chacun d’entre nous. A l’instar de certaines personnes qui ont une sueur plus efficace que d’autres (en transpirant plus facilement, elles permettent une évaporation de l’eau corporelle, ce qui refroidit la température interne), les veines se dilatent aussi plus ou moins. Mécanisme physiologique normal d’adaptation, cette vasodilatation permet d’augmenter les échanges avec l’air ambiant et refroidir ainsi le corps. Elle n’a aucune conséquence négative sur la santé ».

La chaleur et le soleil aggravent-ils les varices existantes ?

Dr Van Cleef : « Parfois, mais c’est rare. La dilatation excessive des varices induit localement un ralentissement circulatoire avec un risque de thrombose au sein de la varice. Cette coagulation de sang obstrue la veine. Cette thrombose superficielle peut alors s’étendre au réseau profond, au niveau de veines essentielles, avec un risque de phlébite et d’embolie pulmonaire. »

Publié par Hélène Joubert, journaliste scientifique le Mercredi 15 Juillet 2015 : 15h05
Mis à jour le Lundi 19 Juin 2017 : 10h39
Source : Entretien avec le Dr Jean-François Van Cleef, médecin vasculaire, membre de la Société Française de Phlébologie et chef de service de médecine vasculaire de l'institut Arthur Vernes (Paris)
A lire aussi
Varices : mais pourquoi moi ?Publié le 24/06/2012 - 22h00

Les varices sont des veines altérées, dilatées et sinueuses.Inesthétiques, elles touchent plus souvent les jambes des femmes.Il faut savoir que les varices sont le reflet d’une insuffisance veineuse, exposant à des complications.Mais quels sont les facteurs qui favorisent l’apparition de...

Plus d'articles